« De retour de week-end | Accueil | Le carré d'agneau en croute de pistou »

24 septembre 2007

Commentaires

Samir

Je pense personnellement que les blogs resteront un element important du paysage web dans les annees a venir. La presse a fait un revirement vers les social networking websites du type facebook, ou myspace y voyant (a tort!) le bourreau des blogs. C'est vrai que l'on assiste a un essouflement dans la creation de blogs... mais chacun sait que doubler la blogosphere tous les 3 mois, ca ne pouvait pas durer jusqu'a l'infini. Il faut ajouter a cela le fait que beaucoup de createut de blogs n'ont rien a dire non plus et dechantent vite quand il s'agit de le maintenir de facon reguliere.

Boris

"Le blog est surtout un outil pour donner la parole à ceux qui ne l'avaient pas, et non pour donner un espace supplémentaire à ceux qui l’avaient déjà".

Vous avez trouvé les mots pour résumer mon point de vue sur les blogs de journaliste !

Excellente analyse.

13770

"Enfin, avec le temps, on se rend compte que le blog est surtout un outil pour donner la parole à ceux qui ne l’avaient pas..."
Il sert aussi à l'information locale des petites ville dans lesquelles les médias n'existent pas ou sont rares.

Eric

Je découvre ce blog. Il aurait pu m'intéresser!

Esurnir

Jean Quatremer doit etre l'exception qui confirme la regle.

Eolas

J'aime beaucoup. Point de vue lucide, loin des clichés du "journalisme citoyen". Comme quoi, à 20 minutes, ce n'est pas que du copier coller de dépêches d'agence.

valéry

@Esurnir : parce que le blog de Jean Quatremer rentre presque si j'ose dire dans la catégorie "le blog est surtout un outil pour donner la parole à ceux qui ne l’avaient pas". Il publie certes des articles dans Libération mais ceux-ci ne représentent qu'une très faible partie de tout ce qu'il y a à dire sur le sujet qu'il traite. En outre il peut se permettre de prendre une position plus engagée que dans le journal (où après tout il ne faut pas désespérer Pierre Marcelle).

À vrai dire pour les journalistes spécialisés le blog peut permettre d'approfondir ce que l'espace de quelques colonnes qu'on leur accorde ne peux permettre de développer. Il a alors une vraie utilité. Encore faut-il pouvoir s'y consacrer ce qui n'est pas facile comme le souligne David Carzon.

Le Champ Libre

Moi je blogue sur la politique depuis pas mal de temps et je ne pense pas m'arrêter.

Et si certains veulent me donner un coup de main, c'est ici :

http://lechamplibre.blogs.com/lechamplibre/2006/07/le_champ_libre_.html

james

Je suis d'accord : il y a un grand avenir aux blogs collaboratifs. Ce qui pose aussi le débat sur l'UGC.
A voir sur le même thème : Blog is dead

http://www.lepost.fr/article/2007/09/09/1014797_blog-is-dead.html

james

Je suis d'accord : il y a un grand avenir aux blogs collaboratifs. Ce qui pose aussi le débat sur l'UGC.
A voir sur le même thème : Blog is dead

http://www.lepost.fr/article/2007/09/09/1014797_blog-is-dead.html

Thomas L.

"A part les arbres Apathie et consorts qui cachent la forêt des soutiers de l’info..."

J'ai un peu du mal avec la logique, en quoi Apathie "et consort" (sympa pour les "consorts") ne seraient pas des exemples valables?

Perso, lire les blogs de Jean Quatremer ou de Nick Robinson a encore un sens. Beaucoup plus que de lire de nombreux blogs de non-journalistes.

david carzon

@ Thomas :
juste quelques précisions par rapport à ton commentaire. Lire Quatremer notamment a encore un sens bien, il y a des exceptions à la situation que j'ai tenté de décrire. Il y a des blogs qui font références ou vedettes, qui sont des exemples valables mais qui masquent la réalité de l'apathie (je sais c'est facile) du carnet de journalistes depuis quelques mois pour les raisons que j'ai développées. Celui de Quatremer est exceptionnel à plus d'un titre. Déjà parce qu'il est bon et en plus, ce journaliste de Libération peut placer sur son blog les infos qu'ils traitent tout au long de l'année sur l'union européenne et qui ne trouvent pas toujours leur place dans Libé. Effectivement pour lui, c'est l'outil idéal. Je peux te dire pour ma part, quand j'ai fait un papier pour le print et un autre angle pour le web par exemple, j'aurais du mal à éviter la répétition sur un blog... On en revient à la question du temps.
Et dernière chose : consort n'a rien de péjoratif si tu l'entends par personne de la même espèce (terme derrière lequel tu peux entendre : talent, notoriété, ou encore métier).
Bien à toi

Thomas L.

David,

Mais est-ce vraiment des exceptions? Je viens d'aller faire un tour sur le blog de Pascale Robert-Diard (Chroniques Judiciaires). Ce n'est pas un blog vedette, - a vu de nez - il est bien moins lu que Versac "et consort"... et pourtant sa lecture apporte beaucoup.

Dire que tu as peur de la répétition, je comprends bien et j'estime plus ceux qui évitent la répétion que ceux qui assument le copier-collage. Apres tout, avoir un blog n'est pas une obligation pour un journaliste. Et personne n'oblige les journalistes-blogueurs a publier tous les jours. Par exemple, le blog de Corine Lesnes a encore un sens car il apporte plein de petites infos, souvent legeres, que l'on n'a pas forcement acces. Et sa fréquence de publication est plutot irreguliere.

Et que dire de Pierre Assouline qui publie presque tous les jours?

Nan, perso, on assiste a un écrémage (je ne dis pas ca pour toi) entre ceux qui ont suffisement de créativité et de sang-froid et ceux qui préférent passer la main.

Pour tous ces blogs: Quatremer, Corine Lesne, Assouline, Robert-Diard, j'ai un peu du mal a les voir rentrer dans le moule collaboratif. Surtout Assouline qui déteste tous ces machins collaboratifs.

Sur le "et consort" je me moque - gentiment - c'est juste que cela fait un peu "anonyme."

david carzon

Les blogs que tu cites sont ceux qui ont une existence propre avec un point commun : les journalistes ne traitent que d'un domaine (sujet ou géographique tellement vaste qu'ils ont plus de matière qu'ils ne peuvent publier), ce qui est de plus en plus rare. Et tu as raison, ceux là ne rentrent pas dans le moule collaboratif, mais ce n'est pas à eux que je pensais en parlant de ça.
Tu peux parler d'écrémage même pour moi, je ne me sentirai pas vexé. Mais j'y mettrai juste une notion de sens, plus que de créativité.

Thomas L.

"ce qui est de plus en plus rare."

Je ne sais pas: le récent blog de Jean-Dominique Merchet tient plus que la route.

Si on parle des blogs qui ne se contentent pas d'un sujet, on peut citer celui d'Erwan le Duc qui jongle avec plein de sujets a la fois.

Tout ca pour dire que pour répondre a la question: "vous en lisez beaucoup vous des carnets tenus par des rédacteurs et qui les utilisent en complément de leurs articles ou de leurs activités professionnelles ?" Encore quelques uns, oui...

david carzon

Thomas, je te laisse le dernier mot.
Merci pour cet échange instructif pour moi.
Et merci à Versac de l'avoir permis.

Ibuse

"Et que dire de Pierre Assouline qui publie presque tous les jours? "

Ben rien... Quant on lui signale une naïveté, il le prend de haut, genre je ne cause pas au menu fretin qui ne sait pas lire.

"Surtout Assouline qui déteste tous ces machins collaboratifs."

Pourquoi ne suis-je pas étonné ?

Thomas L.

"Quant on lui signale une naïveté, il le prend de haut, genre je ne cause pas au menu fretin qui ne sait pas lire."

Nous n'avons pas la meme experience. Assouline a répondu a mes mails, meme critiques, avec une grande courtoisie.

FG

J'aime bien commenter avec 10 jours de retard. Surtout pour dire ça : je serais très inquiet pour eux que les journalistes n'aient rien de plus à dire que ce qu'ils disent dans leurs articles... Après, les connivences, tout ça, c'est autre chose.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Boutons divers


  • Creative Commons License
    This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 France License.




  • Site 
Meter


  • Listed on BlogShares
  • ...