« Santini : les quatre colonnes | Accueil | Ca chauffe toujours chez Daniel »

04 octobre 2005

Commentaires

sk†ns

Copieur !

versac

Sorry skot, je ne t'avais pas lu à temps. Celà ne se renouvellera pas.
Le Monde travaille par ailleurs à une nouvelle maquette également (mais pas Libé, étonnamment), qui devrait aller à l'inverse du Figaro : retour à 'l'esprit d'origine', moins de hiérarchisation en Une. Je n'ai pas d'info sur la typo (mais j'espère qu'ils garderont l'esprit de la maquette actuelle).

sk†ns

Libération doit se "rafraîchir" courrant 2006 (entendu lors de ton émission fétiche « Arrêts sur image »).
Très bonne analyse que la tienne, même si je te trouve un peu tendre.
Pour le site, c'est assez comique la façon dont ils se sont contentés de passer le logo en bleu.

versac

sktns : je suis assez tendre parce que bon, c'est le figaro, d'une part, je n'en attendais pas la révolucion, et puis, je dois dire que j'ai été interrompu dans ma rédaction.

koz

Le site, si je me souviens bien, doit être refondu en janvier. Ils auraient peut-être dû effectivement coordonner les "mises à jour".

sk†ns

« j'ai été interrompu dans ma rédaction »…

versac

Yep. My boss came...

LaVitaNuda

A défaut de savoir poser des réponses à leurs insuffisances et suffisances, les responsables de la presse quotidienne (actionnaires et propriétaires, redacteurs, éditeurs et journalistes...) se concentrent sur le relookage de leurs journaux.
On modifie la forme (le Figaro, le Monde, bientôt Libé) et même s'il n'y a rien d'infamant à e^tre plus lisible et plus pratique, c'est en vain qu'on propose un renouvellement sur le fond.
Pendant ce temps, les tirages diminuent, la "presse" gratuite croque une bonne part du gateau des annonceurs et du lectorat, les blogs proposent de l'info alternative.
Passé l'effet "que c'est plus joli" le lecteur lui attend encore d'avoir à lire quelque chose d'un peu plus souvent consistent.

Adrienhb

Les audaces photographiques avaient déjà commencé avant la refonte avec la dernière page. Je me souviens de photos verticales qui donnaient un effet certain à l'article par exemple.

A.

Jacques L.

C'est marrant de lire le 7) car c'est aussi ce qui m'a frappé... Simplement je me suis dit "les photos envahissent tout" et je l'ai vu comme un point très négatif : même si la quantité de texte reste exactement la même, le fait qu'il soit moins dense donne moins envie d'acheter le journal, on imagine confusément qu'il contient moins d'infos qu'"avant" (ah l'impression de sérieux que donne la presse ennuyeuse allemande du fait de la densité de son texte... Serait-ce un modèle moribond ?)

Tiens au passage : quelqu'un sait-il si le contenu du journal (en nombres de caractères) est toujours le même, ou s'il a varié significativement ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.