« le paradoxe du dessin adressé | Accueil | 5 livres, loupiotes heureuses de mon 2020 »

mercredi 16 décembre 2020

Commentaires

Guillemette

Merci de nous l'avoir fait rencontrer, Christie.

Sylvie

Franchement Christie, je pleure sans la connaître.

Anne-So

Comme Sylvie, je me sens touchée, tu me fais ressentir la douleur de sa perte. Toutes mes condoléances Christie, je t'embrasse et te serre dans mes bras.

Blandine

Je l'avais rencontrée une seule fois, pour un projet d'affiche et elle m'avait marquée par sa présence. Merci pour ton hommage qui me touche !

Christie

gros baisers les amies. Je me rends compte que le suicide est un thème qui touche nombre d'entre nous.... et décembre est un mois compliqué.
Je me raccroche à deux phrases, Celle du philosophe Frédéric Lenoir Prenons soin de nous, de nos proches et de la société. Et à celle de mon père, Cultive tes amours de la vie.
Avec ces deux phrases... ils peuvent venir, les tigres, avec leurs griffes !

Cath l'ancienne / Capp

Elles sont très belles, ces deux phrases.

Carole

J’ai passé de longues et intenses journées avec Noémie dans le cadre de formation chez Chine Lanzmann. Nous avons tout de suite été complices. J’étais fascinée par son expression artistique et sa qualité d’expression orale. Puis je l’ai revue régulièrement, dans son espace de co-working artistique à Montmartre, lors d’un pique-nique estival à Levallois où nous avons essuyé un orage en riant aux eclats, dans des réunions de facilitation graphique au fil des salles que nous trouvions. Noemie s’habillait dans des couleurs uniques qui lui allaient à merveille. Pour moi aussi, il a a le vert Noémie et le jaune Noémie. Et puis, j’ai toujours avec moi un des très jolis galets de gratitude qu’elle avait préparé pour la sortie de votre livre. Je le chérie d’autant plus et ce n’est pas peu dire.

Sybille

Apprendre par tes mots cette terrible nouvelle me bouleverse. J'ai connu Noémie car nous avions participé à un atelier autour de l'image de Soi avec Vanina. Je me souviens de sa beauté singulière, de son intelligence vive et de sa grande sensibilité. Je pense à ceux et celles qu'elle laisse désemparée par ce geste irreversible. Je sais qu'ils vont avoir besoin de soutien. Tes mots vont dans ce sens. Et je veux dire à Noémie : Repose en paix Belle âme. Ce matin je pleure ton absence... Tu vas manquer....

Christie

OOh merci les amies de Noémie. Je suis sûre qu'elle entend nos mots.

Marie Caron

Noémie était belle, vive, elle aimait les explorations de toutes natures et elle était douée pour la calligraphie, les beaux lettrages.
Elle communiquait avec ses illustrations des concepts abstraits et des émotions qui combinaient à la fois sensibilité et beauté. J'aime profondément ses beaux lettrages sobres et si expressifs.
Noémie est associée à ma découverte de l'univers de la facilitation visuelle. J'ai de merveilleux souvenirs avec elle dont celui de ma première facilitation et co animation en 2015 pour notre communauté de pratiques Dessein + Dessin.
Elle était la délicatesse, la sensibilité et mieux que quiconque associait les couleurs somptueusement. Sur elle, le moutarde, le jaune citron, les gris et le grenat marron dansaient.
J'ai toujours le galet de gratitude de votre soirée de lancement du carnet, Christie. Ce fut un beau moment.
Je lui souhaite de trouver toute la paix et la sérénité qu'elle cherchait désespérément.

FrédéricLN

Bonsoir, c'est un soir et une boule de tristesse que tu nous fais partager. Le flou a mangé le rire de ton amie, il reste encore son écho pour celles et ceux qui la connaissaient. Pour moi juste son reflet dans une couverture de livre. J'ai passé depuis une paire d'années l'âge où l'on espère, où l'on espérerait presque, où on serait presque consolé de ne pas se réveiller, que ça s'arrête, que la mission soit terminée, que le poids du trop lourd à supporter s'envole. Une paire d'années, ce n'est pas si loin. Je voudrais lui tendre la main. Mais non. Je lis dans les commentaires que Noémie laisse une trace singulière. Pour tous ses amis, pour l'objet livre qui exprimait un choix, merci à elle.

Antonin

Bonjour, je réside à Etretat et cette disparition m'a particulièrement peiné. Je ne connais pas cette personne qui semblait sympathique et intelligente, c'est du moins ce que renvoie sa photo. Elle exerçait visiblement une profession difficile et exigeante à un moment où la culture passe au second plan. J'imagine que c'est quelqu'un qui ne demandait qu'à créer et à imaginer en permanence, quelqu'un qui ne ménageait certainement pas sa peine pour aboutir dans ses projets, quelqu'un dont le bel enthousiasme a dû être entravé. La société actuelle n'offre pas suffisamment de place à ceux qui exercent les métiers d'Art. C'est un constat que je fais intuitivement de l'extérieur sans le connaître. Elle a choisi, en amoureuse du beau, un bel endroit pour mettre fin à ses jours, j'ai de la peine pour ses proches, c'est terrible, bon courage à vous.

Ludovic

Bonjour Christie,

merci pour ces mots et ce portrait on ne peut plus justes.

Ludovic, compagnon de Noémie entre 2008 et 2010 environ

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

octobre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31