« l'image qui m'accompagne aujourd'hui | Accueil | les sursauts de l'être »

jeudi 28 mai 2009

Commentaires

Lucie

Que c'est beau, mais que c'est beau!
Magnifique texte dit avec justesse, économie de mots, l'essentiel dans un coquillage poli par la douce voie, merci pour ce bonheur matinal!

Miss S.

Ah, mais on a le même corps alors!
Insomnies, mal de dos, ventre "en trop"... Moi aussi c'est un travail de tous les jours d'apprendre à l'aimer, ce corps-là, mon corps, qui m'a été donné et qui voit avant moi quand je me trompe.
C'est une grande sagesse de faire la paix avec son corps : je n'y suis pas encore tout à fait, le voudrais plus comme ci ou comme ça, je voudrais qu'il prenne moins de place et parfois qu'il m'obéisse un peu plus.
Mais j'y viens petit à petit, j'y viens, car comme tu dis, il ne ment pas lui.

Clea

Rooo zut, chez moi ça marche pas !! Y'a un lecteur quelque part que je ne vois pas, c'est ça ?! ça m'éneeeeeerve...

anna

Ca me fait un bien incroyable d'entendre ton texte et ta voix... j'ai le dos depuis le début de semaine, ça m'inquiète un peu, hyponcondrie, hyponcondrie ... et ta phrase finale "toi qui est mon plus grand maître" m'incite à écouter un peu plus ce qu'il me dit ;-)). merci christie

anna

Oups j'ai posté trop vite, "j'ai le dos" se poursuit par "en vrac".

alice

cool t'es revenue ! aaaah faire du yoga sur la plage, le pied... bon j'ai hâte de rentrer at home pour t'écouter du coup, comme Cléa je ne vois pas le lecteur sur l'ordi du boulot.

sophie

Comme Cléa, je n'arrive pas à t'entendre...

swahili

Que c'est beau, que c'est vrai ce que tu dis ! Hier soir, je suis partie épuisée à mon cours de barre à terre et en suis revenue en pleine forme, moi pour qui les cours d'EPS étaient une corvée au collège ou au lycée.
[Ton texte est magnifique, mais tes textes moins travaillées sont tout aussi précieux, j'aime autant les deux ! :-) ]

Christie

Coucou ! Merci pour vos mots adorables.. Alors pour écouter moi non plus j'y arrive pas sur explorer, faut passer par safari ou mozilla.

Et les textes moins travaillés : ben j'aimerais bien qu'ils passent à l'oral, mais quand j'essaie de les lire dans leur permier jet : berk, je ne supporte pas !

Amélie

J'ai beaucoup aimé entendre ta voix.
Il n'est pas donné à tout le monde de savoir "lire", et ce n'est pas parce que l'on écrit qu'on est un bon "liseur". Le lecteur, lui, met "une" voix sur les mots qu'il lit -l'écho de la sienne, sans doute- et c'est par lui que vit et s'épanouit la petite musique des mots. Mais lorsqu'ils sont dits, comme tu le fais ici, les mots prennent une autre dimension et la musique surgit, ou pas.
L'objectif est atteint:
Tu as su donner "du corps" au texte...

Christie

en fait je suis hyper contente d'avoir enregistré ce texte (j'étais épuisée hier au moment de le faire, sur le fil..)
Merci de vos petits mots qui me font du bien ! du chaund !

Janine

dommage qu'on ne puisse accèder directement à l'audio !!
pourqu'oi ne pas donner l'accès lisible comme le premier enregistrement?

laedelao

J'entends ces mots au moment où je partage mon corps avec un tout petit, Je me sens toute rouillée et toi en quelques phrases tu me donnes envie de pédaler ! merci, merci,
tu connais la chanson d'Anne Sylvestre, Carcasse ?

Christie

Ladelao ! pas évident de s'apprivoiser enceinte.. Si tu cherches je suis sûre que tu vas trouver la personne magique ou l'endroit magique ou te ressourcer.

Pour moi il y a eu cette piscine de Stanislas, et aussi un ostéopathe, et l'haptonomie au moment de Chimène... Je t'embrasse et te serre dans mes bras (si tu me permets.. moi qui souhaite tant attendre un bébé !)

Olympe

Bon, va vraiment falloir que je télécharge safari ! :)
En tout cas, aux commentaires, ça donne envie !

Paula

comparer l'écrit à un imprimé, cela retrécit ce champ de création, le rend minuscule et sans vie
alors que l'écriture est un souffle qui porte très loin le corps et l'esprit, une aventure ...

lapetitecatherine

Très beau texte!
En effet, on oublie souvent notre corps et reprenons conscience de lui lorsqu'il se rappelle à nous, lorsqu'il défaille... C'est étrange d'ailleurs la capacité de l'Homme a oublié ce qui le contient, ce qui l'accompagne chaque jour, la maison de son esprit finalement...
Moi je reprends conscience de mon corps avec une grosse angine en ce moment... Avec mon régime entamé... Avec le commencement de la course à pieds...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)