« how do they liked it toasted ? | Accueil | la table de la cuisine »

vendredi 19 juin 2015

Commentaires

Snödroppe/Sophie

J'aime beaucoup cette idée de "comment garder vivant à travers soi" ceux qui ne sont plus là...
J'avais été très émue d'entendre Lazare Ponticelli, le dernier des poilus de 14-18, raconter dans une interview que lorsqu'ils partaient pour ce qu'ils savaient être une pure boucherie, ils se disaient entre eux "si c'est moi qui meurs, tu penseras à moi".
Le geste que tu décris va au-delà de "penser à la personne", et c'est une idée très douce de se dire qu'on peut laisser aux vivants autre chose qu'une place dans les pensées...

Christie

Oui bien plus que cela...
Tu ouvres, réveilles mon désir de développer ce sujet Sophie, du dialogue avec les disparus (je cherche tâtonné mon sujet de prochain livre)

Merci !

Snödroppe/Sophie

Quelle belle idée!...Quel beau sujet...

Cloudy

Quel poignant et doux hommage.
A Ingrid la solaire, à votre amitié, à ce que vous continue à être un peu grâce à elle et par elle.
Un post qui me touche beaucoup et résonne...
Joli dimanche

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

décembre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31