« accepter d'avoir le corps que j'ai | Accueil | le courage qu'il faut à la femme »

jeudi 10 septembre 2020

Commentaires

sylvie

tu sais, en cet après midi, j'étais assise devant l'eau qui montait, loin devant le Hourdel, je regardais le flot et j'écoutais le petit son que fait l'eau qd elle claque doucement sur le sable en laissant une petite écume. Et doucement les têtes de phoques ont commencé à glisser devant nous, des yeux ronds qui plongent en nous comme ds la mer; et je me suis demandée quelles émotions ça suscitait et quels besoins ensuite. Le côté sauvage, près du cosmique, la joie, le relâchement que les phoques suscitaient en émotions et mon besoin de ces mêmes choses. Et j'ai pensé à toi, bises

Christie

oh la la ! des phoques ! et tu as pensé à moi !! merci Sylvie, j'aime tellement les phoques... j'en ai vu une fois dans ma vie au Chili et je m'en souviens encore ! et une autre fois, un veau de mer, échoué sur une plage de la Rance... on lui avait trouvé un nom, j'ai oublié mais il ou elle était mignon !!!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)