« Chez Jules, 2 | Accueil | Banane 2 »

26 mai 2006

Commentaires

ponolive

N'étant pas de culture puritaine, je n'éprouve aucun plaisir à voir les autres punis et me réjouis que cet homme-là, Guy Drut, soit amnistié.
J'aimerais maintenant qu'une amnistie soit prononcée en faveur des émeutiers de Novembre. Amnistie collective, politique.

Je pense par association d'idées à Mademoiselle Boulouque, dont le Papa juge prénomma sa fille Clémence. Hommage.

Eric Mainville

A une époque on disait: "Chirac, il est fort. Tu lui met des haies, il les saute toutes. Tu supprimes les haies, il saute encore."

Aujourd'hui, il lui arrive bien de taper une haie, mais il continue sa course...

versac

Ponolive : Je ne me réjouis d'aucune peine. Je viens de lire mort d'un silence, d'ailleurs, tiens. Mais bon, il ne faudrait pas se mettre à exagérer. Souvenons-nous que Guy Drut n'a même pas fait appel ! Il attendait trop l'amnistie, sans doute.

FrédéricLN

Oui, la notion d'injustice judiciaire pourrait être approfondie avec profit.

Puisque je me suis lancé, je précise avoir beaucoup d'estime pour Guy Drut, et aurais même envisagé de voter aux régionales 04 pour la liste UMP si c'était lui qui en avait obtenu la tête.

Oui mais là, si "on" voulait convaincre définivement les Français que la démocratie est un vain mot et que "la France a besoin d'un chef qui remette de l'ordre" (de Villiers hier), c'était le juste registre.

ponolive

>> FrédéricLN :
Et bien "on" aurait tort. Et peu importe "ce que pensent les français" (comme on dit), pensons donc, nous, en résistance. Dans une société prise dans un vertige punitif, soyons de ceux qui disent "pouce".

>> Versac :
Je ne pensais pas que vous vous réjouissiez, vous, perso; mais je crois que la société puritaine qui avance réclame de la sanction, de la punition... et je m'inscris en faux, jusqu'au quasi-injustifiable, y compris contre cette morale des mains propres, de la politique autrement, morale, etc. La radicalité, pour "en sortir". C'est peut-être une impasse.

all

La peau de banane est pour Sarko, pour discréditer l UMP qu il préside

renover maintenant21

Comme dit Arnaud MONTEBOURG :
"Même les médailles d'or doivent respecter la Loi" !

Gil Bernstein

Et puis,Guy Drut est un député,un homme de la majorité et c'est à cette aune qu'il faut le juger:il n'a pas à être amnistié plus qu'un DSK ou un Fabius en leur temps,qu'un Gérard Longuet,parce qu'il a été sauteur de haies.
Ou bien si alors,une position de principe(qui peut en faire sursauter certains):on amnistie Guy Drut,mais on rétablit en même temps la jurisprudence Mitterrand sur les crimes de sang commis en Italie pendant les années de plomb(proposition 1),avec effet rétroactif,et on gracie immédiatement les militants d'Action directe encore emprisonnés à l'heure actuelle(proposition 2),on établit une jurisprudence sur les faucheurs d'OGM:interdits d'incarcération la prochaine fois(proposition 3).En bref,deux poids,même mesure...

FrédéricLN

Je présume que la décision d'amnistie était conforme au principe de précaution, dans la mesure où le blé fauché n'était pas OGM.

Gil Bernstein

Les actions anti-OGM seront amnistiées automatiquement(comme des PV qu'on fait sauter le 14 juillet) dés lors qu'il y a "présomption" que le blé est OGM.Bien sûr avec principe de proportionnalité(fracasser une porte de silo pour s'en assurer,ok,brûler tout un champ,pas ok).
C'est cela le principe de précaution,en effet...

ponolive

Je suis tout à fait d'accord avec Gil Bernstein (qui m'en voudra beaucoup je suppose) sur la nécessaire extension de l'amnistie et de l'oubli,

et j'ajoute à l'attention de nos moralisateurs : ne voyez vous pas, dans les FAITS, que la montée du discours moral (morale en politique, traque anti-pédophile, principe de précaution, panique devant le risque, "valeurs" toujours plus proclamées, "plus jamais ça" à toutes les sauces, "devoir de mémoire" sur tous les sujets, antiracisme en bandoulière) bref que cette inflation de la vertu correspond à toujours plus de prisons, toujours plus d'incarcérations, toujours plus de contrôles policiers et finalement toujours plus de délinquance, de racisme, d'incivilité, de perversions ?

Ne voyez vous pas que les bonnes intentions du discours de la morale en politique, de la politique autrement etc, des gentilles mamans candidates, se traduisent de manière fort différente dans le réel,

et surtout que ceci n'est pas forcément un paradoxe ?

Les travaux qui ont analysé le discours révolutionnaire et leur résultat dans le réel n'ont-ils donc servi à rien, si vous ne pouvez aujourd'hui échapper à votre propre discours et le soumettre à l'analyse concrète de ses effets dans le réel ?

Au fond, à travers la pécadille Guy Drut, et vos réactions quasi unanimes, indignées, outragées, moqueuses, au dessus de tout cela, en un mot vertueuses, je vous demande si l'anti-totalitarisme n'a pas travaillé pour rien ?

Gil Bernstein

Ponolive,
Ce qui est sûr,c'est que l'antitotalitarisme y est pour quelque chose-l'idéologie initiée par BHL,Glucksmann(les pauvres,on les accable)etc...
Mais le résultat que vous pointez justement (les incarcérations,les bannissements d'antenne comme pour Matzneff,ou les pécadilles comme la déprogrammation d'Handke par Marcel Bezonnet)est venu en deux temps.
1.Les années 80-90:le retour à l'ordre est surtout intellectuel et médiatique,avec des procès mondains faits à des auteurs jugés subversifs ou ayant été pédophiles.etc...
2.Les années 2000,on tend à vouloir étendre ces formes diverses de répression à des populations entières,via le principe de précaution,des modifications du droit pénal,les comparutions immédiates...La logique est la même mais en même temps le système craque car il commence à être contesté(altermondialistes,anti-OGM,anti-Vème République,anti-pub...).Et contrairement à ce que dit Gilles Lipovetsky ou d'autres sceptiques (y compris parmi les alter),la contestation n'est plus vraiment récupérée...Une raison simple et cruelle:la situation économique s'est plus dégradée que d'habitude(depuis 2002) et les pouvoirs n'ont plus les bons appats,ni les moyens,ni même l'envie de récupérer la contestation.Et donc il recule (CPE).

ponolive

GB, je ne suis pas tout à fait d'accord.

Oui, l'anti-totalitarisme y est pour quelque chose (dans la mesure où ayant fait place nette il a d'autant mieux permis l'invasion vertueuse).

Mais en même temps, quand on pense aux travaux d'Arrendt (orth?) de Lefort, de Lévinas, de Benny Levy, on ne peut être que frappé par l'ampleur de la trahison actuelle : c'est comme si rien de ce qui a été travaillé sur un discours du bien qui dirait "me voilà" n'a été retenu, comme si toute la critique devait être reprise presque à zéro.

Le système craque-t'il comme vous l'affirmez ? Franchement, cela je ne sais pas.
Je ne me sens d'ailleurs ni alter, ni anti-OGM, ni anti-Vème... et vous ?

Gil Bernstein

Moi non plus,sinon,je n'en parlerais pas et le vivrais de l'intérieur.J'essaye de me contenter de l'observer(sans être neutre mais avec l'idée d'être sociologue).
Par rapport aux alter,je reprends cette position d'Emmanuel Todd,pas hostile mais pas non pkus prêt à épouser tous les simplismes.
A partir du moment où le "système" n'avance plus nettement ses pions,il recule...Il les a longtemps avancé,jusqu'en 2001-2002 (OMC,GATS,Pacte de Stabilité,Traité de Nice).Depuis que la droite est revenue au pouvoir en France,le système s'est durci dans ses injonctions,est devenu plus menaçant,autoritaire,mais pas plus puissant..Surtout,il est moins respecté.Sous Jospin,il y avait encore un consensus très fort autour de l'idée de marché,d'entreprise privée:c'est peut-être là que ces idées ont été les plus ancrées dans les têtes.
Maintenant,on voit bien que le personnage de Bové n'appelle plus la réprobation générale même s'il continue à faire de la garde à vue.Cohn-Bendit n'est plus perçu,ni comme "trublion",comme il l'était encore vaguement il y a 6-7 ans.Les médias et les institutions sont contestées dans un sens plus démocratique.
Ce n'est pas que je le souhaite ou prenne mes rêves pour des réalités.Mais tout semble montrer qu'il y a moins de crédulité:peut-être le travail des alter,peut-être la situation économique(et sociale),peut-être la stratégie trop frontale du gouvernement...Un bouillon de tout cela me semble saper la légitimité du "système"(bien sur,cela n'est pas visible partout et en même temps mais c'est sous-jacent depuis le 11 septembre).

demian west

Oulalah!

Comme cette porte-là grince quand vous l'ouvrez ou quand vous la fermez : on ne sait pas vraiment...mais c'est discret, lent et doux comme si vous la fermiez sur un secret d'Etat genre presque reposé dans l'alcôve...

Demian West

Fred., de L.

Bon sang les amalgames... les abus de biens collés au principes de précautions collés à la lutte contre la pédophilie... c'est de la haute voltige ?

ponolive

Non Fred, c'est tenter de cerner le discours moral, d'en dresser les contours.

coco_des_bois

Perso, je ne vois pas trop de rapport entre les réactions multiples à cette belle preuve de politique de parti et la vertu et l'anti-totalitarisme...

Je pense simplement que nous assistons là à un bel exemple ridicule de copinage inutile et lamentable, je me fous totalement de l'idée de répression qu'il pouvait bien y avoir derrière cette affaire et ces répercussions actuelles. En effet, il me semble bien que la peine évoquée était bien ridicule, et à part sa position dans un organisme sportif inutile, le Drut ne risquait rien du tout, à la différence d'un citoyen "normal".

Par essence, sa condamnation était déjà une farce, son amnistie est la dinde qui va autour de la farce.

ponolive

Si ce rapport sautait aux yeux il ne serait pas la peine de l'évoquer. Et c'est moins l'affaire (dont je me fiche éperdument) que les réactions scandalisées qui m'intéressent.

Adrienhb

Exactement le post que j'aurais voulu écrire. Lorsque j'ai entendu Drut sur France Info, je me suis indigné sur les mêmes phrases.
Grand merci pour cette excellente note!!!!

A.

ponolive

Cher Adrien, vous voilà donc Innnnnnnndigné.

Olivier Bonnet

Merci de m'avoir cité en bas du papier !
Cordialement

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.