« la joie des nouvelles aventures | Accueil | Rosa »

jeudi 28 mai 2020

Commentaires

Emilie

C'est toi que j'ai envie de remercier aujourd'hui, Christie, ainsi que Roseleen (du blog roselineveutunbikini) : en effet, j'ai découvert ton blog il y a quelques semaines grâce à un de ses billets, je lui en suis reconnaissante. Vous lire toutes les deux me fait du bien et me donne matière à réflexion (food for thought).

Christie

Merci Emilie pour ton message ! mes coudes sont enduits d'une grosse noisette de crème Weleda qui s'appelle skinfood, je suis heureuse d'être de la food for thoughts !

sylvie

je ne connaissais pas cette librairie sauf que je suis passée devant une fois alors que j'allais donner une formation dans un magasin non loin, mais j'ai été très touchée ; ouvrir le magasin jeudi et ce qui arrive samedi. Bouleversant.
c'est juste que la gratitude est un outil formidable, j'ai une tendance à bcp râler depuis que je suis enfant d'ailleurs ,et remercier adoucit un peu ce côté pas marrant tout le temps (surtout pour les autres); merci Christie de le redire ici. Mon outil principal reste d'écrire à tous moments de la journée et avant de dormir, j'aime bien écrire la nuit au lit. Un autre outil est la terre qui m'aide à cheminer, pendant que je travaille la terre, j'ai mon cahier à côté et je note le cheminement de mes pensées et réflexions; j'adore faire ça! comme une conversation. Belle journée Christie

Chantal

J'ai envie de vous remercier, vous et bien d'autres personnes, importantes à divers titres, niveaux, et dont je n'ai pas toujours conscience au moment. J'apprécie vos écrits, vos idées, enthousiasmes... A l'inverse, il m'arrive encore de me laisser avoir par du toc, du pas pour moi ; il y a de l'espoir car il me semble que c'est plus rare peut-être car, de mon côté, je cherche moins à prouver quoi que ce soit.
Il y a une dizaine d'années, j'ai réalisé l'importance dans ma vie d'une voisine, nos maisons étaient distantes d'environ deux kilomètres, chez qui, enfant, j'allais chercher le lait. Et pas seulement, j'y allais souvent chercher de la compagnie, de l'attention, de l'amour aussi probablement ; c'était vraiment si différent de chez moi. Je l'aidais à ramasser les haricots verts, je la suivais, comme son ombre, dans tout le travail qu'elle accomplissait, je devais lui raconter mes chagrins. Elle était assez isolée et nous nous tenions chaud mutuellement.

Emmanuelle

Christie je t’embrasse avec toute ma tendresse et je suis à côté de toi dans ta peine.

Christie

bonjour les amies, merci de vos mots pour Nasser, c'est tout Malakoff qui pleure son libraire ! et je crois que son amoureux Roland et leur équipe ont décidé de poursuivre l'aventure de la librairie, ouf.

Chantal elle est belle votre histoire avec votre voisine... on a tous je crois des histoires comme ça d'un adulte qui nous donne l'attention spéciale que lui seule sait donner, et dont on manque à ma maison... en tant que maman je suis jalouse et reconnaissante de tous ces adultes qui accueillent, écoutent, stimulent, interrogent mes filles. Et je pense, il faut tout un village pour élever un enfant...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)