« Condamner | Accueil | Rama Yade »

09 décembre 2007

Commentaires

Cercamon

Mouais, si c'était globalement la fête à Bayrou tout à l'heure, les propos n'étaient pas identiques. Etre d'accord avec Bourlanges n'était pas tout à fait équivalent à être d'accord avec Gallo, qui prend à peu près le même ton haineux qu'il avait à l'endroit de Ségolène Royal l'année dernière mais dont il ne dédaigne pas les anecdotes fielleuses aujourd'hui.
De toutes façons, c'est la tendance de cette fin d'année, d'étriller Bayrou. Le mépris affecté et les poussées de haine rappelle la traitement dont avait bénéficié Michel Rocard, de la part de l'entourage mitterrandien en particulier.
On lui reproche de ne s'être pas rallié à Sarkozy, on lui reproche de ne s'être pas rallié à Royal, on lui reproche de ne s'être pas rallié, quoi. Et vous, Versac, vous vous seriez rallié à l'une ou à l'autre?

Gus

Il me semble intéressant d'avoir compris le rôle qu'a joué le soutien indéfectible accordé par l'UDF à Balladur dans sa chute. Et dès lors, l'évidence selon laquelle, pour ne plus jamais revoir de sinistre technocrate comme Balladur, il fallait tenir la tête de l'UDF sous l'eau : le plus simple pour se faire étant de soutenir le plus idiot des barbacentristes.

gab

please visit
www.gabrielchristou.blogspot.com

you will see PHOTOS of WHO and WHERE Bin Laden and his NETWORKS ARE….

URGENT…PLEASE HELP…. I CANNOT FROM HERE….. I AM BLOCKED ALL AROUND
FORWARD THIS INFORMATION TO THE FBI.

gavriild@gmail.com

gab

please visit
www.gabrielchristou.blogspot.com

you will see PHOTOS of WHO and WHERE Bin Laden and his NETWORKS ARE….

URGENT…PLEASE HELP…. I CANNOT FROM HERE….. I AM BLOCKED ALL AROUND
FORWARD THIS INFORMATION TO THE FBI.

gavriild@gmail.com

Elmo

Bayrou est mort politiquement.
Il a perdu. Plus d'une fois. Il ne devrait même plus osé se représenter à une élection, c'est insultant.
Sarkozy s'est présenté une fois, il a été élu du premier coup.
Combien de fois Bayrou a été battu à une élection présidentielle ? Combien de fois insistera-t-il encore ?

Bayrou n'a plus qu'un choix en politique : se retirer avec chevaux dans son mas, et écrire ses mémoires et passer en 2009 dans Vivement dimanche pour présenter son oeuvre.

DOINEL

pfff, étriller bayrou c'est fastoche
n'empêche il était et reste plus convaincant sur la forme (et la forme cela compte en politique, cela compte beaucoup) comme sur le fond que la madonne de Charlety et le VRP de France PLC réunis. Loin des bons sentiments dégoulinants et de la vulgarité Yacht / Rolex / Fouquet's, Bayrou amène un peu de phrasé péguyste, avec ses phrases enroulées en volutes sur elles-mêmes, où la répétition, la scanssion renforce un propos de moraliste un brin télévangéliste ok, mais pas désagréable. Il y a des sujets sur lesquels les thèmes quasi-réactionnaires de Bayrou entrent en résonnance avec la réalité des temps moderne : professer publiquement un peu de morale publique ne nuit pas... C'est pas La Rochefoucauld mais je m'en contente.

Monsieur Prudhomme

Olivier Duhamel consacrait sa chronique au même sujet lundi :
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/matins/fiche.php?diffusion_id=57912

sumac

Ecouté en différé l’esprit public ;

Max Gallo , péremptoire et imbu comme d’hab.et qui m’a bien fait rigoler tout de même avec « Bérou ne croit comme tactique qu’à celle qui le conduit à être sur le devant de la scène ». Point de vue de connaisseur !
En gros un comportement de garnement dans une cours de récré avec par exemple « grand discours, petit politicien » et autres « habits de lumière » que François Bayrou ne mériterait pas. Comme quoi quand on a pas l’argumentation solide, le mépris et la suffisance peuvent en tenir lieu.

Yves Michaud, pas mieux : Pierre Dac et Francis Blanche à opposer aux 7 millions d’électeurs qui ont voté pour François Bayrou au premier tour de la présidentielle, pourquoi pas Coluche ?

Katrin Bennhold estime que Sarkozy a piqué la touche sociale-démocrate du programme de Bayrou et qu’après ça : circulez y a rien à voir !

Plus intéressants les propos de Bourlanges qui explique sa démission par l’impossibilité de Bayrou à garder ses amis (contrairement à Mitterrand). Il ne se sent pas très bien quand même et pour nous distraire, nous dresse une analyse historique de l’évolution de l’UDF avec ses deux courants assez convaincante.
Le problème de Bourlanges est identique à celui des éléphants socialistes : les cartes sont en train d’être rebattues et vont être redistribuées, il faut cesser de regarder le passé et, sur ce point, Bayrou malgré tous ses défauts a quelques longueurs d’avance, avec Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy il a fait exploser les lignes.

« Au bout du compte la France a toujours été sauvée par les acrobaties d’un tout petit nombre. C’est sur lui qu’on doit continuer à miser »
Alain Badiou (interview au N .O.du 6 /12, recueilli par Aude Lancelin)

Michaelski

Non mais ! T'as pas un peu fini d'être d'accord avec tout le monde... ;)

OlivierG

Hurler avec les loups est de bon ton ces temps-ci... Bayrou au moins a le mérite de ne pas se trahir lui-même. Quand j'entends les propos d'un Kouchner, quand je vois les magouille d'un Morin... Finalement, Bayrou ne fait qu'appliquer l'adage: il vaut mieux être seul que mal accompagné.

CedricA

De ce que j'en ai entendu, cette partie de l'émission qui traitait de Bayrou était totalement déséquilibré puisque personne ne répondait aux accusations faites contre Bayrou. Un canardage en règle. Les propos des participants, aussi brillant soient-ils, n'en perdent-ils pas leur poids et pertinence ?

Versac, pourquoi la vision qu'a Bayrou du jeu politique devrait-elle inquiéter ? Au contraire c'est cette vision qui lui permet d'être juste un peu en avance. Il perçoit des enjeux, des orientations. N'est-ce pas ce que l'on attend d'un leader ?

sumac

A mort, Bayrou !

C’est le titre de l’édito de Maurice Szafran dans le n°555 de Marianne
A lire absolument.

Le Monde qui met en scène « La Curée ». Je cite Szafran « C’est un article incroyable. Surréaliste. A étudier , puis à encadrer dans toute école de journalisme digne de ce nom »

Cet article me met mal à l’aise, comme l’émission de l’Esprit Public avec heureusement Philippe Meyer pour parfois ramener à la raison des invités curieusement tous à charge contre Bayrou.

Nous ne sommes plus là dans du journalisme d'opinion, mais bien dans une connivence avec les deux partis dominants, posture inadmissible déontologiquement. Cette dérive est plus qu’inquiètante

Les médias à la botte, Bayrou l’a dénoncé. Il le paye aujourd’hui comme il l’a déjà payé lors des présidentielles.

Déçu de te voir, Versac, participer, un peu, à ce déchaînement.

versac

sumac : je crois qu'il ne faut pas tout mélanger. Et je ne crois pas à la curée, d'autant que Marianne, en supporter de Bayrou, n'a pas tellement d'arguments à faire valoir dans sa logique d'indépendance.

L'esprit public n'est pas une émission de journalisme, mais d'opinion. Les invités sont des habitués, leurs positions sont connues, et leur présence vaut pour, justement, leur liberté et leur richesse de parole, et l'ancrage que l'on connait de l'émission.

Meyer a voté bayrou, on le sait. Moi aussi, d'ailleurs, au premier tour. Bourlanges aussi a voté bayrou. Mais il a adressé au leader de son parti, qu'il a longtemps accompagné, une lettre dont je m'étais fait l'écho. Sa ligne est constante depuis des années.

Gallo n'a jamais aimé Bayrou, et Michaux est devenu une sorte de Sarkozyste ironique.

Je jne vois pas de lien entre cette émission et l'article du monde cité par Marianne, qui, il est vrai, sentait le règlement de comptes.

CédricA : le format de l'émission n'est pas, sauf exception, d'inviter des hommes politiques, mais de commenter librement l'actualité. Exception : l'été 2006, où plusieurs personnes avaient été invitées à parler. Bayrou y avait réalisé ce qui est sans doute resté comme sa meilleure émission radiophonique, en terrain extrêmement amical.

Hervé Torchet

Bourlanges est désormais hostile à Bayrou. C'est un fait. Ce qu'il dit est un venin sans innocence.

Que Bayrou ait des défauts est exact. Qu'il en ait beaucoup aussi. Mais ses défauts ne sont en rien des inconvénients pour faire un homme d'État. Qu'il ne sache pas garder ses amis comme feus Mitterrand et Chirac est un inconvénient pour sa stratégie politique, pas pour diriger le pays.

Au contraire, s'il n'a pas trop d'obligés gourmands à récompenser, ça fera toujours ça d'affaires Péchiney et EADS en moins.

Et d'ailleurs, s'il ne retient pas ses amis lorsqu'ils s'en vont, c'est parce qu'il voue un culte (excessif) à la conscience personnelle.

On connaît la phrase de Victor Hugo ("à la consigne, je préfère la conscience").

Et il considère que chacun fait ou doit faire ce qu'il croit juste. C'est affaire de conviction.

Il lui importe, si on lui est fidèle, que ce soit en conscience et non pour de mauvaises raisons.

Voilà, criez haro si vous voulez. Dommage.

VinZ

@versac: Marianne, "supporter de Bayrou", c'est très exagéré. D'ailleurs Szafran soutenait Royal, si je me souviens bien.

tristan

Ce pourquoi je n'aurais pas voté Baryou :

- Son passage ministérielle était : pas de vagues, surtout pas de vagues.
Ministre de l'éducation et il a reculé sur toutes les réformes pour éviter les syndicats dans la rue.

- Son côté vieux "jeune", campagnard, me va très bien pour le maire de mon village (bon, je suis plutôt citadin) mais comme président. Non... Il me fait penser à Chirac avec l'histoire du mulot. Je pense qu'il est pas très actuel, un peu dépassé, un poil conservateur.

- Avec qui il aurait gouverné, avec quel majorité, même si certains UMP se serait rallier à lui, le fait de battre Sarko, ni la gauche et encore la droite lui aurait donné suffisamment de voix. Le pays aurait été bloqué, car le consensus, la discussion va un temps, après il faut passer aux actes et imposer ces idées, bonnes ou mauvaises. Regardez ce qu'il se passe en Belgique, aucun parti n'est assez fort pour faire un gouvernement élu, résultat, le statu quo depuis 6 mois

C'est dommage, car je suis un peu comme toi versac, Libéral, plus centre droite que centre gauche, mais je ne me reconnais pas du tout en Bayron

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.