« un parfum de jasmin | Accueil | la présentation au temple »

vendredi 24 juin 2005

Commentaires

houbi

il voit juste autre chose...

sans moi

ah oui, quoi ?

(je vais me faire des copains !!)

swahili

Ce texte est tout à fait vrai, étonnant qu’il ait été écrit par un homme. En fait, je crois que les hommes souffrent de cette solitude de femme, qui entraîne aussi leur solitude à eux, qui se sentent exclus…

lili

C'est vrai que toutes ces petites choses qu'on fait pour les enfants et qui prennent tellement de temps sont insignifiantes, invisibles, ingrates...Parfois.(pas toujours)

Anne

Ces quelques phrases sont bouleversantes, merci. M'en vais de ce pas les faire lire à l'homme (qui trouvera grâce à elles moyen d'avoir bonne conscience quand ce sera son tour de ne pas voir l'invisible).

LaVitaNuda

Même si je suis pas d'accord avec Christian Bobin, ce sont des jolis mots.
Ils appartiennent à une époque et à des habitudes ou les hommes devaient laisser la place à la maman et leur enfant, pour exercer leurs pouvoirs ailleurs. Un échange de procédés pas terribles et de lieux de pouvoirs, auxquels nombreux sont ceux qui y tiennent encore aujourd'hui.
L'histoire perso de C.Bobin n'y est pas pour rien non plus sans doute.
Si les pères ouvrent grands leurs yeux et leurs oreilles (et le reste) ils pourront entendre bien des choses qu'on ne prête qu'aux mamans.
Sans vous déposséder du moindre regard de vos loulouttes mesdames.
:-)

houbi

en (re)passant...


"elle est seule". mais vous êtes deux sur la photo...

"elle est tout le temps sur moi, comment parler de ce qui ne vous quitte pas ?"
ou comment voir, cela revient au même. peut-être peut-il t'aider...

Marie.Pool

J'ai eu ma période BOBIN... c'est un contemplatif à présent et depuis la mort de certains de ses proches,on dirait qu'il se méfie de la vie ordinaire... Il est aussi pathétique que distant... Il s'est rapproché des anges semble-t-il... Je suis tout à fait en accord avec ce que dit La Vita Nuda... Il y a même une scène dans un livre ( l'un des premiers ou le premier même lu de lui) où un jeune père s'apprête à aller voir sa femme et son nouveau-né à la maternité ... il y va... mais passe devant sans s'arrêter ! Et puis il y a la scène où l'homme se retrouve avec deux jeunes enfants dont la mère vient de mourir . Il doit préparer un biberon ou un truc dans le genre... On sent alors dans l'écriture de Bobin quelque chose de très fort qu'il arrive à faire passer dans l'emploi de mots et de formulations simples, extrêmement banales et justes. On ne brode pas sur la mort,on prend le coup de tissu gelé dans le visage,on est pétrifié et sommé d'agir dans le concret, dans l'hébétude cinglante d'une vie à recoller par morceaux inégaux. Alors décrire la vie dans une sorte de béatitude défensive est l'une des façons de ne pas hurler ou fuir éperdument. Les hommes qui comprennent la maternité et le maternage sont des hommes complets...

gilda

bien d'accord avec LVN qui le dit mieux que moi.

sans moi

il me semble que beaucoup d'hommes comprennent et pratiquent la maternité et le maternage.. mais le font-ils tous les jours, le font-ils naturellement (sans être poussés par la femme), et d'ailleurs, pourquoi faut-il appeler l'acte de bercer and co "maternage" et pas "parentage" ?

sandrine

La photo est tout simplement magnifique. Je trouve tes derniers billets très émouvants. Merci.

avanaé

Tiens, j'ai cité le même passage, recemment...La photo est superbe, en plus;ça m'plait!

anahita

je ne sais rien des hommes en général.
je sais beaucoup de celui qui m'accompagne depuis 8 ans.Et c'est lui qui le plus souvent me montre "l'invisible".
Mais peut-etre est il tres doué pour etre "mere".
et moi pas douée du tout.
J'aime la musique des mots de Bobin mais la generalisations, les etiquettes...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)