Cherchez, trouvez


  • (avec google)
    Web ce blog

superlivres













Ca peut servir






























« des conversations qui nourrissent - manifesto pour la prochaine conversation créative, départ le 12 juin | Accueil | vas avec la force que tu as »

vendredi 02 juin 2017

consistancy

  IMG_1351 (1)

 

Pffff les Américains que je connais. De près ou de loin. Les romanciers qui écrivent les histoires les plus palpitantes et fouillées, ou les scénaristes, avec des personnages avec lesquels on aurait envie de cohabiter pendant des années. Et parfois d'ailleurs, on le fait. 

Et les professionnels qui dans leurs pitchs sont "happily married" ou "best-selling authors". Ce genre de pitch coupe court à l'entrée dans une relation. 

Chiasme. Sincérité contre marketing au premier degré. 

À quoi se mesure le succès ?

Si je ne suis pas tous les jours happy, si mes livres ne se vendent pas comme des petites pommes, cela fait de moi un loser ? 

J'aime l'esprit positif. Et j'aime une forme de vérité dans les rapports. 

Je vais tenter d'être married, déjà. De le rester. Heureuse, heureux, dès que l'on peut. Et d'être author, best-selling or not, mais chaque jour de ma vie, écrire.

Consistant bride, consistant author, consistant dog and plant curator, consistant citybike rider, vais-je écrire dès demain dans mon pitch (pour Américains).

Et d'ailleurs, écrite dans ce roman américain que je suis en train de lire, Gilead, je trouve cette phrase de George Herbert : "Car la préservation est une Création, et même plus, une Création continue; c'est une Création de chaque instant." Je pense cela, moi aussi. 

juin 2, 2017 | Permalink | Commentaires (0)

Commentaires

Poster un commentaire






Ma Photo

juin 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

(...)


...