Cherchez, trouvez


  • (avec google)
    Web ce blog

superlivres













Ca peut servir






























« les peaux de banane | Accueil | de 8h05 à 8h12 »

mardi 14 mars 2017

pour demain

IMG_9807

Alors voilà.

C'est le soir, vous bossez super bien, vous êtes dans votre élan, et vlan ! Vos amours rentrent de l'école, du boulot.

Heureusement qu'il rentrent, et quand même, vous avez envie de continuer sur votre lancée et aussi de cueillir le moment, tout chaud, de leur retour. De toutes façons, dans une heure, faudra quand même se poser la question du dîner, voire des courses, donc arrêter un moment de bosser -voire, to call it a day. 

Je dis "vous", et bien sûr, vous savez que c'est moi... 

Les déesses vierges, Athena, Artémis, Hestia, le disputent aux déesses relationnelles, Démeter, Hera, Aphrodite.

C'est à la fois satisfaisant et rageant de quitter la table de travail au beau milieu des négociations. Satisfaisant car la conscience du travail qui avance, qui a avancé, et rageant car le bel élan qu'on a mis toute la journée à trouver, vous n'avez pas envie de le briser. D'autant que demain est un autre jour et le fil laissé en plan, vous n'êtes pas sûr de le retrouver.

Et c'est là que j'interviens, moi, l'autre partie de moi, la moi sage et prévoyante et qui a encore plein d'idées. Je me dis Oh oh, ces idées pour avancer, pas le temps de les développer là vu que dîner famille heure qui tourne, mais demain, je serai bien contente de savoir comment raccrocher les wagons. 

Et donc je prends 5 minutes pour noter Pim Perroquet, demain tu commences ta journée par faire ça. 

Relis ton projet, oui même s'il fait 33 pages, avant de l'envoyer - ajoute une page de garde, rectifie une citation, vérifie aussi que le texte est à peu près harmonisé. 
Regarde si tu as reçu des suggestions de modifs pour ton flyer - si oui, bosse encore, et sinon, tant pis, envoie le à l'imprimeur. 
Puis, commence à faire le plan de ta newsletter
Puis, on verra. 

Voilà. Premières étapes, posées. Demain, je saurai où poser mes pieds. Et je descends sans regrets. Toutes les déesses sont apaisées. 

On me réclame la recette des oeufs au lait. Celle-ci ressemble à s'y méprendre à celle de Mam, qui ajoutait parfois des pruneaux au fond du moule (mais mes filles qui n'y connaissent rien, n'aiment pas ça, les pruneaux). En plus la recette vient de 750 g, c'est le site dont s'occupe mon amie Pascale Weeks. 

mars 14, 2017 dans Au boulot ! | Permalink | Commentaires (4)

Commentaires

Je fais pareil régulièrement quand, pam, il est l'heure de partir, ou que, blouh, vraiment trop fatiguée pour continuer.
Et même, concrètement, j'essaie de créer une entrée dans mon agenda pour chaque "tâche" que je m'assigne pour le lendemain. C'est un peu la même idée de rester sur l'élan et d'avoir un sentiment de travail bien fait et bien clos :)

Rédigé par : Anne-So | 14 mar 2017 14:20:14

aaaah, le flow !!! Que c'est bon quand on est dedans, que c'est difficile de devoir en sortir contre son gré ;-) Ton astuce est vraiment bien, Christie, je vais essayer de l'appliquer plus sérieusement qu'actuellement (je fais confiance à ma mémoire... Erreur fatale la plupart du temps !)

Rédigé par : Alexandra | 14 mar 2017 14:27:58

C'est sympa, ça revit aussi par ici <3 !

Rédigé par : Christie | 14 mar 2017 15:09:37

Merci (à plus d'un titre ce soir :-)

Rédigé par : Milky | 14 mar 2017 17:26:33

Poster un commentaire






Ma Photo

juin 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

(...)


...