« Sarkozy lance la réforme de l'Etat | Accueil | République des blogs ! »

20 septembre 2007

Commentaires

Bastien

Y'a qu'à regarder ce qui se passe à l'assemblée nationale à la TV, entre ceux qui rigolent, ceux qui crient, ceux qui dorment, etc. Une vraie maternelle!!!
Moi ça ne m'étonne pas du tout!

Bix

Ce n'est en effet pas étonnant mais ce n'est pas non plus scandaleux. Si les socialistes avaient manifesté une volonté de casser le truc, il suffisait à l'UMP de mobiliser un peu plus et le projet passait malgré tout.

Il est très difficile de prendre par surprise un hémicycle complet (très bon épisode de West Wing avec Matt Santos en vedette qui reprend une histoire de ce type). Cela dit, le PS avait laissé filé le PaCS parce que des députés avaient préféré ne pas venir plutôt que de soutenir le projet. En fait, une majorité perd une loi quand son propre camp est démobilisé, rarement l'inverse.

La plupart du travail parlementaire est fait en commission, ce qui explique le relatif vide des bancs en plénière, hors questions d'actualité qui sont filmées et diffusées sur France 3.

Nico

Ah, je sens poindre dans le 1er commentaire un début d'antiparlementarisme primaire....

Sinon, et même si ça serait une belle victoire symbolique que de mettre mino la droite sur un tel vote, il faut pas oublier qu'ils sont plus nombreux côté UMP, et que s'ils voient les rangs de la gauche pleins, les leurs le seront aussi.

Mais cette technique peut être utilisée avec succès, surtout quand le sujet fait débat, comme ça avait été le cas avec le Pacs à l'époque.

Enfin, quoiqu'il en soit ça ne change pas vraiment le rapport de force dans la discussion d'un tel texte, ou la question est plutôt de savoir combien de députés UMP et Nouveau Centre ont le courage de leurs opinions, et votent en conséquence contre.
C'est comme cela qu'on fait bouger les majorités lors d'un vote, pas par un artifice de séance.

Gus

Tant que les électeurs choisiront leurs députés en fonction de leur allégeance politique, pourquoi les élus trouveraient-ils quelque raison que ce soit de changer un système qui leur profite ?

à la décharge des élus, je me suis toujours étonné que les ambitions de modernisation, d'informatisation, de vote électronique et toutes ces merveilles technopathes qu'on souhaite infliger à la puissance publique comme panacée ne soient jamais envisagée pour le fonctionnement des plus prestigieuses institutions, qu'il s'agisse des assemblées ou des tribunaux.

Le vote des lois par SMS et dès lors rendu obligatoire est-il donc inenvisageable ?

valery

@ Gus : "Tant que les électeurs choisiront leurs députés en fonction de leur allégeance politique" : j'avoue être assez décontenancé par cette phrase. Peux-tu s'il te plait préciser ta pensée ?

Le système majoritaire est pourtant supposé permettre à l'électeur d'avoir un lien personnel avec l'élu ce que ne permettrait pas la proportionnelle. J'ai pourtant des doutes significatif sur la capacité de l'électorat de juger un candidat sur autre chose que son étiquette. La personnalité ? On ne vois que ce qui est montré. Le bilan ? il faut se renseigner sur les différents votes. Est-ce la paresse de l'électorat que tu remet en cause ?

Lars

allons, versac, comment un type comme toi peut-il douter du cirque ambulant que constitue le parlement ? Entre la planque du sénat et les gamineries de l'assemblée, tu n'imagines pas que les grands principes vont durer après minuit (si je ne m'abuse, le vote a eu lieu vers 4h du matin)

versac

Bix, Nico, etc : évidemment, je sais bien qu'on ne change pas grand chose. Mais je reste persuadé qu'un hémicycle plein aurait été un signal, par exemple, si le PS vait voulu souligner le sujet. Et qu'une surprise type PACS ou DADVSI est possible plus fréquemment qu'on ne le croit.

Je ne me fais aucune illusion sur les devenirs des textes, mais des coups comme ceux là servent à quelque chose. Ils marquent les esprits.

Après, il est vrai que le vrai test résidait dans le vote des députés UMP. Et, de ce point de vue, on est déçu : un député peut-il (doit-il ?) au minimum s'abstenir quand, en conscience, et même dans les media, il a manifesté son désaccord sur un amendement ?

authueil

Et encore, cela ne veut dire qu'il y avait 91+45 députés effectivement présents. Pour les scrutins publics, la délégation de vote existe.

Par contre, pour voter l'ensemble du texte, à 4 heures 20 du matin, il n'y avait plus que 23 députés, au total.

Je formulerais plus de reproches au système qu'aux députés (même s'ils en méritent). Il n'y a pas idée de continuer les débatqs après une heure raisonnable. Pourquoi ne pas prévoir pluqs de séance, quand on anticipe des débats aussi polémiques et houleux ?

Vonric

Pour tous ceux qui pensent qu'il suffit a la majorité de mobiliser plus, il suffit de rappeler DADVSI et PACS en effet.
Encore une fois la tactique sera: laisser voter le texte et déposer une requête devant le conseil d'Etat ou le Conseil Constitutionnel. Lamentable respect du travail parlementaire, mais peut être aussi efficace

Djulian

Je ne connais pas le pourcentage exact, mais il y a un certain nombre de députés qui bossent dans leur bureau de l'AN en suivant les débats d'une oreille distraite pendant les séances...

petit jardin

L'essentiel restant que la ''technogénétique'' bien droite dans ses bottes viens de remporter sa petite victoire sur une vision humaine de la parentalité. Dormez braves gens, l'UMP veille sur vous !

clic

"Pourquoi ne pas prévoir plus de séance, quand on anticipe des débats aussi polémiques et houleux ?"

sans doute précisément parce qu'on anticipe des débats polémiques et houleux, non?

Mais bon, il faut pas se faire trop d'illusion non plus. Il y a un discours "de bon sens" pour justifier cette loi et face à cela, s'imaginer une grande mobilisation pour défendre des étrangers, faut pas rêver non plus... Les étrangers peuvent mobiliser des minorités actives, faire du bruit, mais au delà, je n'y crois pas, malheureusement.

clic

"Pourquoi ne pas prévoir plus de séance, quand on anticipe des débats aussi polémiques et houleux ?"

sans doute précisément parce qu'on anticipe des débats polémiques et houleux, non?

Mais bon, il faut pas se faire trop d'illusion non plus. Il y a un discours "de bon sens" pour justifier cette loi et face à cela, s'imaginer une grande mobilisation pour défendre des étrangers, faut pas rêver non plus... Les étrangers peuvent mobiliser des minorités actives, faire du bruit, mais au delà, je n'y crois pas, malheureusement.

Christine

Etant donné que des députés de la majorité s'était exprimé contre l'amendement, l'adoption dans le cas d'une assemblée pleinement mobilisée était probable... mais pas certaine. C'est là où le bât de l'absentéisme parlementaire commence à blesser sérieusement.
Autre soupçon (mais qui reste un soupçon), tant il aurait été facile aux parlementaires de l'opposition de faire rejeter l'amendement par le nombre de votants: est-ce que, au fond, un certain nombre de députés de gauche n'est pas réellement contre ce test ADN mais n'ose pas l'affirmer publiquement?

Gus

valery: je faisais simplement allusion au fait que 80% des français en âge de voter ne connaissent même pas le nom de leur député. Alors, pour le rapport direct...

toto

Voir chez Eolas pour comprendre ce qu'il s'est passé cette nuit dans une A.N. quasi vide :
http://www.maitre-eolas.fr/

Aetius

Bande de ringards sourds et aveugles.

Vous vous posiez des questions pendant la campagne des présidentielles.
Qui du caporal Sarko, de la divine Ségo ou du paysan Beyrou serait digne de vous représenter ?
Vous vous attendiez à autre chose ?
Et vous n'êtes pas au bout de vos surprises.
Assumez vos choix, au lieu de commenter bêtement et de gémir.
J'espère que vous êtes fiers de vous.

Aetius.

Louis BAPTISTE

A la décharge de nos élus, les débats se sont achevés peu après 4 heures du matin. Dans ce cas, on peut en effet comprendre que la majorité des députés, qui sont provinciaux, soient rentrés chez eux.

Pour moi, il faudrait ajouter deux « règles » à la tenue des séances à l’Assemblée, en tout cas pour les phases de vote :

- Un certain quorum requis (nombre de voix minimum nécessaire pour que les décisions prises), assurant que les lois ne soient pas votées par une poignée de députés.
- Un contrôle accru de la présence des députés, avec, pourquoi pas, des sanctions pour ceux qui enchaînent les absences injustifiées.

Aetius

J'ai oublié : et pourtant, les débats ont été passionnants !
Voilà une chose qui ne mange pas de pain, un débat. Mais ça n'est pas ce qui reste.
En début d'année, un certain nombre d'intervenants vous avait mis en garde : tous dans le même sac.
Et ce sac est désormais au pouvoir pour cinq longues années.
Après, il faudra reconstruire.

Antoine

Pourma part, je suis favorable à une présence obligatoire des députés à l'assemblée, car finalement, ce sont des élus du peuple, qui ont postulé à des responsabilités qu'ils sont en devoir d'assumer jusqu'au bout. "Mais ils ont aussi un travail de terrain à faire, ils sont élus locaux..." et bien qu'ils démissionnent de leurs mandats locaux. A l'élection dernière, j'ai sciemment évité de voter pour un candidat maire par ailleurs, car on ne fait bien qu'une chose à la fois. Rien ne m'exaspère plus que les députés qui pensent que leur travail consiste à faire du lobbying afin que tel village aie son rond-point ou que les agriculteurs de tel canton se voient attribuer des subventions. Ce n'est pas leur boulot, c'est celui d'une administration territoriale. Et pour le contact avec le terrain, le travail de l'assemblé est il me semble interrompu en fin de semaine, cela devrai être suffisant à ce que nos députés rencontre "le terrain". "Ah mais leur travail sera rude" Oui, et bien comme cela cela les forcera à ne pas rester 30 ans en fonction. Il ne faudrait pas oublié que Député n'est pas un titre, une récompense. Cela devrait être un travail pour son pays.

Jean-Louis

C'est très injuste ce type de commentaires qui vise à décrédibiliser de manière générale toutes actions politiques.
Celà dégénère vers toutes sortes de commmentaires dangereux.
Parmi ceux qui critiquent, combien bossent à 4h30 du matin?
Merci de lire: http://www.urvoas.org ou bien encore http://www.sandrinemazetier.info/ pour se faire une idée juste des députés de l'opposition qui se battent, pour nous tous.

Aetius

Jean Louis
Quand on prétend vouloir représenter le peuple qui vous a élu, on ne se disperse pas : on honore son siège de député et on participe aux débats et aux votes.
Sinon, on laisse sa place à un citoyen capable de se consacrer à la mission.
Ton discours n'est que baratin et tes liens de la prose pour gogos.
Quand à ceux qui se battent, ils sont si fatiqués qu'ils sont absents quand c'est nécessaire.
Sont-ils réellement députés ? A verifier par un contrôle ADN !
Les députés ? Un tirage au sort rendrait service à la République.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.