« Concours de pronostics (2ème tour) | Accueil | A la télé »

05 mai 2007

Commentaires

Christine

Une grande leçon, tout de même, que qu'on peut tirer de cette campagne: la politique n'est pas le domaine réservé des hommes et femmes politiques. C'est le combat de tous, que ce soit dans la mobilisation ou dans l'opposition. Je l'avais oublié, cette campagne me l'aura rappelé.

Daniel

Excellent billet, Nicolas, plein de lucidité. Merci.

Daniel

Excellent billet, Nicolas, plein de lucidité. Merci.

Gombro

Un peu tiède "tout ça..."

"penser aux législatives comme un acte d'autonomie, ensuite, par rapport à l'élection présidentielle" est quand même sacrément naïf. La Ve va reprendre ses droits dans toute sa splendeur si, comme les sondeurs le prédisent, NS dépasse les 53%. Même en 2002, alors que JC n'avait aucune raison de tirer gloriole de son score, l'UMP a monopolisé l'Etat. En cas de victoire de NS, peut-on raisonnablement penser à une revanche de la gauche 1 mois plus tard ?
Bref le rouleau compresseur majoritaire reprendra ses droits. On se rendra peut-être compte, alors, que nos institutions sont pas vraiment démocratiques.
Suppression de l'élection du Président au Suffrage universel direct !!

stephane

Le problème maintenant, c'est que les sondages ont tellement annoncé une raclée pour Ségolène Royal, que le 6 mai au soir, si elle n'est battue que de justesse, les socialistes vont quasiment crier victoire... je vois d'ici la tête de Jack Lang sur les plateaux télé

pas perdus

Vous avez raison, la vie continuera. Le balancier montera sans doute très à droite. Les législatives confirmeront sans doute la présidentielle.

Travailler plus restera un slogan pour les chômeurs qui disparaitront des statistiques et les précaires ainsi que les temps partiels subis.

C'est sans doute dans le domaine des libertés publiques que Sarkozy risque de faire le plus mal. Internet restera-t'il un espace de libre parole?

Manu

Souvenez-vous, mercredi soir une candidate à la présidence de la république étonne tout le monde pendant un débat houleux et s’accroche violemment avec son adversaire au sujet de la mise en place de la loi Handisol. Instants de révolte justifiée devant les mensonges répétés de son adversaire.

Malheureusement dès le lendemain, Claude Allègre dément toutes les affirmations de la candidate. Le pivot central de la défense de la candidate s’écroule, elle est renvoyé dans les cordes, reprenant dans la figure son statut de ‘femme’, ‘d’incapable’, etc…. Dans la foulée les sondages s’écroulent, la descente aux enfers commence…..

HIER SOIR, UNE EQUIPE DE FRANCE 2 et de RTL ONT SURPRIS ALLEGRE SORTANT DU QG DE L’UMP !!!!! Cette information est énorme !!! Elle laisse clairement apercevoir le mode de fonctionnement de l’équipe UMP, TOUJOURS FAITES A PARTIR DE TRAHISONS PLUS INCROYABLES LES UNES QUE LES AUTRES !!!! Visiblement cette information ne passe (évidemment) pas sur les grands médias, aussi il faut que la fassions circuler le plus vite possible avant demain…. Dépêchons nous !!!!!

La vidéo du JT de France 2:

http://www.dailymotion.com/inet/video/x1w6df_allegre-a-la-soupe-sarkozienne

VITE !!!!

Sophie (the old)

Hier soir, Ségolène Royal était présente sur le plateau du Grand Journal sur canal+.J'ai bien aimé...
Que pensez-vous du fait [si mes souvenirs sont bons...] qu'à peu près 30% des électeurs sont encore indécis??...[je l'ai découvert hier soir, lors de cette émission].

flo

Salut Versac,
Voilà c'est la fin de la campagne, j'ai commencé à lire ton blog par intermittence au moment du référendum pour la constitution européenne (un de mes premiers votes!) et depuis cet été, j'ai lu chacun de tes billets quotidiennement, avec beaucoup d'intérêt. Merci donc, pour le temps que tu as pris pour rédiger toutes ces notes pertinentes, et qui, personnellement, m'ont aidée à choisir pour qui voter en connaissance de cause. (Bonjour à Christie dont j'aime aussi beaucoup le blog). A bientôt !

sictransit

Non, les législatives ne sont pas du tout, un "acte d'autonomie" par rapport à la présidentielle : si c'est le cas, les x mois de débats que nous avons eus auront été totalement inutiles. Il serait absurde, complètement absurde, de s'être déplacés en masse pour aller votre, d'avoir été, plus que jamais depuis 30 ans, passionnés par la campagne présidentielle pour se dire qu'au fond, l'homme ou la femme qu'on a élu(e) ne pourra rien faire parce qu'on va élire une Assemblée qui l'empêchera de former un gouvernement lui permettant de mettre en oeuvre ce pour quoi nous nous sommes collectivement décidés à lui confier la fonction de chef de l'Etat.
Je crois que ça n'aurait aucun sens : 3-4 mois de campagne présidentielle balayés par un petit mois de campagne législative dominés par la question de savoir ce que fait Bayrou de son MD ? et pendant laquelle, selon toute vraisemblance (sauf si Ségolène est élue, et encore) il ne dévoilera pas entièrement ses intentions et restera dans son discours ni droite ni gauche... mais centre gauche !

La logique des institutions serait que Sarkozy (ou Royal, si jamais...) dispose d'une majorité pour conduire l'Etat - que celle-ci soit absolue ou de coalition importe certes, mais à la marge, en tout cas pour Sarko.

Pour le reste, il y aura certes un brin d'autonomie dans cette campagne législative, mais sans doute marginale par rapport à l'enjeu central qui sera de donner au président élu la majorité nécessaire au Parlement. Et c'est Bayrou qui va monopoliser l'espace public et faire de cette campagne des législatives un moment un peu particulier - surtout comparé à 81, 88 ou 95.
Il n'y a aucune chance que Bayrou prenne position tout de suite sur le positionnement centriste ou social-démocrate de son MD/UDF : l'éclatement du PS et son projet (vraisemblable) d'OPA sur les sociaux-libéraux du PS ne peut survenir qu'après les législatives et à partir du moment où il aura pu répéter l'exploit du premier tour et si cette répétition lui permet d'avoir un groupe suffisamment important à l'Assemblée nationale.
J'aurais tendance à penser qu'il aura plus de poids si Ségolène Royal est élue, parce que les idées de Royal, pour autant qu'on a pu les découvrir, sont nettement plus blairistes, donc "bayrou-compatibles", "qu'emmanuelliennes", et que Royal aura bien besoin de gouverner (enfin, d'avoir un Premier ministre qui s'en charge sous sa conduite) donc de faire avec la majorité qu'elle pourra trouver à l'Assemblée.
En revanche, dans l'opposition, rien n'empêcherait le PS de faire les mêmes conneries pendant 15 ans qu'a faites le Labour en Grande-Bretagne, id est rester sur des positions socialistes traditionnelles totalemnet à côté de la plaque.
Certes, le pire n'est pas sûr, mais les éléphants sont tellement présents au sein du PS, qu'on peut être inquiet.
Je voterai Sarkozy, mais je me demande si les centristes du PS auront le courage de faire éclater leur parti et de le moderniser s'ils perdent la présidentielle, ou s'ils se contenteront de se jeter sur Ségolène pour la rendre responsable de la défaite.
Peut-être qu'au fond, elle arrivera, même battue, avec l'aide de Bayrou, à mettre la main sur le PS et à le transformer en parti social-démocrate, mais j'en doute...

Bernard

Je voulais m'arréter là, mais trop c'est trop.

C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Dans un renversement sidérant de posture, la plupart des media font aujourd'hui apparaître Ségolène comme une harpie en furie et Sarkozy comme le gentil gars agressé.

Dans le débat, on ne parle que de l'agressivité de Ségolène. On oublie que c'est grâce à sa pugnacité qu'elle a dominé la deuxième partie du débat. Qu'à la fin du débat, à chaud, tout le monde semblait d'accord pour dire qu'elle s'en était bien sortie, on parlait alors de courage, pugnacité, de combattante etc.... Et puis le lendemain, renversement de tendance à la radio, à la télé. Ce ne sont plus les termes "pugnace, courageuse, volontaire, combattante" mais "agressive, perdu ses nerfs" etc...

Pourquoi ?

Sarkozy fait acclamer le mot "Kärcher" dans ses meetings mais c'est Ségolène la harpie pour dire que Sarkozy est quelqu'un de potentiellement dangereux ?

Bon sang, arrêter de prendre des arguments de second ordre pour contrer des arguments de premier ordre. On tire sur la messagère de mauvaises nouvelles et pas sur le vrai responsable.

Ségo est loin d'être parfaite, elle aussi abuse d'arguments populistes, elle n'aurait pas dû prendre argument de la policière violée, elle n'aurait pas dû annoncer une nouvelle mesure fiscale sortie du chapeau au cours du débat, elle n'aurait pas dû se tromper dans les chiffres, elle ne devrait pas prendre une posture de sainte "aimez vous les uns les autres" mais franchement, maintenant, tout ça est secondaire, il faut se mobiliser en masse pour elle, car le vrai danger c'est l'autre.

Je terminerai par cette phrase de Delors l'autre jour à Lille

"Qu'est-ce que c'est cette société où chaque fois qu'on parle d'un chômeur, on parle d'un paresseux?, s'exclame-t-il devant une salle bondée. Qu'est-ce que c'est cette société dans laquelle quelqu'un qui paie ses impôts est un cocu, où l'on honore des gens qui vont s'établir en Suisse dans les meetings de droite?"

Verel

Autonomie des législatives, oui et non
Non car la logique de la mise en place du quinquennat et de l'ordre de élections (présidentielles puis législatives), voulue par Jospin, conduit logiquement à donner une majorité à celui ou celle qui l'aura emporté

Oui car il y a 577 élections locales et qu''en dépit de la vague globale, celui qui aura fait le mandat de trop ou qui aura trop mainfestement mal fait son boulot, ou qu'un concurrent nouveau viendra challengé (souvenez vous de lang à Blois) pourra être battu

Pour ce qui est d'un éclatement du PS après les législatives il n'est guère compatible avec la logique de fiancement des partis (voir à ce sujet le drnier article de toutvabien)

petit jardin

''Demain, ce ne sera pas un blanc-seing délivré à une personne. Les institutions, l'opposition, les forces politiques, les partenaires sociaux, les citoyens, les internautes et les media seront là pour continuer à faire valoir et transformer''. La somme de contre pouvoir dont tu parles ici n'auront pas la même liberté et la même écoute selon le type de gouvernance choisie. Vive Ségolène Royal !

Jules

Petitjardin : les contrepouvoirs ont la liberté que la démocratie leur confère. Ne commencez-pas à nous la jouer subrepticement "la droite empechera l'opposition de s'exprimer, etc.". L'UMP ce n'est pas Poutine, faut se calmer.
Ensuite l'opposition représente une force à partir du moment où elle rassemble un certain nombre d'individus. Parlons des "partenaires sociaux" qui aujourd'hui n'en sont plus, comme vous le savez, car ils ne représentent souvent qu'une minorité d'intérêt catégoriels. Je ne vous apprendrai pas Petit Jardin, que la France a l'un des taux de syndicalisation des salariés les plus bas au monde...

le chafouin

@manu
je crois qu'on peut pas imputer la chute de royal à claude allègre, ce serait un peu gros, non?
Quant à ce que l'auteur de ce blog dit, "la vie ne s'arrête pas le 6 mai", certes, mais enfin le choix est crucial. Deux visions de la société non seulement trsè différentes entre elles, mais aussi révolutionnaires par rapport à tout ce qui s'est fait avant.
Et en ce qui concerne les législatives, vous oubliez un peu vite l'UDF (pardon, le parti démocrate), qui peut très bien titiller tout le monde et imposer des triangulaires dans de nombreuses circonscriptions...

le chafouin

et puis en plus, j'ai entendu sarkozy proposer à plusieurs reprises un vrai statut pour l'opposition (certes en copiant sur royal et bayrou). La vraie crainte, c'est vis-à-vis des médias!

le chafouin

et puis en plus, j'ai entendu sarkozy proposer à plusieurs reprises un vrai statut pour l'opposition (certes en copiant sur royal et bayrou). La vraie crainte, c'est vis-à-vis des médias!

Sophinette

"Les institutions, l'opposition, les forces politiques, les partenaires sociaux, les citoyens, les internautes et les media seront là pour continuer à faire valoir et transformer" :

Ben, ça dépendra de qui sera élu. Si je suis confiante envers les internautes et les citoyens - eux continueront - je crains fort que les médias persistent dans leur entreprise de désinformation, de sectarisme, etc, etc.
Et pourtant, la liberté de la presse fait partie de ces libertés fondamentales pour lesquelles de rudes batailles furent gagnées, parfois au prix de la vie.

Dimanche, je voterai pour cette liberté-là. Je voterai Ségolène Royal.

versac

thierryl : parce que vous trouvez qu'un certain candidat a dit clairement ce qu'il allait faire, qu'il a déterminé un axe clair ? Et que c'est vaguement pertinent ?

ZutDeZut

Je le dis avec tristesse mais je pense que la gauche française et définitivement morte et enterrée au profit d'une droite extrème.
La gauche a perdu durement le premier tour. Elle va certainement perdre durement le second tour et très durement les législatives... Et elle ne s'en remettra JAMAIS !
Il n'y aura plus en France qu'un centre allant d'une gauche très modérée (beaucoup plus modérée que dans les autres démocraties occidentales, contrairement à ce que la droite française veut faire croire) à une droite républicaine, une droite dure et une extrème droite très présente. Les syndicats sont presque inexistants en France. Les mouvements de citoyens sans aucun pouvoir (pas de "consumer action" comme aux USA par exemple), les institutions politiques totalement verrouillées par un système présidentiel renforcé par des législatives qui ne visent qu'à élire un parlement "faire-valoir" (sans même d'élections à mi-mandat comme aux USA)...
La France a développé le pire des systèmes politiques : la démocratie de facade.

Bernard

Bernard Salanié justifie son vote pour Sarkozy par deux mesures économiques. Je pense qu'il serait plus courageux pour lui de dire qu'il adhère en réalité à la morale qui sous-tend le projet du candidat. Comme tous ceux qui votent Sarkozy. Comme Eric Besson, comme Olivier Blanchard avec qui j'ai échangé plusieurs mails.

Ceux qui n'adhèrent pas aux principes "d'arrêter de se flageller devant son histoire" ou qui trouvent infantilisant pour les immigrés de dire qu'ils doivent "aimer notre pays ou bien le quitter", ou qui trouvent déplacé qu'il continue comme un matador de faire acclamer le mot "Kärcher" dans ses meetings, mais qui ont des accords au niveau économique avec le programme de Sarkozy, en particulier sur les aspects libéraux, eux ont au moins la décence de voter blanc.

Il est vrai qu'au niveau économique, avec Strauss-Kahn en face, ce sera de toute façon kif kif et vraisemblablement à l'arrivée plus libéral et réformant côté gauche + centre que côté droite conservatrice.
-

Bernard

En résumé pour ma part, les deux programmes sont flous mais il y a quand même plus d'espoir côté Ségolène avec l'ouverture au centre et DSK, et plus de ringardise côté Sarkozy avec toute sa morale réactionnaire insupportable qui, en prenant le contre-pied de la bonne vieille conscience de gauche qui "serait en faillite", la foule littéralement du pied au lieu de simplement en corriger ses excès.

sophie

Les partenaires sociaux, tiens tu as fini par attraper ce tic ?

Wauxhall

Je lis pas mal de choses et beaucoup de spéculations. Quelqu'un ici à la certitude de voir DSK, premier ministre? Ou il s'agit encore d'une pseudo lecture à travers les virgules d'un discours plus ou moins obscure?

Sinon le message d'origine me plait. Dans tous les cas il va falloir faire avec et faire avancer le pays.

dugrumeau

Bien sur la vie ne s'arrête pas le 6 mai ! Je me demande par moments si beaucoup de français ne sont pas des "enfants gatés" qui n'ayant jamais vécu dans le vrai totalitarisme ( de droite ou de gauche ) aiment à se faire peur sans prendre de risques. Il n'est pas question ici ne parler de camps ou de goulags, ni même des "bavures" lors des émeutes dans les ghettos US, ni même des répressions en Chine ou en Afrique ou en Corée, ou en Indonésie, ou en Russie, j'en passe et des meilleures ( en fait partout sauf dans notre petit cocon égoiste d'Europe Occidentale ), mais quand même !
Arrêtons un peu de nous regarder le nombril!
Assez d'indécence !
Royal et Sarko sont tous les deux dans le même sac à ce niveau . Ils se foutent de tout ce qui ne concerne pas les pauvres petits français, que ce soit le Darfour, les Sénégalais qui meurent dans les pirogues, l'épidémie de SIDA en Afrique, les Tchéchénes, les gamines chinoises etc...
Que ce soit l'un ou l'autre qui gagne ne changera RIEN à la marche du monde, comme deux gosses de riches qui se disputent une part de tarte dans un Salon de Thé, pendant qu'un môme créve de faim sur le trottoir devant la vitrine .

CA ME DONNE ENVIE DE VOMIR !

Emmanuel V

@ Thierryl
Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer de votre phrase "L'électeur d'aujourd'hui veut faire son marché entre 2 ou 3 candidats ...".
Nous ne sommes plus citoyen, mais consommateur de citoyenneté. Mai 68, sans doute ?
R Rochefort, du CREDOC, y a va un peu fort avec l'électeur de Bayrou mais son analyse est intéressante : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-905838@51-905217,0.html
Vous roulez en 4x4 ?

petit jardin

@ jules, un pouvoir digne et moderne crée les conditions favorables à l'emergence d'une démocratie participative (favoriser le syndicalisme par ex). @ thierryl, la modernité ce n'est pas la simplification à outrance, c'est l'acceptation de la complexité et l'éducation. Faudra peut être attendre encore 5 longues années avant de pouvoir travailler autour de ces évidences. C'est dommage.@ ZutdeZut, debout camarade !

Sarah

Très bon billet Versac.

Bien sûr, la vie ne s'arrête pas le 6 Mai.

Mais pour autant, il y aura un peu plus d'espoir si Ségolène Royal est élue. Car je crois que ceux qui voteront Royal espèrent plus que ceux qui voteront Sarkozy (car c'est tout de même la confirmation de ces dernières années politiques).

Bon week-end électoral à tous...

Jules

Petitjardin : justement, N. Sarkozy propose de revenir sur les règles de représentation des syndicats qui datent de... 1945 (attitude pdt la collaboration, etc). Je ne crois pas que cela soit dans les propositions de M. Royal.

le chafouin

@emmanuel V
je trouve cet article du monde un peu partial, comme si les électeurs de bayrou étaient tous dans une attitude de consommation... Il ne lui est pas venu à l'idée que peut-être, le choix bayrou n'était pas un choix par défaut mais un choix d'adhésion à un programme, qui n'est pas juste du "ni ni"

Olivier

"Sarkozy prépare sa retraite. Aussitôt élu, aussitôt parti. Le possible président a fait savoir qu'il se retirerait, peut-être dans un monastère, "pour habiter la fonction, prendre la mesure de la gravité des charges qui pèsent désormais sur ses épaules, se reposer après le fracas de la campagne"... "

C'est un extrait du Monde. Cocasse, non ? En Republique, que ça se passe, on marche sur la tête.

le chafouin

@olivier
ce n'est pas une si mauvaise idée... L'idée de la retraite, je veux dire, se couper du monde après six mois de lutte... Non?
Ne croyez-vous pas qu'un peu de sience, de calme, de réflexion, puissent être bénéfiques pour prendre du recul?

Olivier

Frère Chafouin

Nous sommes un Etat laïc. Que le potentiel président de la République nous dispense de ses imprécations catholique.

Et rappelons nous que dieu n'existe pas. Ca va mieux en le disant, comme disait l'autre.

le chafouin

Oivier,

Mais sur le fond? SI c'était autre part que dans un monastère, ça vous poserait un problème?
P.S : je ne suis pas moine;)
il paraît cependant que de nombreux cadres viennent se ressourcer dansles monastères pour déstresser, et sans qu'il y ait un rapport avec la religion

Marc H

C'est un article édifiant qui parait cette après midi sur le site du Monde.fr

Une histoire d'enfants de 8 et 11 ans qui, pour avoir volé un tomagotchi et deux balles rebondissantes, vont sans doute se retrouver fichés dans le fichier des empruntes génétiques. Fichier initialement réservé aux délinquants sexuels et récidivistes et depuis 2003 et une loi à l'initiative de Mr Sarkozy, est étendu à de nombreux délits.

L'article parle de quelques conséquences possibles à l'avenir pour ces gamins. La tolérance zéro enfin! Car qui vole un oeuf... Ce doit être écrit dans les gênes de ces dangereux pré-terroristes.

http://abonnes.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-906026,0.html

momo

pourquoi préter a Sarko de faire ce qu'il n'a pas encore commencer de faire...

curieuse attitude que de spéculer sur des actes non commis...

laissons a ce brillant personnage le temps d'agir pour pouvoir en juger...

il gène beaucoup de monde dont kahn et ses sbires, miterrand était il mieux? chirac qui lui a succédé était il mieux que le précédent?...il n'a pas encore commencé à être le dernier né d'une faillite de 26 années de pouvoir d'une gauche "droitiste" et d'une droite "gauchiste" qu'on l'accuse de tous les maux qu'il n'a pas encore commis...

quoique les uns ou les autres pensent, nous devons bien convenir qu'il a eu l'intelligence courageuse de dire ce que tous les bien pensants avaient refusé qu'on dise en cultivant au surplus la posture du coupable éternel, en commençant par le plus nul d'entre eux qui dans un accés passager d'autorité avait lancé "je décide il exécute"...aujourd'hui Sarko a dit et s'appréte a faire ce que tous les autres pensaient au plus profond d'eux mêmes sans avoir le courage de le dire et encore moins de le faire...il n'est que de voir les visages de l'aéropage qui suit Sarko dans ses méétings, pour s'apercevoir combien ils boivent ses paroles ébahis qu'ils sont de tant de courage et de dynamisme , eux qui n'avaient rien d'autre a dire en dehors de la pensée unique qui nous a conduit en cette veille du 06 mai 2007 là ou nous sommes...

alors je prends a 1000 pour cent le risuqe de me tromper, je me suis tellement trompé de fois avec les autres que je veux faire cette folie car les autres ne méritent plus qu'on fasse de folies pour eux...royal incluse!!!!

Olivier

Citoyen Chafouin, donc ;-)

L'idée qu'un type se RETIRE dieu (qui n'existe pas pas) pour mieux gouverner la France je ne sais où me fait dire que nous allons avoir un dingo à la tête de l'Etat, un cinglé, un barré. Et ce genre de zozo est dur à dégommer (je ne vous dis pas la tête des médias dans 5 ans, bon courage aux candidats de l'opposition !). De plus, ils se trouve même des clampins pour louer son nom longtemps après son départ, si départ il y a.

Bien sûr, pas de chars dans les rues, pas de bruit de bottes, juste des lois, des lois injustes, mais des lois.

Rendez-vous aux législatives.

Olivier

Hello Chafouin

Je veux dire "dieu sait où"...

Parti Socialiste : demandez le programme !

Un peu de politique (pas si) fiction que cela dans la perspective des législatives.

Bonnie Royal et Clyde Hollande peuvent se vanter d’avoir réalisé le hold-up du siècle sur le Parti Socialiste. Mais aujourd’hui, la formidable tempête médiatique s’est essoufflée et la dernière vague d’espoir est en passe de se retirer… Chaque jour nouveau révèle l’étendue du désastre sur la plage socialiste. Le désastre infini d’un parti qui a préféré lâcher la proie sociale pour l’ombre médiatique, qui a omis de proposer un programme et renié jusqu’à son identité pour céder aux sirènes du « Ni-Ni », ni social libéralisme d’un Strauss-Kahn, ni ancrage marqué à gauche d’un Fabius.

Qu'est ce que le PS aujourd'hui et quel est son programme ? Réponses urgentes ou déroute certaine !

Marc H

Lien pour l'article :

http://abonnes.lemonde.fr/web/article/0,1-%200@2-823448,36-906026,0.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.