« République des blogs 4, et 5 | Accueil | "Imaginer la France" »

30 novembre 2006

Commentaires

jules (de diner's room)

Hmmm

Encore une maladresse due à la précipitation je suppose.

Gus

"Mais le fait d'ignorer cela en dit long, je trouve, sur l'état d'intoxication dans lequel nous sommes concernant la candidate."

Puisque nous nous parlons depuis longtemps, désormais, peut-être concevez-vous que l'on puisse, même en se considérant comme un citoyen honorable, se sentir abattu, humilié par un tel mépris, et enragé à l'idée de tous les périls pour nos enfants auquel ce mépris pourrait mener ?

petit jardin

Peut être falait-il redire ce qui n'avait pas été encore bien intégré... Un peu de calme donc, l'obstination n'est pas encore un défaut à ce niveau. Et puis que les inquiets et les fachés se rassurent, le beau Nicolas saura surement éclairer la France sur ce néant qui nous menacerait, lui qui est si brillant et pertinent à tout propos.

stefbac

Elle fait oeuvre pédagogique...

Eric

"ce discours est exactement le même que le précédent"

"36% des mots du discours prononcé à l'investiture, à la mutualité, sont un simple copier-coller du discours prononcé le lendemain de la victoire "

Si, pour vous, 36% et 100% c'est la même chose, alors c'est que vous avez une drôle de notion de l'arithmétique. A part ça, votre argumentation se tient.

Christophe Grébert

Si personne ne l'a remarqué, c'est aussi parce que cela n'a rien d'étonnant ou de choquant : que Segolene dise la meme chose à 10 jours d'intervalle est plutot rassurant.
Voulez vous qu'elle change sans arret son discours, style monsieur "rupture tranquille" qui est libéral une semaine et conservateur la semaine d'après ?
Et puis vous ne feriez pas cette remarque, si Ségo n'était pas une femme :o)))))))))

stephane73

So what ?

Je ne vois pas très bien quel est le problème! 36% cela n'a rien de scandaleux, surtout à 10 jours d'intervalle...

Plagiaire

Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement
Et les mots pour le dire viennent aisément.

edgar

ce qui compte c'est de gravir la montagne...

Ankou

Que les mots soient repris, c'est normal.
Que des dizaines de paragraphes soient repris mot pour mot, ça devient limite ...
Après, si ça vous dérange pas qu'on se fout de votre gueule, libre à vous.
Et vu le nombre de mots en gras, c'est assez impressionnant. Et que Versac soit le seul à l'avoir remarquer est franchement inquiétant. Si les journalistes ne remarquent pas qu'on répète strictement la même chose, on peut se demander si il écoutent vraiment... Alors pour l'analyse des discours, les doutes deviennent sérieux.

Jérôme Charré

Qu'elle reprenne 36% de son précédent discours n'a rien de choquant. Ce qui me choque c'est le vide de propositions sur de vrais sujets: économie, emploi, logement, éducation...

nono

On a vraiment des journalistes de merde dans notre pays.
Heureusement que y a les blogs

versac

Jules : oui, sans doute...

Gus : l'humiliation, oui. Mais ça n'engendre pas une réaction plutôt qu'une autre.

Petit jardin : ce n'est pas de l'obstination. C'est une machine à mots. Un copier coller.

stefbac : sans doute ;)

Christophe : j'ai eu un peu peur en lisant ton commentaire, que tu aies perdu tout sens critique...

stephane73 : j'apprécie votre soutien sans faille à la candidate...

Jérôme : reprendre 36% des termes, pourquoi pas. Une analyse linguistique pourrait montrer des choses sur la rémanence des termes. Mais il 'agit là de simples copier coller. Sur le fond, je ne trouve pas qu'elle propose moins de choses que d'autres...

Lory Calque

Le "porta-borse", c'est un film italien qui a déjà quelques années, et qui narre précisément l'histoire de celui qui écrit des discours tant pour des politiques de droite que de gauche, du centre, du haut et du bas.

Que S. Royal se soit contentée de reprendre SES textes, écrits par SON équipe, je trouve que c'est très rassurant.

En outre, S.Royal déclare etre venue à la politique par le biais du féminisme (qu'elle s'est bien gardée d'évoquer auparavant et elle a eu bien raison; on le lui aurait reproché): qui peut objecter que ceci faisait déjà parti du 36%?

Imagine-t-on d'ailleurs un Sarkozy se réclamer d'une Olympe de Gouge? Eventuellement une MAM évoquer Louise Michel, Rosa Luxembourg ou Marie Curie?

Mais vous, Versac, qui etes-vous donc, pour calculer si savamment les pourcentages de paragraphes cop/collés? Un "porta-borse"?

versac

Lory Calque : bienvenue, ça faisait longtemps ! Qui je suis ? Juste queulqu'un qui tombe sur un truc et le remarque.

L'allusion au féminisme est, outre le mini-programme, le seul ajout qui n'était pas présent dans le discours précédent. c'est effectivment quelque chose de nouveau dans le discours de Ségolène Royal.

J'aode le fait de trouver rassurant que SR prenne les textes de ses équipes !!!

Plagiaire

"Il est temps que l'homme se propose un but. Il est temps que l'homme plante le germe de son espérance la plus haute.

Son sol est maintenant encore assez riche, mais cette terre un jour sera pauvre et stérile, et aucun grand arbre ne pourra plus y croître.

Hélas ! Le temps est proche où l'homme ne mettra plus d'étoile au monde. Hélas ! Le temps de la venue du plus méprisable des hommes, celui qui ne sait plus se mépriser lui-même est sur nous."

Lory Calque

Versac:
Merci du bon accueil... j'arrive toujours timidement sur la pointe des pieds en ces lieux augustes de sapience émérite.

Je suis ce soir d'humeur badine, l'ame légère vu que sous les cieux où je réside c'est jour férié régional en vertu de l'anniversaire de l'abolition de la peine de mort et de la torture pour la première fois dans l'histoire de l'humanité.

Aussi serais-je en veine d'humour et demanderais-je au ci-dessus "plagiaire":
c'est une sourate ou un sutra? Ou un verset de Sitting Bull?

hodcent

Si les journalistes (qui sont par définition "de merde") ne s'amusent pas à compter le pourcentage de passages identiques, c'est qu'ils ont l'habitude d'entendre les hommes et les femmes politiques râbâcher constamment la même chose. C'est d'ailleurs dans tous les pays pareils. Avoir 64% de nouveau, c'est même un score assez honorable.

versac

hodcent : non, pour le coup, je n'ai jamais vu de discours repompé ainsi avec autant de vergogne. Ca ne s'est jamais fait à ma connaissance récemment.

Aux Etats-Unis, je pense qu'une telle information aurait émergé directement dans les media.

Xavier

Je suis un peu étonné de l'indulgence de beaucoup de commentateurs envers votre information.

Bien sûr que c'est pas une affaire d'Etat, et bien sûr que les politiques sont amenés à rabâcher leurs idées en permanence pendant une campagne. Mais reprendre des paragraphes entiers d'un discours vieux d'une semaine, c'est quand même une information notable, et qui aurait très bien pu faire l'objet d'un "ventre" du Monde ou d'un petit billet de Schneiderman sur son big blag bang !

Mais cela aurait sans doute été jugé de bien mauvais goût, étant donné "l'état d'intoxication dans lequel nous sommes concernant la candidate".

versac

Xavier : il n'y a plus de "ventre" dans la Une du Monde. je vais quand même "pinger" Daniel Schneidermann, tiens.

J-net

Votre étonnement m'étonne. J'ai l'impression de rééentendre très très souvent les mêmes mots dans les bouches des mêmes hommes/femmes politiques. Sortez tout de suite le compteur de mots, je sens qu'on va entendre de la rupture tranquille sur tous les tons...
Tout cela ne me gène pas particulièrement. Ou plutôt, je me demande ce qui est préférable: changer la forme mais redire la même chose, ou assumer de redire directement la même chose ? Par essence, les candidat(e)s en campagne se répètent, répètent, répètent. A titre personnel, je préfèrerais qu'ils parlent moins et mieux. Mais les techniques du matraquage publicitaire ont déjà imprimé leur marque indélébile dans la politique.
Quant aux quelques commentaires sur les journalistes, pas toujours compétents j'en conviens... Etant une petite journaliste, je vous réponds qu'il y en a des "merdeux", comme des enseignants paresseux, des députés corrompus, des footballeurs français dopés, des chirurgiens cupides etc etc. Quand on a dit ça, on n'a rien dit.

nono

à J-net
Non, il y a vraiment un truc de dérangeant :
que les politiques reprennent les mêmes idées dans leurs discours, c'est courant et inévitable. Mais il y a une différence entre être constant sur les mots clés et reprendre des pans entiers d'un discours !
De plus, je sais pas si t'a remarqué, mais à la mutualité, elle est la candidate du PS. Dix jour avant, elle n'est qu'une parmi 3 !
Ca me dérange un peu que son discours fondateur soit une copie d'un de ses discours de campagne interne. Ca fais je m'en foutisme

Guillermo

Baaaaaaah en effet beau travail de fact-checking, mais qui nous renvoie de toute façon à la nullité de la politique actuelle : discours chiants et convenus écrits par des mauvais communicants, repetition de buzzword a satiété, oratrice nullissime (mais bon je dis ça parceque c'est une femme), journalistes uniquement préoccupés de sortir la petite phrase et français sous perfusions d'une information pour singes qui les prends pour encore plus cons qu'ils ne sont. A part ça tout va bien !

carolus

Good job, Versac. Il fallait se le farcir, tu l'as fait et c'est éclairant.

Petit jardin : on ne peut évoquer Royal que sous l'angle Sarkozy ? C'est lassant. On te croirait totalement prisonnier du ping-pong que les media veulent nous imposer.

Et perso, je n'en peux plus d'entendre en boucle nouveau...je vous écoute...changer...nouveau...la vie est dure mais ça va changer je suis là...

Royal se fout du monde, voilà tout. Ce qui ne fait pas de Sarko mon idole.

Tim

Désirs d'avenir, formidable machine à hypthnotiser le peuple et les médias ! Plus tardif sera le réveil, plus il risque d'être brutal...

Bravo pour votre travail d'analyse !

Guy

Je trouve aussi ce copier-coller très léger. Ne serait-ce que par simple politesse envers ses interlocteurs (si la politesse est encore de mise dans le débat politique? je ne sais...). SR pouvait aussi se contenter de faire distribuer une copie de son précédent discours à l'auditoire, et le regarder simplement dans les yeux en souriant: "rien de neuf aujourd'hui, chers amis, reportez vous à mon discours du tant, ligne 27 à 32, et 72 à 85. merci de votre attention."
Plus sérieusement: quel est l'intérêt d'aller écouter Mme Royal à l'avenir dans ces conditions? et pourquoi de tels répétages de discours devraient être rapportés dans les médias? une simple mention au JT devrait suffir: "hier, Mme Royal a répété sont discours précédent. Nous en avons déjà rendu compte. Passons-donc au sujet suivant..."
Sinon, du répétage, on va vite passer au rabâchage, et du rabâchage, on ne sera plus très loin de la propagande...

Tout cela ne traduit pas une grande préparation à mon avis, et n'illustre guère la richesse d'un discours politique. N'y a-t-il pas un adage célèbre qui précise que "quand on à rien à dire, il vaut mieux... se taire" ;-)

Je ne trouve pas d'exemple d'une personalité politique de ce niveau, prise en flagrant délit de telles pratiques dans un passé récent. mais vous avez peut-être la mémoire plus longue que moi? ;-)

petit jardin

To Carolus : oui, je conçoit qu'il soit déjà lassant d'opposer Sarko à Ségolène mais avons-nous véritablement interêt à un autre débat ? Les petits et moyens candidats seront au final des forces d'appoint ou de destruction. Ne rejouons pas un 21 avril, essayons nous à concentrer nos attentes sur les deux personnes qui sont en capacité de rassembler. Les aider à focaliser les energies, c'est peut être nous aider nous mêmes. En tout cas j'ai envie d'essayer celà pour cette fois.

Luc

Oui, bon... Si elle dit la même chose, d'un discours à l'autre, c'est la preuve qu'elle est déjà à court d'idées. Si elle varie son propos, c'est la preuve qu'elle n'est qu'une girouette, soumise à tous les vents. Elle ne dit rien, nous assure-t-on, mais on ne cesse de critiquer ses propos, ce qui revient à dire qu'on critique rien (ce qui est autre chose que de ne pas critiquer)... J'ai le sentiment que quoiqu'elle fasse elle énerve le microcosme et elle séduit une grande partie du reste de la population. Pour d'aussi mauvaises raisons dans un cas que dans l'autre...

Nicolas Voisin

joli travail ! Sophie BP doit être dégoutée :)

grosse cargaison

depuis qu'elle fait écrire ses discours par ses électeurs, qu'est-ce qu'on rigole !

versac

Luc : ce n'est pas du tout ce que je dis. Je constate juste que 36% de son discours est un simple copier-coller.
Je constate que, quoi qu'elle fasse, elle fascine plus qu'autre chose, puisque personne ne relève même ce qu'elle dit, qu'elle propose ou pas...

Nicolas : pas sur que SBP soit au courant. Du moment que les media ne reprennent pas, de toute façon...

chlorop'

oh la la quelle tartine pour un tiers de copier-coller. Dans le milieu de la paraphrase, de l'hyperbole et de la langue de bois, faut vraiment être tâtillon pour trouver qu'à partir de 36% on commence à se fiche de nous.

À bien y réfléchir, et sans parti pris, je préfère encore l'ingénue sincérité d'un copier-coller à une hypocrite paraphrase qui voudrait me faire croire qu'on invente à chaque fois.

Si le message ne change pas en 10 jours, pourquoi le dire différemment.

Versac, quand vous faites sur le fond, vous creusez souvent dans le mauvais trou et quand vous faîtes dans la forme, vous faites sur vous. Ça ne va pas plus, faut se ressaisir.

Promeneur

Notez que N.Sarkozy faisait de même à l'époque. J'avais noté tout cela aussi; idem de S. Royal.
A mon avis, un billet sur ce sujet relate surtout votre manque d'imagination, et votre regret de votre propre échec dans la vie électorale.
Regrettable.

maria

les militants qui grimpent la montagne avec une fourchette, ça n'existe plus

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Boutons divers


  • Creative Commons License
    This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 France License.




  • Site 
Meter


  • Listed on BlogShares
  • ...