« imposture | Accueil | contest : and the winners are... »

mardi 14 décembre 2004

Commentaires

sophie

Si tu savais tout ce qu'on n'écris pas...

swahili

Journal intime, psy, forums internet, émissions de « libre antenne », confessionnal autrefois… : tous ces moyens de communication sont des exutoires pour les pensées que nous avons tous et que nous ne pouvons pas partager en direct…

skoteinos

Choisissons bien nos kollabo-rateurs.

ferrie

"la complaisance m'écoeure, tout ce que je suis prête à faire pour 20 minutes d'antenne entre 1h et 2h du mat', et ça va intéresser qui ? "

et bien moi!
retour a lille ou je suis exilé depuis la rentrée pour mes études, ton portrait m'a ravi. si l'on m'avait dit que je retrouverai le sourire ce soir là...et voila, après ça, j'ai écrit, le bonheur au coin du coeur.merci

sans moi

merci !!

(et après ça je pourrai écrire une note "décevoir"..) bon allé je suis noire ou grise un jour sur deux en ce moment ; plutôt sourire à ce qui arrive de bien, prendre le bon et en faire qqchose.

sophie

Moi aussi j'étais très intéressée vraiment !

Jenny

Moi aussi ! C'était très intéressant de t'entendre.

Le ton était passionné, les mots se pressaient... et j'étais frustrée quand on te coupait la parole ! Laissez-la parler, à la fin ! Heureusement, il y a ton blog.

C'est étrange de découvrir quelqu'un par son blog : d'abord ses pensées et ses mots, puis quelques bribes de son décor quotidien, puis, parfois, l'apparence physique, ou du moins quelques facettes, et là, la voix !

Les couches se superposent et l'impression qu'on ressent est tellement différente de celle que procure l'ordre classique d'"apparition" : apparence physique, voix, puis paroles et pensées...

sans moi

le problème de cette approche "de l'intérieur", c'est que parfois on s'enthousiasme pour des textes, et qu'ensuite, lors de la rencontre, ben le coup de foudre n'a pas lieu.. mais alors pas du tout ! et là on est tout déçu..

mais bon parfois c'est le contraire (arrête d'être pessimiste t'es chiante aujourd'hui !)

Jenny

C'est ce que je me dis aussi... mais j'ai tendance a être pessimiste.

En fait, il y a des gens que j'adore lire, mais dont je suis quasi certaine que je n'aurais aucune envie de les fréquenter "en vrai".

Je serais rebutée d'emblée par leur attitude, leur façon de parler, que sais-je ? Et je n'irais pas plus loin...

sans moi

et c'est tant mieux en un sens, car celui qui écrit ne se réduit pas à ce qu'il écrit..

par exemple Albert Cohen, un écrivain que j'adore, me fait l'effet d'être un vrai salaud mysogine dans la vie. Ben tant pis, ses livres sont chouettes

et moi c'est pareil (toutes proportions gardées), dans mes textes j'exprime toute la tendresse que je ressens pour mes proches, et en un sens elle est adressée à tous ceux qui lisent, et pourtant si on se voyait tu me trouverais sans doute froide, ou verbeuse..

Elvira

Comme vous avez raison de refuser l'imposture. C'est passer du stade hibou à celui de colombe, en quelque sorte...

Jenny

Qui sait ? En tout cas, j'aime te lire.

ferrie

nous étions donc si peu à écouter la radio ce soir là!
simple précision : ton portrait ne m'a pas plu pour ce que tu y a laissé paraître, ce dont je ne saurais douter qu'il n'est qu'une facette(je t'avoue meme que j'étais à 2 doigts d'éteindre ma radio face au concept de l'émission) mais moi aussi en période pessimiste, c'est l'énergie spirituelle que tu dégages qui m'a redonné le sourire, ce plaisir de faire tourner ses neurones et de s'abtraire de toute réalité, de ne pas se laisser bercer. tu as généré en moi, avec ta douce voix tellement agressive une telle pulsion que je tenais encore une fois à l'éclaircir! mais décidément, comme il est détestable de tapper sur un clavier!!alors je m'arrêterai là! bonne continuation

sans moi

hou mais si je me laisse bercer, par les mots et les phrases justement, c'est tellement facile parfois quand on a trouvé sa pente d'écriture de sombrer dans la facilité.. heureusement qqchose, qqun ou une inquiétude viennent m'en sortir assez vite

c'est marrant ce que vous dites sur le clavier, au début je ne pouvais écrire que sur du papier, et puis on s'habitue à se cacher derrière un écran.. et puis ça va super vite au bout d'un moment, j'ai enfin trouvé un outil presque aussi rapide que les pensées qui fusent. La main ne suit jamais aussi rapidement.

A propos des facettes, on ne montre que cela de toutes façons, des facettes de soi. et tant mieux.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

octobre 2021

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31