Cherchez, trouvez


  • (avec google)
    Web ce blog

superlivres













Ca peut servir






























« no expectation mon cul | Accueil

vendredi 21 juillet 2017

se languir

Les séparations pour quelques jours, ou semaines, d'avec mes 4 aimés (oui j'inclus Hush dont je m'occupe tellement, qui m'accompagne si bien, le plus souvent à portée de caresse quand je suis à la maison - le jour).

 

Lorsque nous nous sommes séparés en bons termes, et lorsque je les imagine heureux, alors ces journées pas ensemble sont pour moi l'occasion de vivre différemment, le plus souvent avec l'un ou deux ou trois d'entre eux. Si je pense de temps en temps à l'absent c'est joyeusement, en passant, quelques instants au détour d'une musique ou d'une question que l'on me pose. Et puis quand je lui écris. Le reste du temps, oublié l'aimé, je suis toute entière à mon présent. 

 

Et puis au bout de 10 jours.... Une membrane se déchire dans mon coeur. Ça y est, je commence à me languir. J'ai envie de le voir, de la voir, de les entendre, de les serrer dans mes bras là maintenant tout de suite - un trou se creuse dans mon ventre, et ça ne passe pas, une couleur de chemise, un chant, une odeur, un livre, un nom de village, le trou s'aggrandit au fur et à mesure que passent les jours qui, heureusement, me rapprochent de nos retrouvailles. 

 

Ça promet ça promet ça promet.

 

 

 

 

juillet 21, 2017 | Permalink | Commentaires (1)

Commentaires

un grand trou ces vacances, les semaines languissantes s'enchainent, un long collier de jours de détente avec ou sans les proches
que de chance ...
beaucoup comptent leurs jours d'évasion sur les doigts de la main

Rédigé par : Emile | 2 août 2017 18:17:48

Poster un commentaire






Ma Photo

juillet 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

(...)


...