« On y est | Accueil | Blogs & politique : le compte-rendu »

08 février 2005

Commentaires

fabrice

A moins que la droite passe son temps a corriger vos erreurs !

jean-sébastien

tiens, tu es identifié à gauche versac! (pourtant rien ne dit quoi que ce soit sur ta couleur politique dans ce billet, du moins il me semble)...

jean-sébastien

je dis ça à cause du "vos" bien sûr...

Fulcanelli

Autisme ? Raffarin serait-il un demeuré ? Au sens philosophique. La réponse sur une de mes notes

versac

JS et fabrice : ce qui est en effet étonnant, c'est qu'on me classe volontiers à gauche ou à droite, pour me rejeter ce type d'arguments.
Il me semblait que, dans ce billet, je tempérais plutôt la position de Jaffré, qui, lui, est à gauche et ne le cache pas dans son analyse très partiale !

Damien

C'est sans doute à cause du lien vers DSK que tu es étiquetté à gauche par ce passant partial... Que n'as-tu mis al1 jup !

Emmanuel

Sur le lien confiance/croissance/consommation. Sur la moyenne durée, la corrélation est indéniable. Mais elle joue dans les deux sens (la croissance améliore le moral des individus, qui sont en retour incités à consommer et à investir, entretenant un cercle vertueux - et vice versa). On est bien avancé.

Sur le court terme, l'analyse se brouille. Par exemple, on constate que les indicateurs du moral des ménages aux Etat-unis sont de très mauvais indicateurs avancés des dépenses de consommation. Je suppose que le même constat pourrait être fait pour la France.

Autre chose : ce qui me frappe, dans le texte de Jaffré (qui reste intéressant, même s'il n'est pas totalement convaincant), c'est la facilité avec laquelle on pourrait retourner l'analyse. Du style, pour paraphraser les pages opinion du Figaro : la gauche agite le spectre de l'ultralibéralisme pour défendre un système vieillissant, la droite envisage une France qui se tourne vers l'avenir et s'adapte aux enjeux du monde moderne. Vision évidemment caricaturale, mais à peine plus que celle de Jaffré.

Je me demande d'ailleurs si la corrélation moral/droite ou gauche au pouvoir ne disparaît pas une fois corrigé des effets de la croissance.

Sutehan

Il nous reste deux jours pour des élections anticipées pour faire gagner la France face au TOgo ! Vite !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.