« votez, maintenant.. | Accueil | ouf »

samedi 21 octobre 2006

Commentaires

mh,

Je crois qu'il y a des temps pour les livres. Il ne faut pas hésiter à les reprendre je crois. Plus tard, un jour, ils nous causent.
Enfin c'est ce qui se passe avec moi.
mh,
Les ateliers d'écrire j'ai tenu une moitié de matinée...

Otir

Je suis subjuguée par ton goût des listes, et ta capacité à les tenir. J'ai le souvenir de mes listes, et puis j'ai laissé en plan... et elles me manquent. Mais je me demande si elles m'aidaient ou m'handicapaient. Aujourd'hui, je suis devenue frigorifiée à l'idée d'en refaire, ne serait-ce qu'une.

gilda

Je l'ai sans doute déjà dit ou écrit mais j'ai laissé en plan le livre de Littell trop réussi et qui de fait par son sujet m'était insoutenable.

Je crois que pour le blonde vous ne regretterez pas !
En revanche pour la chorale ... (mais je sais la difficulté que c'est de s'y tenir entre le travail du travail, le travail de la maison et la famille aussi).

Je me pose infiniment de questions et davantage encore sur les amitiés qui finissent, surtout si "un jour, plof", surtout en ce moment où ça me rend malade.
En plus que j'ai moi-même dû mettre fin à l'une d'elle au printemps dernier, un ancien collègue et bon copain avec qui l'on partageait certains points de vue dans un monde professionnel difficile et quelques bons moment collectifs avec d'autres. Quand à mon corps défendant j'ai entamé ma collection de malheurs, et alors que des plus intimes j'aurais espéré secours, lui s'est cru autorisé à s'imposer. Ça partait peut-être d'un bon sentiment, mais il est des périodes où vis-à-vis du monde extérieur et des amis hors des tout proches, c'est de silence et de retrait dont on a besoin.
Je le lui avais dit après qu'il ait insisté une fois de trop lourd, une fois de bien trop. Il semblait avoir compris mais le voilà qui revient à la charge. J'avoue que je ne sais que faire.
Sous la violence de ma vie par ailleurs, ce lien pour moi n'existe plus.
Et effectivement, dans l'absolu lui n'a rien fait de mal, sauf de vouloir à tout prix être là quand j'avais besoin d'air.

Vous m'impressionnez de pouvoir dire "je sais dire quand pour chacune". Moi je sais juste dire pourquoi pour celle-là et quelques autres que les changement de vies et de pays des autres ont peu à peu pâlies.

Christie

ben en même temps c'est pas drôle hein, d'être toujours abandonné ou d'abandonner..

pour la chorale ce fut autre chose, j'adorais ce qu'on faisait, le créneau était pris mais suivre la tutelle arbitraire d'un chef, vraiment.. faut qu'il soit très bon, et c'était plus le cas

du coup cette année je n'ai plus de soir pour moi

ça c'est con

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

décembre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31