« Ouf ? | Accueil | Couverture des media des banlieues qui brûlent »

10 novembre 2005

Commentaires

.Moland.Fengkov.

rien compris...

versac

Moland : normal, sur kaywa, y'en a pas.

VM

Je n'ai jamais compris l'intérêt de ce truc, et ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer.
Merci quand même pour l'explication !

benito

une mise au poing bienvenue

Thomas

C'est une vision assez restrictive du Trackback, je trouve.

Je préfère le voir comme une forme de commentaire distant (avec ou sans lien, du moment que le "commentaire distant" n'est pas hors sujet, c'est intéressant et ça m'intéresse quand je lis un billet).

Après tout, l'important dans le trackback est ce qu'il apporte aux visiteurs, non ? Comme les commentaires classiques ?

Qu'est-ce que le trackback ?

Netpolitique

Bien d'accord avec toi, je viens également d'envoyer une série de mails à ces charmants utilisateurs de trackbacks usurpés pour leur réexpliquer wikipédia à la clé comment cela doit fonctionner.
Je vais renvoyer vers ton post qui est parfait rappel de l'usage des trackbacks
A+

Un lâche anonyme

Netpolitique: Je n'ai rien compris à ce que tu disais, mais, ne connaissant rien aux trackbacks, blogs, etrc, c'est avec plaisir que je lirais un petit billet pédagogique sur le thème !

koz

"Je reçois encore ce soir un trackback qui n'en est pas un "

Puté, j'ai eu du bol, c'est pas moi ! ;-)

Sérieusement, il me semble que ce que tu décris est l'idée do'rigine du tracback mais ne correspond pas trop à son évolution. Cela dit, je suis récent dans le domaine et je me fais peut-être une mauvaise impression. En tout cas, après qu'un bonhomme du dont le nom commence par Pax et finit pas Gore (étrange alliance tout de même) m'en ait fait la remarque, j'ai réduit mon activité tracbackiste.

Et je rigole parce que, maintenant, c'est moi qui reçoit de stracbacks pas forcément bienvenus. Je les regarde avec tendresse :-))

jules

Je conviens, après avoir lu ce billet, et l'observation dans les commentaires sur le billet de pointblog que j'ai été un peu léger sur les trackbacks. Il est vrai que j'ai eu tendance à trackbacker sur le fondement d'une identité de sujet.

...Mais je m'amende. ;-)

palpitt

lol je crois que je fais partie des "incultes" qui ont fauté sur la blogosphère, mes excuses aux offensés :)

Arnaud

Je vais m'endormir moins bête.

Nico2312

Bonjour,
Et surtout merci pour cette explication simple mais néanmoins précise des rétroliens.
Je crois enfin avoir compris ce que c'est... enfin j'espère

papillon

C'est fun je trouve :-)

Calamo

Tout frais dans l'univers des trackbacks, j'avoue avoir beaucoup de mal à justifier l'usage décrit ci-dessus.

Ou plutôt, je ne suis pas certain qu'il se justifie encore.

En effet, fort du principe d'allégeance que postule cet usage, il n'est pas rare que des trackbacks sans aucun rapport avec le billet "rétrolié" soient balancés, sous le seul prétexte qu'ils contiennent bien la référence à l'auteur dudit billet.

Conséquence : la publicité pour le "rétroliant" est exactement la même que si le trackback ne faisait pas référence à l'auteur "rétrolié". En revanche, pour le lecteur, cliquer sur le trackback sera d'un intérêt bien plus médiocre (le nombre de caractères alloués à la description des trackbacks étant parfois très limité).

Ok, c'est pas clair. Prenons un exemple. Le commentaire d'Eolas sur la loi DADVSI. Sur 15 trackbacks, 5 sont sans aucun rapport avec le sujet, et la grande majorité des autres sont une paraphrase du billet lui-même.

Alors, bien sur, ils citent tous, dès les premières lignes, le lien vers le billet "rétrolié". Pour autant, la valeur informative de l'ensemble des trackbacks est proche du néant.

On pourrait me dire que l'exemple n'est pas pertinent, compte tenu de la popularité du blog d'Eolas. Mais si les blogs ont vocation à être de plus en plus lus...

Bref, s'il est évidemment courtois de citer à l'intérieur de son propre billet l'auteur que l'on (v)a rétrolié(r) (ce qui suppose d'avoir rédigé son billet après, ou de le modifier), il me semble plus riche de laisser passer des trackbacks pourvus de fond, fussent-ils indélicats, plutôt que d'encourager des trackbacks aussi creux que flatteurs.

D'ailleurs, le détournement massif d'une règle atteste bien souvent de la faiblesse de ses fondements...

Draky

Tiens, un billet pompé par la meilleure amis d'Embruns.
La blogosphère tourne en rond.
Conclusion amis/ennemis : mêmes blogs ? :p

theHtbrastenD

There are satiate a business hosting alarm
waterfront pension is capable of doing that for you.
If you are late on pledges, you village riping slapped with penalties.





L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Boutons divers


  • Creative Commons License
    This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 France License.




  • Site 
Meter


  • Listed on BlogShares
  • ...