« Never mind the bollocks | Accueil | Depardon à la fondation Cartier »

22 février 2005

Commentaires

Trasimarque

Je me proposerai bien.
Malheureusemant je ne suis plus un jeune homme, je ne porte pas de basket (les chaussures de bateau doivent surement faire "ringard"), je n'habite plus la région parisienne et surtout je ne connais pas Laure Adler ni quiconque capable de m'introduire.
Je ne peux que souhaiter un prompt rétablissement à Nicolas Demorange (je n'ai aucune raisopn de lui vouloir du mal) et espérer pour Ali Badou (qui ne m'est pas antipathique)que la maladie de son compère dure.
Cordialement (?!)
Trasimarque

Il n'y a aucune raison qu'il y ait un "p" à raison.
Trasimarque

Tlön

En fait les deux s'expriment exactement de la même façon!

BLACHER Lucien

Je ne sais dans quel sens va le mimétisme, mais Nicolas Demorand et Ali Baddou, c'est kif kif! : mêmes intonations, même timbre de voix! oui! , même façon de poursuivre la phrase jusqu'au fond des poumons sans parfois tenir compte que l'interlocuteur, quant à lui, n'a pas fini la sienne, ce qui, pour nous auditeurs qui ne possédons pas les éléments paralinguistiques qui ns permettraient de comprendre, nous laisse dans l'ignorance, l'incertitude ou l'incompréhension. Ce qui est dommage car ces jeunes gens ne sont pas sots, oui oui, et savent poser d'intéressantes questions...Ceci dit, je les apprécie tous les deux et n'écoute quasiment que Fce Culture...et je passe sur Fce Musique quand vs vs coupez trop la parole.
-Jean Lebrun et Jean Louis Ezinne (sorry pour l'orthographe): un régal! Mais...où sont-ils donc??
-Laure Adler: je crois qu'elle est partie. Bonne chose. Je l'ai aimée... quand j'étais petit. Le pouvoir corrompt, tt le monde sait ça.
Bonne continuation à Fce Culture, qui n'a pas bcp d'équivalents ds le monde!
LB

WWS

Il est vrai qu'entre Baddou et Demorand, c'est b blanc et b bonnet. Symbole du symptome : même manière de dire, pour faire vintage façon marseille sans doute, "france cultchure".
C'est ainsi au pays de la démocratie émergente qu'est univers français des médias. A croire que dans ce pays, il n'y aurait que 3 personnes, adler, baddou et demorand, capable d'inculquer un peu de savoir aux français. C'est pourquoi on retrouve les 3 mêmes sur tous les médias, dans des postures d'intellectuels modestes bien sûr...
Chers téléspectateurs, laure adler vous autorise à penser. Qu'elle mette 2 heures à sortir sa phrase-fleuve d'une banalité qui n'a d'égale que son caractère ronronnant, pour ne laisser à son invité que la possibilité de se redire, ne la dérange aucunement.
Il serait instructif de chronometrer le temps de parole dans permis de penser. Je suis certain que celui de l'animatrice et des chroniqueurs dépasse celui de l'invité.
Si l'on veut bien reconnaitre le talent évident de riri, fifi et loulou, on déplore néanmoins que les grandes voix de la culture soient exclusivement issues de paris intra muros, option haut du pavé, paillettes et compagnie.
Mais quand, à France Culture, l'objectif est désormais de briller dans les dîners en ville, que peut-on espérer de plus ?

CDF

Il me semble qu'à l'arrivée de Nicolas Demorand une sorte de raffinement de l'esprit se soit envolé. Une finesse du vocabulaire, de la phrase, de la pensée, un temps d'écoute de l'autre aussi.
Avec Ali Baddou un pas de plus vers le lieu commun s'est mis en mouvement. Les invités sont souvent peu intéressants, ne retiennent pas l'attention, pourraient aussi bien passer dans les émissions-zapping de france inter. De plus, il est insupportable de subir l'intolérance au silence et à la parole de l'autre de cet animateur certainement sympathique mais qui semble toujours bien trop pressé de parler.
Cette tendance, malheureusement, fait tache d'huile à France Culture et cela m'attriste.
CDF.

BLACHER Lucien

Bien qu'ayant déjà envoyé un commentaire sur ce sujet, je ne peux pas laisser le message précédent sans commentaires.
Si Nicolas Demorand et Ali Baddou sont insupportables dans leur façon de jouer les adjudants, de rappeler qu'ils sont les chefs en citant le nom du locuteur qui aurait osé parler sans autorisation, ou de couper la parole, je ne pense pas en revanche - et j'inclus Laure Adler dans la cohorte, à l'élocution en effet assez semblable à celle de Bayrou,c'est-à-dire permettant de se faire une omelette entre deux mots - qu'ils manquent de raffinement de la pensée ou qu'ils baignent dans le lieu commun. Je les trouve au contraire cultivés et intelligents. Mais hélas désagréables...
Si c'était le cas, s'ils étaient vides, on ne prendrait même pas la peine d'écrire: on n'écrit pas à Star Ac ou aux autres niaiseries de TF1 !
Quant aux invités, je ne trouve pas qu'ils manquent d'intérêt, au contraire: des philosophes, économistes...C'est "autre chose" que Doc Gynéco...
Longue vie à France Culture!
LB

LB

Hélas, Ô hélas, rien ne bouge : Ali Demorand et Nicolas Baddou n'ont pas changé d'un cil depuis des lustres quant à leur élocution/logorrhée telle que l'on me fait la respiration artificielle après chacune de leurs interventions. Dommage, car je perds A. Adler, O. Duhamel et les autres, aussi passionnants qu'enrichissants.

michel

Depuis trois je fréquente assidument cette radio singulière qu'est France culture. Et depuis l'arrivée de Mr Badou, je dois reconnaître que le ton a changé: plus vif, plus offensif, des atouts qui sont au crédit de ce jeune journaliste. Mais cette radio y perd un peu de son âme même si Mr Badou est philosophe de formation.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.