Cherchez, trouvez


  • (avec google)
    Web ce blog

superlivres















Ca peut servir






























« les idées s'épanouissent | Accueil | marching orders »

mardi 17 janvier 2017

les chocolats

IMG_5632

-"Cette année, pour les vacances de Pâques, je sépare les fratries pour que les cousins se rencontrent. " Voilà ce qu'avait déclaré notre  Mon Cher à nos parents qui, dans leurs têtes, se demandaient déjà à qui ils allaient caser les autres enfants. 

Belle île, ce Pâques-là de mes 10 ans, c'était tombé sur moi, sur moi avec Rapha, Béné et Marie-Bé - Bénédicte et Marie-Béatrice "ne comptaient pas", elles étaient trop petites. Moi, celle qui m'intéressait c'était Raphaèle, ma contemporaine, ma concurrente pour ne pas dire mon ennemie jusqu'à l'été d'avant où, après une dispute au portique, qui s'est terminée en coups de pieds et en touffes de cheveux arrachés, nous étions devenues très très copines. 

Voilà le début de l'histoire.   

Raphaèle et sa petite soeur Ben étaient arrivées avec leurs parents, on ne devait pas avoir assez de place dans l'auto, et ils avaient apporté, pour remercier Mon Cher et Grand Mam d'accueillir leurs filles, une grosse boite de chocolats Leonidas.
-1 kilo, tu te rends compte ! un kilo de chocolats dans cette boîte, m'avait chuchoté Raphaèle tandis que Grand-Maman ouvrait la boîte et proposait un chocolat à chacun, enfants compris. 

Hmmmmm ! ce qu'il était bon ! J'étais un peu gênée car ma maman à moi n'avait pas pensé à prévoir un cadeau pour remercier ses parents de m'accueillir moi. Mais le chocolat était vraiment bon, du beurre. 

Michel et Marie-Françoise quittent Belle île le dimanche soir, nous laissant avec nos grands-parents et la boîte de chocolat. 

Lundi, 14 heures, Raphaèle et moi guettions le moment du café, car nous avions très envie de goûter à un deuxième chocolat, par exemple le blanc avec une noix sur le dessus. Mes grands-parents se servent une tasse de café dans leur service breton en grosse porcelaine grège et bleue marine, ils le font passer avec un petit chocolat.... Mais pour nous, plantées à proximité : tintin. Walou. - Allez jouer, les filles. 

Gros choc chez les filles. Quelle déception. Je sentais déjà le goût du chocolat mêlé à la noix dans ma bouche. - Quelle bande d'égoïstes, fulmine Rapha (Raph je raconte mon souvenir d'il y a 32 ans hein, c'est ptête pas exactement ça que tu as dit !). Ils nous en offrent devant les parents, et dès qu'ils sont partis ils se gardent la boîte pour eux. 
- Ouais. Ça ne va pas se passer comme ça. 

Nous avons mûri notre colère et notre coup pendant deux jours. Repérer où Mon Cher range la boîte. Guetter un moment calme. Prendre notre courage à deux mains. Le mercredi, nous étions prêtes. Quand le café a été plié, la boîte rangée dans le buffet du salon, Mon Cher au fin fond du jardin et Grand Mam à écrire sur son secrétaire, dans la chambre, Raphaèle s'est postée à la porte pour faire le guet et moi, je me suis faufilée dans le salon, j'ai entrouvert la porte du buffet qui a grincé, sorti la boîte de chocolats - il en manquait déjà plein mais ouf, mon gros blanc avec la noix y était encore. 

Nous avions décidé de n'en chaparder qu'un par jour pour pas que ça se voit trop. 

Finalement, nous n'avons pas osé y retourner les autres jours. 

Mais je peux vous dire que je l'ai savouré, mon demi chocolat ! 

Ça a été ma plus grosse bêtise jusqu'à mes 17 ans.... 

janvier 17, 2017 dans autoficcion, Cousinage | Permalink | Commentaires (4)

Commentaires

You naughty girls!! J'adore : la vivacité de tes souvenirs, les enfants qui se font justice elles-mêmes, le côté raisonnable au final, tout bien réfléchi... Thanks for sharing!

Rédigé par : Anne-Liesse | 18 jan 2017 15:25:34

Ooooh merci Anne-Liesse !

Rédigé par : Christie | 18 jan 2017 16:32:51

Merci pour ce texte savoureux ! J'ai souris et pensé en le lisant aux Malheurs de Sophie , l'histoire des fruits confits ....

Rédigé par : Marie-claude | 18 jan 2017 17:40:30

Je ris à en pleurer toute seule, devant mon ordi en écoutant Erik Satie "Once upon a Time in Paris" (c'est pour te donner l'ambiance).
Je nous revois si précisément dans le salon - je me refais le film de l'épisode chocolats à Bordustard.
Merci ma Christie; c'est bon de commencer la journée en rigolant !

Rédigé par : Rapha | 14 fév 2017 22:50:41

Poster un commentaire






Ma Photo

février 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          

(...)


...