« espèce de poème pour ne pas me laisser décourager | Accueil | le bambou et l'éléphant »

lundi 29 juin 2015

Commentaires

sylvie kapal

OUIIII j'approuve à 100% la stratégie décrite dans le billet et surtout la fin "se remettre immédiatement en posture"
ça remet en mouvement, même si les ruminations sont là, elles s'estomperont
bises

Cloudy

Rejoins Sylvie
Se traiter avec bienveillance, consoler l'enfant intérieur, lui donner le droit et l'encourager à repartir, à se connecter au meilleur de lui
Il faut que je m'inspire de tout cela ;)
Belles créations !

E.

et cela me donne envie de boycotter cet éditeur, quitte à me priver de quelques romans qu'il édite...

orihuela

billet et commentaires très riches et inspirants pour tous ! pas seulement dans l'acte de créer mais à mettre en place en situation pro ou perso ... on continue d'avancer et de croire en nous même après la gifle :)

Christie

il n'est même pas nécessaire de croire en soi, dans un 1er temps.. difficile après une gifle.. juste déjà, croire, connaître les vertus de l'action ! et y aller du coup.. et de là, de l'action qui fait du bien rebatir la confiance en soi.

Nathalie Mercier

Madame,

Mon nom ne vous dira sans doute plus rien (je vous avais envoyé il y a quelques années un carnet de notes personnelles, une erreur de ma part. Mais ce n'est pas là le sujet de ce courriel, bien sûr).

Je lis fréquemment vos billets parce que j'en aime l'esprit et certains feraient volontiers, à mon avis, un beau livre. Mais je ne suis guère éditrice. En revanche, j'écris, aussi ai-je été particulièrement touchée, secouée même, par la brutalité du courrier que vous a envoyé Le Dilettante. Cette lettre manque profondément d'humanité et d'intelligence. A se demander si son auteur sait réellement ce qu'est écrire, le travail, l'investissement personnel, l'amour des mots qu'on y transmet. A ce titre, tout travail -fût-il médiocre- doit être respecté ; par ailleurs je ne doute pas que le vôtre ait des qualités car votre sensibilité et votre regard sur le monde sont pleins de finesse dans vos chroniques.
Je prends la liberté de vous écrire pour vous féliciter de votre dignité et de votre courage. Continuez d'écrire, continuez de chercher un éditeur. La joie d'une récompense par un aboutissement dans la publication a d'autant plus de saveur quand on a traversé le désert, croyez-en mon expérience. J'ai accumulé nombre de refus, des lettres stéréotypées, impersonnelles, des refus légitimés par l'estampille passe-partout d'un "ne correspond pas à notre ligne éditoriale".
Et pourtant, entre mes 20 et 40 ans, j'aurais pu être plus d'une fois découragée. Certes, au début, je n'avais pas la maturité dans l'écriture. Mais c'est cette persévérance qui m'a conduite et mon amour des livres, des mots, des histoires, mon besoin de créer.
Vous avez aussi le mérite de tenter de publier des nouvelles, genre guère prisé des éditeurs français. Ce fut mon souci aussi également pour mon recueil Les souvenirs n'encombrent pas les placards.
Si je puis me permettre ce conseil, essayez des petites maisons d'édition: on y est souvent un "enfant" de la maison, pas un quelconque auteur, même ce n'est pas sans inconvénients (visibilité moins grande, droits d'auteur pas toujours rémunérés).D'ailleurs, une petite maison appréciera le créneau d'une publicité par le biais de votre blog,les blogs sont une façon de se faire connaître et vendre. En tout cas, ne vous découragez pas. Et puisque votre livre sur la joie est susceptible de paraître, c'est un beau début.
Bonne chance à vous.
Nathalie

small head

Chère Christie,

Je n'en suis pas encore revenue de la réponse que tu as reçu de cette maison d'édition, j'ignorais quant à moi tout de ce genre de procédé abject...
Je comprend combien en effet tu as du te prendre une gifle énorme, pour ne pas dire une BAFFE monumentale.
Heureusement, tu sais rebondir, j'admire ta réaction.
Je t'embrasse et TE REDIS que par exemple, j'ai toujours bien du plaisir à TE lire.

Christie

Merci ma jolie, ma positive !
Merci à vous toutes

Cenina

Ces coups-là, ceux qu'on n'a pas vu venir, sont les plus douloureux.
A soi de trouver par quel biais se réconforter, et surtout ne pas se laisser emporter par la méchanceté d'autrui, qui peut tellement dérouter (et qui des fois n'est même pas méchanceté)
Tu as comme toujours une très belle façon de contrer cette violence qui t'est faite.
Tu ne mérites aucun de ces mots, toi qui écris si bien, avec tellement de vérité, de sincérité et d'amour. Nul doute que tu vas poursuivre et réussir et nous, on sera là.
Les sceptiques seront confondus, non ?

Christie

Ah que je l'aime cette phrase !! Merci

Thaïs

Question d'une néophyte : est-ce que toutes les maisons d'édition répondent en argumentant ? Certains esprits pourraient se dire que c'est mieux de recevoir une réponse négative argumentée plutôt que rien de tout mais là je dois dire qu'ils font très fort car cette maison ne relève aucun point positif, ce qui n'est pas délicat et n'est sûrement pas vrai.
Tiens rigolez un bon coup avec cela https://isabellebaldacchino.wordpress.com/2011/09/27/ma-vie-d%E2%80%99ecrivain-maudit-chapitre-4/
Et repartez faire votre chemin, droit debout et fière de vous !

Snödroppe/Sophie

Voilà, c'est pile poil ça...Et oui, c'est à décliner dans plein de situations de la vie...

Isabelle

Bravo Christie, quelle combattivité! Keep going xx

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

janvier 2023

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31