« la peur, l'ombre de la peur | Accueil | l'alignement »

jeudi 11 décembre 2008

Commentaires

leyla

moi je ne te parle plus de prochains livres, tant que j'ai pas vu ton recueil n°1 arriver.
ah mais. mon étagère s'impatiente.

;)

Christie Vanbremeersch

ça y est il est lâché le premier recueil.. je vais le retravailler mais le process suit son cours, jusqu'à la publication j'espère. Et là je suis en train de commencer à tricoter le prochain dans ma tête, je vais ouvrir un cahier tiens pour attraper les idées lorsqu'elles se posent mes fugaces.

Leyla à propos l'histoire que tu as écrite ici hier était très belle. Il m'est arrivé la même chose ce matin, Alma a pleuré de A à Z a petit dej de sa classe, alors que nous nous en faisions une telle joie, comme moi avec mes amoureux je m'angoissais de les quitter et ne profitais pas du rdv, he bien elle n'a pensé qu'à ça, que j'allais partir... Heureusement, moi la perpétuelle abandonnée j'ai réussi à lui dire que je l'aimais.. et elle est enfin partie jouer avec ses copines. Ouf.

Titoune

Je ne sais pas non plus comment je ferais sans mes copines...
Celle super bien habillée, très nana comme je ne serai jamais, musicienne, et tellement énervante quand elle me pose un lapin alors qu'on devait se voir pour un café (mais tellement adorable et à l'écoute le reste du temps...)...
Celle qui a ses humeurs, un jour merveilleuse, un jour chiante, et avec qui je partage un attrait pour les roux et les blonds vénitiens...
Celle que je connais depuis le premier jour d'école primaire et avec qui on est comme un vieux couple...
Celle qui est entrée au couvent, je me suis sentie tellement abandonnée, mais elle m'a envoyé une carte pour mon anniversaire qui est arrivée le jour pile... et ça m'a fait du bien!
Et puis toutes les autres, celles de près ou de loin, celle que je vois tous les 6 mois mais avec qui la complicité est immense, et celles avec qui on s'écrit, celles avec qui on se croise...
Et puis les copines "grandes soeurs", chez qui je vais chercher réconfort et conseils, comme la maman du bébé que je garde...
Et puis... les copines un peu "spéciales" rencontrées ici, Christie, et certaines de tes lectrices... on ne se rencontrera probablement jamais, mais je vous trouve aussi inspirantes!!!

MarieMay

Aujourd'hui est un jour sans.
Sans copine, sans le temps.
Est-ce que je les cajole assez ?
La tendresse ne m'envahie pas vraiment en ce moment...
ça passera, vite sûrement.
Bonne journée Christie, et bravo de réussir à faire avancer tes idées, tes recueils.


Catherine

Un jour sans mes copines: impossible. Sms, douceurs, fous rires et partages, mails, coups de fil dans le tram entre le restau et la maison, d'ailleurs le restau: c'est avec une copine! Mes copines, mes amies, elles m'aident à vivre ma vie de femme (même mon amant-compagnon serait moins bien avec moi si je ne les avais pas), ma vie de mère (et toi, le grand c'est aussi comme ça), ma vie de fille (oui, même à 45 ans...).

Titoune

Juste un 2e com... parce que sans la copine à qui j'ai pu le dire, ma déception que mon blond vénitien doive bosser ce soir pour ses cours de demain aurait été encore plus dure... déjà que j'avais à peine pu le voir à midi, et que je ne le verrai plus avant lundi... et dire que je tentais enfin quelque chose... juste lui proposer de se voir un moment, boire un verre... j'en aurais pleuré en bibliothèque... dure d'apprendre la patience... dure surtout l'incertitude... je l'aime, mais lui, me voit-il autrement que comme une bonne copine avec qui déjeuner deux fois dans la semaine?

PS: Pardon Christie de squatter encore une fois ton blog avec mes histoires qui n'ont rien à voir...

Christie Vanbremeersch

Allé Louloute ! les jours "sans" (copine, amoureux..) cultive tes autres amours de la vie ! la nature.. les livres.. la musique.. tes études.. tes parents... ton apparence, tiens, si tu te faisais un masque chouchoutant ou un tour à vélo ou... il y a tant de plaisirs qui dépendent de nous !

Gabriel Fouquet

Merci pour les chéris!
Un chéri/lecteur sensible à vos mots, qui se réserve régulièrement de doux moments chez vous, et qui en a effectivement parfois besoin .

gilda

Je lis avec grand retard : ma vie est toujours autant et trop vide et trop pleine, alors la lecture des blogs en pâtit.
N'empêche : ce billet est beau et il fait du bien ; prendre malgré la course quotidienne le temps de lire puis de dire Merci.

Christie Vanbremeersch

Merci, Gilda
J'aime beaucoup votre définition d'une vie de femme.. et trop vide, et trop pleine..

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

décembre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31