Cherchez, trouvez


  • (avec google)
    Web ce blog

superlivres













Ca peut servir






























« marching orders | Accueil | simplifier »

mardi 24 janvier 2017

les crêpes

IMG_5431

Ma grand-mère avait plusieurs spécialités qui faisaient nos délices. L'été, nous déjeunions sous le figuier - ce même figuier qui, le reste du temps, abritait nos jeux et satisfaisait nos désirs de grimpette odorante - mais pendant les autres vacances et la plupart des dîners, quand il faisait trop froid dehors, nous prenions nos repas sur la longue table en bois sombre du salon-salle à manger, juste à côté du buffet aux chocolats. 

Grand-Maman, un Noël, nous a offert, à Raphaèle je crois et à moi, un livre-cahier au titre du style Raconte moi Grand-mère. Je serais tellement heureuse de le retrouver, ce livre ! C'était comme une grande lettre, elle m'y racontait des souvenirs et m'y donnait des recettes à elle - des trucs chiadés que je n'ai aucun souvenir d'avoir mangé avec elle. 

Les petits plats de Grand-Mam qui m'ont marquée, moi, ce sont les frites accompagnant le rôti du dimanche midi et les pâtes à la ficelle. Les frites de Grand-Mam étaient sublimes dans leur saveur et leur texture, et aussi parce que Grand-Maman m'a rapidement associée à la corvée d'épluchage de patates. Avec elle en fait, de caractère habituellement austère et pas très communicant, ce service devenait un plaisir. Nous nous installions sur la table de la cuisine et elle m'enseignait les gestes, ne perdant pas patience si j'étais lente dans le maniement de l'économe. Elle épluchait 8 patates quand je n'avais pas terminé la première et c'était moi qui perdais patience ! Elle me rassurait, m'expliquant que c'était normal d'aller lentement au début, et que je ne pouvais qu'améliorer mon score. Cela s'est en effet produit. 

Pendant ces fameuses vacances de Pâques, avec Raphaèle, Mon Cher et Grand-Maman nous avaient embarquées pour 15 jours et au bout d'une grosse semaine on a commencé à en avoir assez de la cuisine de Grand-Maman, roborative et sobre (à part les frites du dimanche et un occasionnel et délicieux gâteau aux pommes dont nous n'étions jamais rassasiés). Un jour qu'on se plaignait, Grand-Maman nous demande "Et qu'aimeriez-vous manger, les filles ?" "Ben je ne sais pas moi... pourquoi pas des crêpes ?"  - "Ah non, des crêpes pour 6, c'est beaucoup trop de travail !" "Et si vous les prépariez vous-mêmes ?" suggère mon grand-père. 10 ans, 11 ans, c'est un bon âge pour apprendre à faire des crêpes..." 

Gros enthousiasme sur le front des cousines. Nettement moins sur le front de la Grand-Mam, qui nous fait promettre qu'on lui rendra la cuisine nickel. Nous promettons, on n'est pas sérieux quand on a 10 et 11 ans... Et c'est le branle bas de combat pour réunir les ingrédients, trouver saladier fouet poèles, nous nous battons contre les grumeaux, catastrophe la première crêpe attache, "La première crêpe est toujours ratée" nous dit sentencieusement Grand-Maman, ce qui nous rassure quand même... Il est 20 heures, Mon Cher s'impatiente, "Bon, on dîne", zut, on n'a pas une seule crêpe présentable, mais les petits bouts qu'on a goûtés sont super bons, tout moelleux. 

A 21 heures, la cuisine est un champ de bataille dégoûlinant de graisse, mais nous arrivons dans la salle à manger à la tête d'une pile de crêpes dont nous ne sommes pas peu fières. Nos premières ! Faites ensemble ! Et sans se disputer ! Quelle classe. 

Toute la famille crève de faim et se jette sur nos crêpes. Personnellement, je n'en ai jamais mangé de meilleures. Mais Mon Cher n'est pas de cet avis... "Tout ça pour ça ! Franchement, elles sont molles vos crêpes. Je préfère nettement les crêpes bien croustillantes de la crêperie. Enfin, chacun son sale goût !" 

Ses oreilles ont dû siffler, à Mon Cher, parce que Rapha et moi, en rangeant et lavant et dégraissant la cuisine jusque tard dans la soirée, n'avons cessé de déblaterer sur notre grand-père qui non seulement avait un goût pourri mais surtout était nul pour encourager ses petites filles. 

Commentaires

Excellent le coup des crêpes ! Et non, je ne m'en souvenais pas ...
En revanche, "Raconte-moi Grand-mère", oui, je m'en souviens. Un peu cucu, touchant quand-même, ne serait-ce que dans l'intention de Grand-mam' en nous l'offrant.
La recette transmise dans ce livre/cahier qui m'a le plus marquée - recette de grande fête : La Roulade. Je me rappelle l'avoir essayée avec maman, toute excitée (tant j'aimais ma grand-mère et tant j'étais gourmande) mais quelle déception ! C'était d'un sec et d'un fade cette escalope de veau (...ou de dinde plus vraisemblablement ?) fourrée aux cornichons et au jambon et probablement à l'omelette (faudrait que je redemande à maman) que l'on ficellait bien serré puis que l'on coupait en tronçons pour obtenir de belles tranches colorées. De mémoire, c'était à servir froid accompagné d'une mayo maison.

Hmmm les régales de Grand-mam.

Merci ma Christie de m'avoir fait voyager dans mon enfance avec toi :)

Rédigé par : Rapha | 14 fév 2017 22:42:38

Poster un commentaire






Ma Photo

octobre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

(...)


...