« les projets | Accueil | les signes »

lundi 08 janvier 2007

Commentaires

Gala

Bonjour Christie, je découvre ce matin ton post avec les larmes aux yeux. Je t'embrasse très fort...Gros bisous.Toute mon affection.

sophie L.L

Pensées pour toi, pour eux.Pour ta maman.

rita

ça serre le coeur d'apprendre le départ de ta grand-mère et en même temps se dégage plein de douceur grâce au relais des enfants à son chevet. Si toutes les grands-mères pouvaient partir dans ces conditions. Bises à toi et à ta maman orpheline.

Christie

en fait ce qui m'inquiète c'est l'unité de la famille, un aïeul ça fédère bien son monde quand même...

alice

coucou christie, retour de vacances et lecture de ton billet. Il est très beau, très touchant et à la fois très pudique. Mes pensées les plus douces t'accompagnent.

houbi

tu parles de ta grand-mère, toute petite, toute énergique?

en tous les cas, mes pensées vers toi, ta famille.

Christie

non, je parle de l'autre, grande et dont j'étais beaucoup moins proche.. je ne serais pas capable de parler de la mort de Mam avec autant de recul.

florence

Quelle belle mort !
Ton post me donne les larmes aux yeux.

Christie

Moi, je n'ai pas pleuré... (mais bon, l'enterrement est mercredi..) je me demande à quoi on pleure, quand on pleure un mort..

sophie

Bon courage

florence (une autre)

Tant de douceur dans vos lignes.

Je pense que c'est l'absence à venir que l'on pleure.
La séparation aussi, comme les amoureux sur le quai de la gare, ceux qui tendent les mains pour un dernier contact, une dernière embrassade un peu désespérée.

C'est ce que j'ai ressenti devant mes morts, en tout cas.

Tendresse à vous et votre maman, à toute la clique de la fratrie aussi, qui semble si soudée.

emmanuelle

Vous avez l'air de bien savoir vous entourer les uns les autres dans ta famille.

Ne t'inquiète pas trop pour l'unité.


Mes meilleures pensées vont vers toi.
Et n'oublie pas ta maman après l'enterrement (mon grand-père - dont je n'étais pas proche du tout - est mort cet été. La famille s'est réunie pour les obsèques ce qui a aidé ma mère, sa soeur, son frère à passer le cap. Mais depuis, bien sur, chacun est un peu seul avec cette absence. Ma mère en parle souvent, pour qu'il continue à créer encore du lien, d'outre tombe).

Christie

Oui, y'a beaucoup de choses pour ma Mamounette cette année, elle est partie à la retraite, mon frère est parti habiter en Afrique, et voilà sa mère qui à son tour..

'Reusement, moi, son pot de colle au poil à gratter, je suis là !

Lola

La mort qui prend doucement sa place dans la vie, un départ sur la pointe des pieds, et la vie qui reprend le pas sur la mort. La vie bruyante, bruissante de souvenirs engrangés ou à venir. Et tous ces liens dont on ne sait pas toujours à quel point ils nous soutiennent, nous aident et nous construisent.
Mes pensées vont vers vous et les vôtres, Christie. Comment réagissent vos pitchounes?
(J'ai failli dire Chimène, mais je me suis souvenu que mon petit cousin, qui n'avait que dix-huit mois à la mort de mon grand-père, avait pourtant très bien saisi le chagrin ambient, et était allé cherché sa "tine-tine", sa sucette, pour consoler ma grand-mère ...)
Lola

Christie

Les enfants, me semble-t-il, réagissent souvent à la réction de leurs parents, et comme là nous sommes très calmes... je pense que nous allons emmener Chimène à la messe..

laurencej

Je n'avais que 3 ans quand mon grand-père est décédé. Mes parents trouvant que ce n'était pas un climat pour une enfant m'ont tenue à l'écart du deuil, de l'enterrement,... Je l'ai toujours regretté et ai eu des difficultés à me rendre compte qu'il ne reviendrait plus.

Tendres pensées à toi et toute ta famille.

Marie-jo de Grenoble

Christie
tu sais tellement bien exprimer les événements de ta vie
ce qui me plait
c est le "je t aime bien" à la fin de ton billet
moi aussi j ai perdu ma grand mère maternelle le 11 nov dernier - elle était née en 1905
petit bonne femme italienne immigrée en france en 1932 solide comme un roc qui est restée jusqu à son dernier souffle dans son petit appartement annécien
sans jamais avoir été malade
alors ce n était pas triste
une vie aussi longue, paisible
mais j ai pleuré de la voir partir pour le long voyage
car c est une page de ma vie qui se tournait
et cest une part de moi qui est partie aussi avec elle (nous étions très proche)
mais sa sépulture a permis au noyau familial de se réunir, de se soutenir et de se dire en filigrane
"tu vois, je suis là, et je t aime bien"
je pense à mes oncles, mes tantes, mes cousins, cousines que je vois épisodiquement mais chaleureusement
je pense qu il en de meme pour toutes les familles dans ces moments douloureux et cela réconforte
je serai de tout coeur avec toi mercredi mais je sais que tu trouveras du réconfort
Et peut etre que le noyau fédérateur , ce sera toi désormais

Christie

Ah Laurence, je crois que tu as raison, même quand un enfant a peu connu un aïeul, c'est un membre de sa lignée qui s'éteint et il faut l'associer à l'au-revoir

Marie-Jo, je ne me fantasme certainement pas "trait d'union familial".. je verrai ce que fera ma maman..

swahili

Si tu communiques à ta maman la douceur et la sérénité qui émanent de ton billet, ce sera surement un grand réconfort pour elle. Pensées pour vous et bisous.

Otir

Sincères condoléances pour ta perte. C'est un très joli billet d'hommage et d'adieu.

Christie

Hou ben les adieux - qu'en penses-tu - je crois qu'on n'a jamais fini de les faire

Aujourd'hui je porte un très beau châle noir, qui était à elle, je l'ai depuis deux ans, quand elle a donné tous ses foulards à ses filles et petites filles..

Richard G.

Mon tonton est mort mardi dernier. Salement fauché par une maladie nosocomiale à l'hôpital de Grenoble. Il y a des injustices que tous les bonheurs du monde ne réparent pas. Mon tonton, le plus gentil tonton du monde, a fêté ses soixante ans et Noël reclus dans une chambre soi-disant stérile, à la retraite depuis moins d'un mois. Je suis rongé de peine, et de remords aussi parce que je n'avais pas vu mon tonton depuis plus de deux ans, et alors qu'il habitait à trois kilomètres de chez moi. J'avais l'air con, aux funérailles, à toucher son cercueil avec ma main mouillée de larmes. Il faut dire aux gens qu'on les aime tant qu'ils sont là.

Christie

C'est ce que je me dis à chaque enterrement ; petit à petit, ça rentre (mais dur-dur à faire avec tout le monde)

aymeric

Très touchant, vraiment.
Pensées affectueuses.

marine

J'ai perdu mon grand-pere il y a 3 ans. J'ai pleure pendant longtemps, mais pas a l'enterrement, et puis impossible d'en parler. J'aime tes mots sains et touchants... Douces pensees Christie.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)