« Chantage en marche | Accueil | Populisme ? »

09 septembre 2004

Commentaires

Monsieur F.

Je découvre votre Blog.
J'y souscrit.
Alors je vous le dis.
Bravo Nicolas.

Luc Fournier

Cher Monsieur,
Heureux habitants de la Planète félicitez-vous de faire connaissance avec un blogger digne de ce nom. Vos références sont élégantes, riches humainement et en avance sur les foules... sentimentales. A votre famille et vos proches, je vous souhaite très cordialement une confiante et espérante année 2006. Sans tomber dans la résignation stérile ou le bonheur consumériste illusoire, puissiez-vous vous entourez de personnes "constructivistes". je partage vos ressentis sur des classements hâtifs politiques (binaire) et je ne peux que vous inviter à fréquenter la revue "Commentaires" de Jean-Claude Casanova. Personnellement je me suis engagé en politique à 2 reprises. A chaque fois dans le "ni droite ni gauche" (MEI puis... UDF). Ma profession de consultant international sur le Japon me procure une certaine distance nécessaire pour bien observer : ni trop proche ni trop loin, dirait feu Pascal ou l'honnête homme Xavier Emmanuelli... Au plaisir de vous lire.

C cool ici !!!!!!!!!!!!!!!!

LE SCIELLOUR

tout cela est très bien, mais justement "cela" s'écrit sans accent,
contrairement à la faute qui revient dans votre blog de manière
récurrente. De la même façon, on fait "partie de quelque chose"
et non pas "parti", ne pas confondre une partie et un parti.

la correction orthographique n'est-elle pas le moins que l'on
puisse exiger ?

sans rancune.

teavaro

bonjour
je viens d'arriver sur ce blog grâce à un lien dans celui de Stéphane trano. je reviendrai.
Et je me moque éperdument des accents bizarres et des lettres en moins.
merci d'exister.

Xiao

Félicitations pour votre promotion et votre engagement mais permettez-moi de ne pas partager votre vision économique du futur que vous souhaitez à la France et en particulier la "3ème voie" qui est une illusion...
Bien à vous
Dr RF dit Xiao

Bruno

Bonjour et merci pour ce blog que je découvre très partiellement ce jour, mais qu'il faudra que je parcours à nouveau ultérieurement tant il est difficile d'en apprécier tout l'intérêt en une seule fois.
Je viens moi aussi mais plus modestement de lancer mon blog afin d'y confronter quelques idées avec d'autres français convaincus que les choses peuvent changer. Vos commentaires y seront très appréciés. Avec mes remerciements.

Je propose pour Les Matins, un duo entre Olivia de Lamberterie et Marc Kravetz ! Qu'en pensez-vous ?

Alain Lafon

Bonjour Nicolas,

J'ai profité (accessoirement en faisant un déplacement de près de 3 heures pour ne pas manquer l'événement !) de votre initiative sans vous avoir salué.

Bravo, merci et à bientôt

Alain

ps - je reprendrai de votre règle sur la modération des commentaires qui me convient bien (en vous citant ;=))

Patrick B.

Mouais... j'ai l'air fin avec le nom de mon blog maintenant que j'ai lu la QSFP6., barrablog, ça fait Web0.5, et désolé pour ma remarque sur le billet rebranding, j'aurais dû faire un tout ici d'abord. C'est vrai que le nom d'un blog c'est important. Allez, je renomme mon Histoires d'Affaires, et on verra si ça marche mieux...

::

SIBILLE

C'est en ma qualité de prsésident de l'association "Le Réveil Citoyen" et délégué du groupe Parcilor (participation citoyenne lorraine) que je prends contact.
Pour mieux nous faire connaître je vous adresse :
- lettre datée du 12 avril adressée à tous les députés orrains ;
- les résultats obtenus dans une note "la démocratie appartient-elle encore aux ciotyens ?
- lettre datée du 21 août adressée à tous les députés.
LE REVEIL CITOYEN Le Groupe PARCILOR

5, Place Valladier 57000 METZ
Tél/Fax 03 87 30 47 73
Courriel : le.citoyen@wanadoo.fr

Metz le 12 avril 2006

Madame la Députée, Monsieur le Député,

Notre démocratie ne va pas bien, la démocratie représentative est en crise.
En juin 2005 au Sénat, à l’occasion d’un débat sur ce thème, la plupart des intervenants ont constaté que “les politiques voient leur représentativité de plus en plus contestée.”

Vous avez sûrement pris connaissance des divers sondages vous concernant et selon lesquels prés de trois Français sur quatre “ont une mauvaise opinion des élus”, “ne leur font pas confiance, considèrent qu’ils ne connaissent pas leurs problèmes” et que 85 % d’entre eux “estiment qu’ils se préoccupent surtout de leur carrière.”
Par ailleurs, les préfets rapportent que “les Français ne croient plus en rien et estiment que ce n’est même plus la peine de se faire entendre.” Affichant une sorte de désespérance.
Vous donnez l’impression de déjà vu lorsque Alain Peyreffite affirmait que “la politique n’est plus au service des citoyens. Elle est prise en otage par une classe de privilégiés.” Rien n’a changé, au contraire.

Alors, dans leurs rapports avec les élus, les citoyens n’ont plus que deux façons de se manifester : la révolte - manifestations dans la rue - l’actualité se charge de la démonstration -, ou le désengagement - augmentation permanente et continuelle de l’abstention.

Or, faire de la politique est une activité noble et respectable et tous ceux qui s’y adonnent, souvent au prix de sacrifices, méritent le même respect. Il faut donc mettre fin au discrédit de l’institution parlementaire et agir pour une réhabilitation de la politique. Faire que le Parlement, le pouvoir législatif, soit en mesure de retrouver son rôle plein et entier qui doit être le sien et sans lequel il ne saurait y avoir de démocratie véritable.

C’est par la participation qu’il sera possible d’arrêter la procédure de divorce entamée par les citoyens vis à vis de toute la classe politique avant qu‘il ne soit totalement consommé. Les citoyens pourront ainsi s’exprimer, s’impliquer et intervenir, parce que la politique exige la critique et la discussion, la contestation et l’explication.

Pourquoi ne pas mettre en oeuvre le projet d’Alain Juppé, qui, en 1997 alors Premier Ministre déclarait : "Je souhaite inventer une sorte de démocratie participative. Il y a un grand besoin de participation et de responsabilités. L'un des grands enjeux de ces prochaines années, c'est de savoir comment on va faire marcher des deux ensemble, le besoin d'autorité, les fonctions régaliennes de l'État et le fait que les gens n'acceptent plus des décisions sans qu'elles aient été préparées ou expliquées ?" (L’affaire du CPE en est la démonstration). Ou pourquoi ne pas reprendre cette idée curieusement reprise, comme si il s’agissait d’une évidence, par Dominique Strauss-Kahn : « Il faut sortir de l’abaissement du Parlement et inventer le fonctionnement d’une démocratie participative » ?
Participer, non pas à la gestion des affaires qui doit rester de la compétence exclusive des élus, mais permettre aux citoyens de questionner et de suggérer, palliant ainsi l‘absence totale de dialogue entre les citoyens et leurs représentants.

Notre projet est de restaurer le Cahier de Doléances, tel qu’il existait à la fin du 18 ème siècle.
Le roi Louis XVI l’avait instauré pour : “nous conseiller, nous faire connaître les souhaits et doléances de nos peuples afin qu’il soit apporté le plus promptement possible un remède efficace aux maux de l’État et que les abus en tous genres soient réformés,” avait-il écrit pour le justifier.
Il vous permettra d’être informés des désirs et de la volonté des citoyens, car si l’on en croit les sondages, vous vous trouvez dans la même ignorance des problèmes des citoyens et ne pouvez donc y porter remède. Attention que la République ne tarde pas trop ! La rue et les extrêmes veillent, ne faites pas leurs lits !

Un article du projet de la feue Constitution européenne prévoyait la possibilité pour 1 million d’européens - soit 0,02 % de la population - de soumettre des propositions à la Commission. L’adaptation de cet article à notre pays conduirait à ce que le Parlement soit mis dans l’obligation de débattre de telle ou telle question à partir du moment où elle serait présentée par environ 140 000 citoyens, créant ainsi, pour eux-mêmes, un véritable pouvoir de saisine.

Dans ces conditions, pouvez-vous envisager le dépôt d’une proposition de loi visant à leur accorder ce droit de saisine du Parlement ? Ce serait le début d’une véritable révolution culturelle.

Nous vous serions très reconnaissants de bien vouloir nous faire part de votre décision ou de vos observations au sujet de ce projet. Il va sans dire que nous en informerons les visiteurs de notre site internet : « www.doleances-parcilor.info ».

Dans cette attente, nous vous prions de croire, Madame la Députée, Monsieur le Député, à l’expression de notre parfaite considération.

Gaston Sibille
Président du Réveil Citoyen et délégué de Parcilor


-:-:-:-:-:-


La démocratie appartient-elle encore aux citoyens ?

L’association “Le Réveil Citoyen” et le groupe Parcilor (Participation Citoyenne Lorraine) tiennent à vous informer des actions qu’ils ont menées et de leurs résultats.

En avril nous adressions à l’ensemble des députés lorrains (23 dont 21 de la majorité et 2 de l’opposition) un courrier daté du 12 (dont copie en pièce jointe).

Sur les 13 réponses reçues un seul (UMP) “ne partage le principe“ de notre projet, tous les autres l’approuvent sans réserves.

Tous nos interlocuteurs l’ont reconnu comme une entreprise citoyenne de réhabilitation de leur image, de leur fonction et ont admis sa totale pertinence.

Un député européen (UDF) et un sénateur (PS) nous ont également confortés dans notre démarche.

A la suite de cette lettre une première réunion s’est tenue fin juin en présence de deux députés, 1 UMP, 1 PS (une réunion identique est prévue mi-septembre).

Ils nous ont dressé un tableau peu réjouissant du fonctionnement de nos institutions. En effet, les luttes d’appartenance clanique et les manœuvres de réseaux y absorbent tellement d’énergie qu’il en reste bien peu pour conduire un débat éclairant les citoyens sur les choix politiques effectués.

A ce stade on est en droit de se demander si nous vivons encore en démocratie, voire en république.

L’un comme l’autre nous ont confirmé leur intention de cosigner une proposition de loi visant à accorder aux citoyens un droit de saisine du Parlement. En outre ils ont bien voulu se charger de transmettre cette même lettre à l’ensemble des parlementaires.

En rapportant le pourcentage de réponses favorables des élus lorrains à l’ensemble des députés cette proposition de loi pourrait être cosignée par quelque 320 d‘entre eux.

Atterrés par le contenu des campagnes électorales encombrées par les propos lénifiants, la langue de bois, l’optimisme de commande et les astuces de marketing, les citoyens se détournent des élections. Notre vœu, notre ambition, est de leur redonner une parole qui pèse dans la construction d’une offre politique signifiante dans leur vie quotidienne.

Que chacun, soit à titre personnel, responsable politique, associatif ou autre, porte ce projet. Que dans chaque région des initiatives identiques à la nôtre soir prise.

La détermination de nos représentants à présenter ce projet de droit de saisine sera alors encouragée par la volonté exprimée par 140 000 de leurs mandants.

Nous restons à votre entière disposition pour vous fournir toutes précisions que vous jugeriez utile de nous demander.

Salutations et remerciements.

août 2006
Gaston Sibille
Président de l’Association “Le Réveil Citoyen” et
délégué du groupe Parcilor.

-:-:-:-:-:-


LE REVEIL CITOYEN Le Groupe PARCILOR

5, Place Valladier 57000 METZ
Tél/Fax 03 87 30 47 73
Courriel : le.citoyen@wanadoo.fr
Site : www.doleances-parcilor.info


Metz le 21 août 2006

Madame la Députée, Monsieur le Député,

Notre démocratie ne va pas bien, la démocratie représentative est en crise et “les politiques voient leur représentativité de plus en plus contestée.”

D’après les sondages une large majorité de Français “n’ont confiance ni dans la droite ni dans la gauche pour diriger le pays” et déclarent “s’intéresser peu ou pas s’intéresser du tout à la chose publique.“ En outre “ils ont une mauvaise opinion des élus”, “ne leur font pas confiance, considèrent qu’ils ne connaissent pas leurs problèmes” et “estiment qu’ils se préoccupent surtout de leur carrière.” Enfin, “la politique n’est plus au service des citoyens. Elle est prise en otage par une classe de privilégiés.”

Or, il faut mettre fin à l’abaissement du Parlement. Il doit retrouver son rôle plein et entier sans lequel il ne saurait y avoir de démocratie véritable.

C’est par la participation qu’il sera possible d’arrêter la procédure de divorce entamée entre les citoyens et les élus. Les citoyens doivent pouvoir s’exprimer, s’impliquer et intervenir en dehors des consultations électorales.

Participer, non pas à la gestion des affaires qui doit rester de la compétence exclusive des élus, mais permettre aux citoyens de questionner et de suggérer, palliant ainsi l‘absence totale de dialogue.

Nous vous proposons de reprendre un article de la feue Constitution européenne qui prévoyait la possibilité pour 1 million d’européens - soit 0,02 % de la population - de soumettre des propositions à la Commission. L’adaptation de cet article à notre pays conduirait à ce que le Parlement soit mis dans l’obligation de débattre de telle ou telle proposition à partir du moment où elle serait présentée par environ 140 000 citoyens, créant ainsi un véritable droit de saisine.

13 députés lorrains (11 UMP, 2 PS) sur 23 nous ont d’ores et déjà donné leur accord.

Pouvez-vous envisager de cosigner la proposition de loi visant à accorder ce droit à vos concitoyens ?
Ce serait le début d’une véritable révolution culturelle et peut-être la fin d‘une situation qui fait le jeu des extrêmes.

Nous vous serions très reconnaissants de bien vouloir nous faire part de votre décision ou de vos observations.

En vous en remerciant par avance, nous vous prions de croire, Madame la Députée, Monsieur le Député, à l’expression de notre parfaite considération.

Gaston Sibille
Président du “Réveil Citoyen” et délégué
du groupe “Parcilor”

Salutations
G.S



Pierre

Un blog politiquement correct, ou l'on papote de ce qui anime le microcosme politico-médiatique. Bref, encore un blog pour rien, juste pour brasser de l'aire, à l'image des nouveaux paradigmes économiques. Ne produit rien, reproduit juste l'opinion bien pensante !

julien

salut
j'ai posté suite à la vidéo "commentée" de "la banlieue s'exprime".
j'ai donc découvert par hasard votre existence.
on dira que c'est un faux départ car je n'attends pas des blogs ce qu'on nous sert dans les gros médias.
j'essayerai de revenir vous voir
bye

Toreador

Salut Versac, c'est bien comme blog : il y a un petit air de liberté qui règne ! Viens-voir mon petit blog (http://www.toreador.fr) où je suis (légèrement) plus acide que toi. Est-ce que ça te dirait d'échanger nos liens ?

SabineM

Bonjour Versac, je viens de tomber par hazard sur votre blog, en recherchant des blogs politiques... Je suis contente d'être tombée sur vous. Voilà un discours qui me plait bien. Un esprit libertaire, pas de propagande, de la modération dans les réflexions et surtout beaucoup de distance...
Que cette élection présidentielle va être compliquée pour moi... Je ne me reconnais dans aucun de ces candidats ...mais alors là je sais vraiment pas comment je vais me débrouiller...le moins pire sans doute ;-).
Au plaisir de vous lire.

max

Versac un libertin pour un blog centriste néo conservateur gauchissant.. Voyons. Manifeste d'Euston. Usa une grande nation. POur le cinoch et la musique je veux bien. frank zappa et fight club. mais pour le reste camarade..
ROCHESTER pendant qu'on y est pour un nom de blog.. Tout ca m'a l'air très christiannisant,libéral, protestant ?
Calvin a dit la plus belle phrase du christianisme: Si tu pêches, pêche avec courage. Les libertins l'avaient surement compris. La luxure au service de l'aristocratie. Et tout ce qui va derrière sans mauvais jeux de mots. Une remise en cause totale des normes.

JJ

Bonjour (enfin bonsoir plutôt) Versac,

Je découvre ton blog á partir de la vidéo de Loïc Le Meur au SarkoShow de dimanche dernier. Belle résistance aux tentatives de formatage éhontées dudit sieur soit dit en passant. On aura aussi noté la difficulté d'en placer une dès que ca ne rentre pas dans les cases...

En tout cas une bien jolie trouvaille ma fois que ce blog. Il faudra suivre tout ca. Sympa, riche et interactif. Tout á la fois. J'aime assez le ton et partage avec toi un certain sens de la contradiction, diraient certains de mes amis.
Avant mon expatriation (Danemark) il y a déjá 3 ans, je suivais moi aussi avec intérêt les activités de l'Ami Public et avais notamment préparé une visite de Ch. Blanc à l'EM Lyon.

Bonne continuation et á bientôt,

JJ

madoanne

présentation du blog très clair , on sait où on met les pieds , j'aime bien : ni de droite ni du centre ni de gauche , mon idéal : le meilleur en tout, mais utopique non ? . Arrivée chez vous par maviesansmoi, je viendrai encore faire un tour par ici .........au plaisir

Eric M.

Je suis arrivé ici par V Ducrey.
Je me suis arrêté sur l' '''à propos de ...'''.
L'homme semble intéressant donc ... je reviendrais.
A bientôt.

alafon

Bonjour,
Je viens enfin de passer par le blogue du fameux "versac".
Le problème quand on écrit un peu c'est que l'on n'a pas beaucoup le temps pour aller lire ses confrères, qu'il soient connus comme vous l'êtes ou moins connus, comme le mien ;=).
Je note avec gourmandise que vous n'échappez pas à la malédiction des typos qui me sont reprochés par mon consieller personnel en communication, qui elle, vous lit très régulièrement. Elle a une bonne raison de s'informer, elle est journaliste, et ne tient pas de blogue...
Je vais tenter de m'abonner

Cordialement

fabienne grinfeder

enchantée, et merci au Journal du Dimanche d'avoir diffudé votre adresse, je fais suivre.

Thomas Legrain

Bravo pour ton Blog qui fait parti des meileurs blogs que j'ai pu voir. N'hésite pas si tu es prêt à exprimer certains points de vue sur des thématiques liées à l'entrepreneuriat sur d'autres blogs à me les faire passer avec une photo et je les mettrais sur mon propre blog : www.thomaslegrain.com, Legrain de Sel à ta signature, avec bien entendu à chaque fois un lien vers ton blog
a+
TL

Mr AIT-HEMID

Bonjour,

Je souhaiterais avoir un numéro de contact afin de vous faire une proposition pour une de nos clientes (personnes importante de la politique française)qui serait intéressé de figurer sur votre site.Je reste en attente d'une réponse assez rapide de votre part.

Cordialement.
0610602831

Pépito

Cher Nicolas,

j'ai adoré vous lire.

C'est tout.


Anaud Michel

Vous avez 30 ans c'est pour cela que vous ne pouvez vous souvenir des socialistes au pouvoir , c'était tout sauf favoriser l'entrepreneur au contraire Selon Jacques Attali, le lundi 7 mars 1983 « la plus difficile semaine du septennat commence ». La victoire des Chrétiens-démocrates en Allemagne et le net recul de la gauche dans les élections municipales françaises accroissent la tension entre franc et mark. Nous l’avons oublié aujourd’hui, bien à l’abri derrière le coussin de l’euro, mais les politiques de chaque pays européen, du temps des vieilles devises, étaient immédiatement sanctionnées ou adulées par les marchés internationaux (y compris, pour la France, allemand ou italien). La relance massive, faite à contretemps de la conjoncture, et les charges augmentées des entreprises en 1981, ont entraîné un vif déficit du commerce extérieur car la consommation s’est portée sur les importations. Les entreprises françaises ne construisent ni magnétoscope, ni ordinateur compétitif, ni une bonne part de ce que les Français désirent en 1983 ; celles qui en étaient capables avaient vu leurs charges brutalement augmenter et ne peuvent investir. Le franc est devenu fragile, gros de deux dévaluations déjà, avec une inflation autour de 8% l’an et un déficit budgétaire pour 1982 de 150 milliards de francs.
le plan de rigueur de Delors est adopté en Conseil des ministres : baisse du déficit budgétaire, hausse des taxes sur la vignette auto, l’alcool et le tabac, hausse du forfait hospitalier et de l’essence, hausse des tarifs EDF, GDF et SNCF, emprunt forcé, baisse des stocks pétroliers, contrôle des changes et instauration d’un carnet de change aux devises limitées à 2000 francs pour chaque français se rendant à l’étranger…

jmax

dis donc pépito, ça commence à sérieusement dater ton discours. Les jeunes se rappellent plus facilement de 1997-2002 avec le budget infaisable de Juppé qui motivait des élections législatives anticipées et qui a été réglé en deux coups de cuillères à pot par DSK. Par la suite, 1 point de moins sur la TVA, caisses sécu pleines, etc

Hervouët

Bonsoir M. Nicolas,

Sans doute votre blog est-il représentatif d'un profil attendu...

La trentaine, grande école de commerce, consultant, euromondialisant, cool, sympa, pragmatique, bien dans le cadre et le discours économique, le consumérisme culturel...

Comment s'étonner dès lors que votre blog et vous-mêmes soyez promotionnés par les médias ?

Je vois que la plupart de vos lecteurs vous laissent des billets doux. Comme Narcisse sensibilisé au charme d'un miroir ou comme les groupies courtisent les stars (parce qu'ils vous admirent d'avoir acquis cette petite notoriété bloggeuse).

Je trouve pour ma part votre blog gentiment sympa mais infiniment tiède, "bien pensant", sans la moindre créativité.

****
Fin insultante pour une personne proche; modérée
***

Ed Williamson

Bonjour,

Je trouve votre blog très agréable à lire, j'espère que ça ne changera pas (comprenez : ne vous engagez pas politiquement, par pitié) !

A bientôt et bonne continuation !

Ed Williamson, un nouveau-né bloggeur

Flo

Alors,
A l'envers à l'endroit ;-)
Bonjour - Au re-voir ?
Bonne continuation ici ou ailleurs...
Je vous lisait tout simplement...
Florence

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Boutons divers


  • Creative Commons License
    This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 France License.




  • Site 
Meter


  • Listed on BlogShares
  • ...