« aujourd'hui, j'explore... les petites choses qui me soutiennent | Accueil | aujourd'hui j'explore... mes deux jardins pour refourbir le vase d'avril »

vendredi 20 novembre 2020

Commentaires

Nathalie LaFée

coucou Christie, ton post tombe à pic ! je me demandais si tu avais bien eu (il y a une 10aine de jours, je dirais) mon petit bilan sur les 6 semaines des Anges ? car j'étais étonnée de ne pas avoir eu de réponse ...Merci et bonne journée à toi

Anne-So

Coucou Christie, je suis tellement heureuse, alors que je prends enfin le temps de revenir par ici, de tomber sur CE POST-LÀ !
J'en parlais justement récemment de mon besoin d'être vue, alors que je vis une solitude à la fois désirée et redoutée et que je me suis beaucoup repliée sur moi depuis plus d'un an, dans quasi tous les aspects de ma vie et que je ressens tout doucement le besoin de m'ouvrir un peu plus et de retrouver de l'élan.
J'aime que tu prennes très grand soin de ton besoin d'appartenance (quel vaste sujet que je n'avais pas vraiment considéré sérieusement jusqu'à maintenant), et que tu en parles. J'aime ce que tu proposes à tes participants en fin de formation. Merci de partager ça !(coeur, coeur :-) ).

Emilie

C'est très juste, merci Christie, ça résonne fort en moi. Ce qui est intéressant, dans nos métiers, c'est que le fait d'en avoir souffert et d'en avoir fait quelque chose permet de VOIR les autres et de le leur montrer. Oui au binôme, oui aux vrais échanges, oui à la douceur du regard que l'on pose sur les autres et qui les fait exister.
Bisous et bon week-end au jardin !

Emmanuelle

Merci Christie de poser les mots sur cette solitude éprouvée qui peut aller jusqu'à "me percer le ventre" tellement elle est vivement et douloureusement vécue, parfois...
Ce cadeau que tu offres en fin de formation, à celui qui dit et celui qui reçoit, dire que je ne me l'autorise pas, en formation...tu m'inspires (encore) ! Je t'embrasse, doux week-end

Christie

Coucou Anne-So, et oui j'en prends soin (en ce moment du moins, tu sais bien comme l'énergie varie) car j'ai payé pour voir et comprendre à quel point je souffre quand il n'est pas entendu. Et aussi je tente de prendre soin des autres, ceux que j'aime ou dont je me sens responsable autour de moi...

Oh la la Emilie, ce jardin, il m'a bénie tout le week-end ! j'y ai fourragé, un rêve de jaune, brun, rêve ! je ne saurais trop te dire ce que j'y ai fait ah si, enlevé les tomatiers abimés et débité les feuilles et les troncs dédits tomatiers pour pailler le sol. Trocontente.

Coucou dear Emma, j'ai souvent peur quand j'essaie un truc nouveau en formation, et puis ensuite, ensuite, quand ça prend, je me sens tellement joyeuse !!!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

novembre 2020

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30