« l'incommunicable | Accueil | la vieille petite fille »

jeudi 21 janvier 2010

Commentaires

emmanuelle

:)

caro(roca)

et la comme dab sujet qui fait mouche...Chiara a toujours eu tu sais ce pb de separation mais depuis la rentrée elle adorait aller a l'ecole, pdt les vacances elle avait même hâte d'y retourner, et ces derniers jours ben le soufflé est retombé, "les filles sont pas sympas" "elles veulent pas jouer à mon jeu..." "j'ai pas envie d'aller à l'école" et moi de la laisser dormir le matin, de rentrer ds son jeu..erreur? oui sans doute mais pour une mère anxieuse comme moi et qui plus est dotée de peu de confiance en soi, il est difficile de la pousser , de la forcer...je vais donc t'écouter une fois de plus et tenter de ne pas absorber comme une éponge les émotions de ma dernière....

Christie

Dès qu'on prend conscience de la boucle, le pb est déjà partiellement résolu. Son papa peut peut-être t'aider, ou un autre allié "qui vous sépare dans la bienveillance". Bonne chance, Caro..

sophie

Qu'est-ce que JP a avoir avec cette recette exotique on se demande ..

Anne-Liesse

Les enfants portent les solutions en eux. Mais pas toujours facile de ne pas les (sur)protéger.

Tu connais les livres de Faber & Mazlich ? Ils apportent des clefs formidables.

Tribulanne

Comme tu as raison Christie, et comme cela est vrai dans le travail... ou les relations amicales (je n'ai pas -encore- d'enfants, peux pas comparer!)

Cela me fait penser à la théorie de Pygmalion qui a en commun cette projection sur des situations (si ça t'intéresse, j'avais écrit un article là: http://tribulationetvie.canalblog.com/archives/2009/06/03/13951685.html )

J'ai remarqué que parfois quand on appréhende une situation, on met en place des choses pour qu'elle se produise JUSTEMENT. Paradoxal, carrément.... Mais qui ne rentre pas les épaules quand il va voir son employeur pour lui demander quelque chose de difficile? Et l'employeur de "capter" cette information.... et de s'en servir (inconsciemment).

Haaa je pourrais en parler des heures, mais le secret je crois, c'est lorsque l'on s'en rend compte, d'aborder une situation comme si de rien n'était. Une devise? "Même pas peur!"

Cenina

Ouh la la, pas facile..je ne suis pas encore confrontée à ces "épreuves" mais qui a le plus mal, l'enfant ou la mère sur(protectrice) ? Une fois, au parc, un "grand" a bousculer mon "bébé" qui m'a lancé un regard d'incompréhension et j'ai eu si mal....terrible hein ?

Christie

Il voulait peut-être juste que tu lui expliques ce qui venait de lui arriver.. Ce qui est difficile quand soi même on est pris dans le flux d'émotions.

Je vais essayer de parler à Chimène.

Tu sais Sophil, parfois jp il lui arrive de donner des recettes.

sandra

Christie ton post d'aujourd'hui tombe vraiment à pic ! Même problématique en ce moment avec mon petit qui manifeste son anxiété depuis quelques nuits, tu confirmes ce que je ressentais au fond de moi, l'aider à se détacher et ne pas le surprotéger comme il l'attend...
C'est une évidence mais pas si simple à mettre en oeuvre quand on est pris par les émotions et la fatigue...
Comme il est précieux le papa dans ces moments-là !
Il m'a l'air délicieux ce cake, je vais l'essayer !

Amandine

"Finalement, ce qui fait changer le comportement des enfants, c'est... quand les parents changent en premier, et arrêtent de s'obséder sur la tétine / le popo / etc."
Cette entrée en matière m'a fait tilt car il y a de grande similitudes dans la relation Homme-Animal. Les comportements dérangeants (du point de vue de l'Homme) des animaux de compagnie diminuent souvent quand la pression du côté des bipèdes retombe et que donc leur attitude change. Pas toujours évident d'accepter de lâcher prise et de faire confiance ... L'humain est très résistant aux changements ...

alice

les réveils de petits bonhomme étaient un peu difficiles alors qu'avec son père ça se passait impec, je me suis rendue compte qu'il ne le sortait pas tout de suite du lit, il allume la lumière, va prendre sa douche et récupère un bébé tout sourire. Snif mon fils préfère se réveiller pépère tout seul que dans les bras de sa mère.
(hum le lien avec ton billet c'est qu'en le lisant je me suis rappelée toutes les situations ou en fait la solution c'est d'en faire moins)

Christie

Poupounette, t'es pas obligée de parler en lien avec le billet..

swahili

Surprotéger nos petits est une façon de nous déculpabiliser, de nous rassurer parce-qu'on voit un effet positif immédiat, même si on sait au fond de nous qu'on ferait mieux de les pousser à se débrouiller sans nous [facile à dire pour une mère d'ado ou d'adulescent, qui aurait bien aimé être près de sa grande quand elle s'est blessée...mais qui a été rassurée de voir que d'autres pouvaient prendre le relais!]

Snödroppe/Sophie

Petit 3è, notre "bébé" [de 20 ans!] vit une année post-bac difficile, très déstabilisante pour lui...un peu galère...On en a parlé, et il nous a avoué que ça avait été super agréable de se faire coucouner, mais que là, il le payait un peu cash, dans le sens où se débrouiller seul, faire face ne lui était pas très aisé...
Et chez nous, c'est plutôt le papa qui coucoune, et moi qui n'ai jamais été tant heureuse que quand je les voyais au-to-no-mes!

Mista Mundi

Je pense que les parents doivent considérer l'enfant de manière plus large qu'un pauvre petit sans défense en proie au monde extérieur et à sa propre inconscience. Ne pas avoir peur, c'est transmettre de la sérenité et de la confiance, voir presque un sens de l'humour vis-à-vis de l'enfant.

jp

est une merveille intersidérale
voila le mot juste

Christie

salut les loulous
j'ai attrapé un rhube en me baladant en pull dans la rue
la fille qui se croyait au printemps
ça fait bien rigoler mes filles tiens
je vais me planquer sous une inhalation et terminer ce qui reste de cake..

marijo

Ah c est marrant
cela me fait penser à un billet du 15 janvier intitulé sagesse sur le blog les poissons dans leau
(maman de 5 enfants) que j aime beaucoup
Ce post avait fait tilt vraiment il avait résonné en moi "Savoir ce contre quoi on ne peut rien

et l'accepter comme sa destinée,

voilà la vertu surprême"

Liou Kia-hway

claire

Je lis comme d'hab les billets avec retard. J'aime beaucoup cette petite histoire et j'ai envie d'ajouter une remarque qui n'a pas encore été faite. Ce qui me semble important c'est aussi de dire à Chimène, "tu vois, les enfants ont préparé le Monopoly, ça prouve qu'ils t'attendent et se font une joie de passer du temps avec toi". C'est rassurant quand on a du mal avec les copines de faire le constat qu'on se trompe en recevant la preuve qu'ils sont impatients de nous voir !

mamzelle carneto

ca y est ! j'ai fait les zestes !! cake demain ?

Christie

hmmmmmmmmm

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

février 2023

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28