« Allez, au boulot | Accueil | Etrange »

26 juillet 2007

Commentaires

Don

Ne viens-je pas de lire qu'il a été "remercié" par son équipe...
Remercié de quoi donc ?

VinZ

Contador, il est encore jeune, ça ferait un bon vainqueur. Espérons qu'il soit clean (son nom a été cité dans l'affaire Puerto puis il a été mis plus ou moins hors de cause)

François Brutsch

J'ai lu trop vite, ou bien tout cela sans même relever, par contraste, L'Autre Tour de Guillaume Prébois pour Le Monde? Qui racontait que les coureurs du "vrai" (?) n'avaient pas l'air de les porter dans leur coeur...

Markss

Je vous trouve un peu violent avec le pauvre Rasmussen. Il ne mérite pas cette haine. Bien sûr, il se dope. Mais il appartient à un système qui marche de manière bancale depuis quinze ans, non pas parce qu'on a commencé à se doper à ce moment là, mais que cela a commencé à se savoir. Et il est arrivé au mauvais moment, héros éphémère d'un Tour où tout se délite (mais j'ai l'impression que vous avez écrit avant l'annonce de son licenciement par Rabobank). Il est difficile d'évaluer la responsabilité individuelle des sportifs, mais au total je les vois plus comme victimes que comme coupables. Et par ailleurs, cela ne les empêche pas de souffrir dans les étapes de montagne.

Quant à l'idéal du sport propre, je n'y crois pas une seconde. Tout le monde sait que le dopage existe aussi dans les compétitions amateurs à partir d'un certain niveau, et ce dans la plupart des sports. Que d'ailleurs la limite entre "propre" et "dopé" est brouillée. Il y a une demande de performance de la part des médias et des spectateurs, il faut bien que l'offre suive. Alors plutôt que de croire en cette illusion faudrait-il s'inquiéter de la santé future des sportifs en insistant moins sur le côté "tricherie" et davantage sur le côté "mort dans vingt ans".

jmax

il est clair que Rasmussen ne mérite pas cette charge virulente quand on sait que le vertueux Cantador a été chopé à 45 km/h dans les ultimes pentes du Galibier. Il fait l'avoir fait à 8 km/h comme tout cyclo qui se respecte pour savoir ce que veut dire 45 km/h . Non, le cirque doit cesser et le classement général être abandonné cette année. On arrive tant bien que mal jusqu'à dimanche avec juste des victoires d'étape à la clef mais par pitié, plus de maillot jaune, maillot vert et à pois (le colombien extra terrestre inconnu au bataillon mais qui fait des performances supérieures à L.A) pour cette année

alain

Ca va Sarko ?

qu'allait il foutre dans cette foire à la pharmacie à part parader inutilement ? Décidemment, entre cautionner une prise d'otages et encourager une prise de produits dopants, il n'en loupe pas une.

politic_delux

Et maintenant, on compare Chirac à un coureur dopé et certains reprochent à Sarkozy d'être allé sur le Tour.
Attention danger imminent de ridicule...

alain

parce le président au milieu de squelettes ambulants et marchant sur des seringues est une belle image d'Epinal ? faut faire peuple mais il y a des limites. Le bouffon aurait pu au moins venir avec son karcher parce que là, il y a de la racaille mais peut-être que ça ne rapporte pas assez de voix

Buzzcocks

Je viens de dire à mon employeur que je n'étais pas au Mexique mais en Italie lors de mes vacances de mai. Hélas, il ne m'a pas exclu et je dois continuer à bosser sur son projet naze.

séville 82

Contador, qu'est ce que ça chance ? Rien on apprendra bien dans quelques temps qu'il était dopé (ces sprints à 40 km/h dans les cols ... c'est nous prendre pour des cons ... qui t'adore pas !).

aymeric

Un coup de gueule et hop : l'exclusion qui suit quasi immédiatement.
C'est donc ça être un blogueur influent…

Sébastien G.

@Politic delux : Avant de crier au n'importe quoi, suis le lien donné par Versac vers le site comvat et tu verras que le parallèle n'est pas infondé...

because

Oh comme il s'énerve Versac!
et comme il devrait s'énerver tout le temps, pour tous les sports pros
qui va nous raconter les contrôles sanguins pré-coupe du monde de rugby? hmmmm? ah ben personne. personne ne nous a raconté les contrôles sanguins de la coupe du monde de foot, d'ailleurs il n'y en a pas eu.

et l'athlé? ah l'athlé, avec ses records impossibles. quelqu'un pour dire que l'on peut égaler sans dopage le record du monde du 100 m féminin? du 200? pour le 400, le vrai record c'est 48.25, de marie-jo la grande. pas celui de marita koch, qui a avoué se doper, longtemps après ses exploits au service de la RDA.


quand est-ce que les états vont mettre en place le suivi longitudinal qui permet de repérer le dopage, et ceci dans tous les sports? si on laisse faire les fédérations, qui ont intérêt au spectacle et au fric qui va avec, on n'y arrivera jamais.

marc

Versac... Ramussen c'est le dernier maillon de la chaine... maintenant c'est Contador... lui il a fait une rupture d'anévrisme... Manolo Saiz comme mentor... maintenant la Discovery... sil il est clean je me fais Pape...

Michaelski

Moi ça va et toi ? :)

Simon

Art. 9. de la déclaration des droits de l'Homme de 1789 : "Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable..."
Rasmussen est suspecté, parce qu'il n'a pas donné son planning. Le soupçon discrédite, mais il ne condamne pas.

Gizmo

Et dire que toutes ces chaudières roulantes contribuent au réchauffement climatique...

Eric

Versac, tu es dopé?

Lars

Comme disait je ne sais plus quel commentateur sportif il y a déjà 4 ans de cela : "la question au tour de France n'est pas de savoir s'ils se dopent, mais quel pourcentage le fait".

Rasmussen n'est pas un héros, car il triche, mais ne doit pas être le bouc émissaire d'un système dans lequel la pratique est si courante que la seule possibilité sérieuse de victoire passe par là.

Ne mettons pas en cause les cyclistes, mais bel et bien les auteurs d'une telle pression. Intensifions les dépistages, ne tolérons aucune faute à ce niveau, mais pitié, pas d'acharnement sur un cycliste. C'est vain et laid.

versac

Petites réponses :

1. Il ne s'agit en aucun cas de juger Rasmussen seul. Et Contador n'est évidemment pas plus clean.

2. J'ai suffisamment expliqué que le problème du dopage est un problème de systèème et de volonté répressive, d'interdépendances collectives, dans lesquelles les coureurs ne sont qu'un maillon de la chaine.

3. Les coureurs sont néanmoins adultes et responsables. Et condamnables quand, pour répondre aux soupçons, ils reprennent une dose, font un record de débilité, imaginant un instant que ça fera taire les critiques.

4. Les coureurs sont évidemment très seuls.

5. Oui, il y a une frontière entre le dopage et le non-dopage. Elle est d'une part légale, et d'autre part correspond à un principe. Rien n'interdit de suivre un régime strict, de prendre des boissons énergétiques, etc... En revanche, modifier son métabolisme par des procédés totalement antinaturels, c'est rompre la logique sportive.

6. Le cyclisme n'est évidemment pas le seul sport où il y a dopage. C'est un spoert, ceci-dit, où la résistance à l'effort est une donnée de base, et où le dopage joue potentiellement un rôle déterminant. Et le travail de pointe mené par le cyclisme pourrait inspirer quelques autres sports.

TVnomics

vous allez adorer Contador, est revenu d'une ruture d'anévrisme, élevé par Manolo Saiz, et depuis sous l'emprise de Johan Bruynel, le mentor d'Armstrong.

Evidemment ce n'est pas avec NS défendant le TdF, que le Ministère des Sports va enfin prendre ses responsabilités et interdire le TdF comme l'Ultimate Fighting

TVnomics

et si le TdF partait de Tripoli en 2008 ?

Markss

@Versac

Les frontières aussi bien légales que naturelles sont beaucoup moins nettes qu'on peut le croire : les règles ne sont pas les même partout, elles changent dans le temps. Et la distinction entre naturel et anti-naturel n'est pas claire. C'est vrai pour les coureurs eux-mêmes : les sociologues (il n'y a rien sur le sujet à ce lien, mais c'est pour faire une pression amicale pour que cet excellent blog, un peu seul sur la sociologie, traite de ce sujet :<) ont bien montré que la piqure de vitamine avant la course commençait par des choses tout à fait légales, qu'au fur et à mesure ils l'acceptent normalement, puis que les doses augmentent, les produits changent, ils voient leurs performances s'améliorer, et décident (oui ils ne sont pas que victimes) de ne pas trop poser de question. Ce n'est pas le cas de Rasmussen, qui a sciemment évité les contrôles, mais nombre de participants sont dans ce cas.

@TVnomics : Très bonne idée! Et que ce ne soient plus des vélos, mais du jogging.

versac

@Markss : hum. J'ai longtemps eu le mêem genre de point de vue, voyant du proressif dans le passage des vitamines à la testostérone. Des discussions avec le médecin Guillaume et des personnes de la lutte antidopage m'en ont fait sortir. Difficile à mettre en mots, mais la frontière est relativement nette entre de la testo, du pot belge, de l'EPO et des injecitions de vitamines. Un suivi médicalisé honnête peut faire connaitre de manière plus nette le métabolisme d'un coureur, pour qu'il travaille à l'améliorer, la démarche de modification du métabolisme est assez bien comprise par un coureur. Les lignes, certes en pointillés dans la pratique, sont également assez claires.

Les équipes savent détecter une évolution d'hématocrites inhabituelles. Le suivi longitudinal s'impose pas mal comme un élément de contrainte, d'ailleurs...

bituur esztreym

heureusement que Brave Patrie, le vrai journal des vraies valeurs de la France vraie, prend position dans une chronique Pour le Tour : http://bravepatrie.com/1041-Pour-le-Tour

"Passer ses vacances complètement défoncé au milieu de quelques uns des plus beaux paysages du continent... Ça n’est pour la plupart d’entre nous qu’un rêve, mais un peu moins de 400 garçons et filles nous le font vivre par procuration tous les étés. (...)
L’exposition médiatique dont ils bénéficient est indécente, ils titubent lors des conférences de presse, certaines stars du rap sont prêtes à lécher la transpiration sur leur postérieur tellement elle est chargée...
Ça ne vous rappelle personne ? Le Tour de France est totalement 2007."

mes deux cents de Positive attitude

Sindelaar

Il y a quand meme du nouveau: Rasmussen n'a pas reussi a faire taire l'ensemble du peloton comme avait su le faire Lance Armstrong.

Il y a peut-etre de l'espoir...

Buzzcocks

L'argument de dire que toute la France est shootée donc pourquoi s'indigner que ça se pratique dans le sport ne tient pas trop la route.

Dans le sport et notamment le cyclisme, on nous vend de la sueur, de la souffrance, du rêve etc... On est admiratif quand un mec enchaine lundi la montée de l'aubisque puis mardi celle du Tourmalet. On se dit : bah merde, moi qui n'arrive déjà pas à monter la cote en bas de chez moi, quel prodige ce Rasmussen.
Or quand Vino change son sang à la fin de chaque étape ... bah, il y a tromperie sur la marchandise. Le Tour de France est une épreuve d'endurance. Dans la mesure où les mecs s'injectent du sang neuf tous les soirs pour éliminer les acides lactiques et tous les polluants que secrète le corps quand il est soumis à un effort alors, il y a arnaque. A quoi beau entendre à la télé des commentaires du style : belle echappée solitaire de Rasmussen, va t'il payer demain l'addition .... bah non, mon neveu, il ne va rien payer du tout puisque le mec se change le sang et se prend une cure de cacheton pour retrouver le même métabolisme que la veille.

Si Versac prend des pillules pour rédiger 450 articles sur son blog, je m'en fous. Personne ne m'a vendu le mythe d'une Versac gladiateur, surhomme.

petit jardin

Je crois que cette affaire de dopage doit être évaluée en tenant compte des fait suivants :
- De nouvelles molécules ''like'' issues des biotech arrivent sur le marché et seront très difficilement détectables.
- Le cyclisme paie pour les autres ou avant les autres. La plupart des grands champions dans tous les grands sports médiatiques se dopent mais on s'en fiche.
- le ''refroidissement'' du cycle dopage/performance/fric prendra du temps pour être au point, par petites touches probablement et si la volonté du public et des sponsors y contribue fortement. Pour éviter complètement le dopage, il faudrait idéalement 'isoler'' les athlètes, ce qui est inconcevable et inhumain.

Rasmussen a tout faux, c'est sûr, mais c'est une victime expiatoire du système et les premiers du classement sont presque aussi suspects que lui. Je serais assez partisan de filer le maillot jaune à tout le monde et de partager le fric équitablement, d'acter symboliquement la fin d'un cycle.


Puis de tenter de mettre au point un nouveau tour complètement différent. Mais est-ce possible en quelques mois dans un contexte international qui n'est pas prêt à des mesures radicales mises en oeuvre par tous ?

Une heure de peine

@markss : encore merci pour la pub ! Je ne suis pas un grand sportif, mais je pense pouvoir peut-être faire quelque chose là-dessus, au moins sur les évolutions des normes et les façons dont les gens y réagissent.

AntiSport

En revanche, modifier son métabolisme par des procédés totalement antinaturels, c'est rompre la logique sportive.

Non, c'est mettre toutes les chances de son côté. Participer c'est bien; gagner c'est mieux, surtout quand il y a des gros sous à la clé.
Perso je ne vois pas ce qui chiffonne tant de gens au sujet du dopage; ça en dit davantage sur la crédulité des amateurs que sur la malhonnêteté des coureurs et de leurs entraîneurs. Le TdF n'est pas plus ni moins une "foire à la pharmacie" qu'il ne l'était en 1967 ou en 1907; vous croyez vraiment que Anquetil ou Bobet ils roulaient à l'eau claire? Il serait temps que les amateurs de sport deviennent adultes et abandonnent le culte des héros; ils découvriront alors qu'il est en ce monde des choses bien plus intéressantes que le spectacle formidablement barbant d'un type le nez sur son guidon.

garrincha

Je recommande la lecture du reportage stupéfiant d'Albert Londres sur le tour de France : où l'on voit bien que le dopage n'est aucunement un phénomène récent ou moderne provoqué par une surmonétisation de ce sport.

Marie-Hélène

Même si les frontières ne sont pas claires, les contrôles pas faciles à mettre en place et les limites pas aisées à établir, on ne peut cautionner ce spectacle tel qu'il se joue aujourd'hui.
Ce n'est pas une raison pour jeter le bébé avec l'eau du bain et dire non au sport à cause du dopage.

politoblog

Qu'on arrête de parler de dopage il y en a marre ! Il y a un plus gros scandale dans le Tour de France que des mecs qui prennent des produits pour améliorer leurs performances. Je vous rappelle que Gérard Holtz est toujours commentateurs sportif et que Jean Paul Olivier n'est toujours pas décédé et ca ce sont de vrais sacndales !

Plouf

Il y a même des gens qui crèvent de faim dans le monde !

Laurent

Rasmussen c'est le gringalet qui cache la forêt.
Combien de Français (supposés propres) dans les cinquante premiers du tour ?
Quatre...
Et d'Espagnols ?
Vingt-et-un... dont huit dans les treize premiers, dont le maillot jaune...

david

Le problème c'est le sport pro lui-même : c'est très mauvais pour la santé, et à la fin seul l'argent compte, donc ça encourage le dopage.

Que le tour de france redevienne donc amateur, ça sera mieux pour tout le monde.

alain

comme disait Anquetil, la différence entre les amateurs et les professionnels, c'est que les amateurs ne paient pas d'impôts. Donc, un tour amateur ne changera strictement rien

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.