Cherchez, trouvez


  • (avec google)
    Web ce blog

superlivres













Ca peut servir






























« ma vie sur la tranche du couteau | Accueil | chères filles dont le prénom commence par A »

mardi 01 novembre 2016

create we must

IMG_7729 (1)

Hier une jeune femme sur Instagram, voit ce dessin que j'ai fait et me demande comment je m'y suis prise pour apprendre l'aquarelle. Je lui raconte ce que je peux, creativebug, ma veille sur Instagram (je choisis des photos qui me plaisent ou des dessins, tous qui m'ont l'air abordables en termes techniques), et je me lance ; + je dessine dès que c'est possible, à la messe, dans le métro, en réunion, après le dîner... 

Mais la vérité, c'est : je me suis remise à dessiner pour rester saine d'esprit dans une passe difficile, où mon corps était très fatigué et je doutais de moi professionnellement. Une fois que j'ai décidé de commencer, j'ai cherché des professeurs et des sources d'inspiration ; je me suis prise au jeu. Au début mes dessins étaient maladroits - ils le sont toujours mais il parait que je progresse. A vrai dire ce qui m'importe c'est de continuer à m'absorber dans les formes et les couleurs et à retracer une vision, une couleur, un trait. Et le encouragements que je reçois me font du bien. 

Cela fait 10 mois et je continue pour le plaisir, et très souvent je me replonge dans un dessin pour supporter quelque chose qui est difficile dans ma vie. Le plus souvent c'est attendre sans rien faire (dessiner me permet d'être absorbée, concentrée et je reste aimable). Mais c'est parfois autre chose de plus sérieux, et alors dessiner me console. 

Il en va de même pour la guitare, que je cajole comme le nouveau né que je n'ai plus, qui accompagne mon chant comme j'aimerais que mon homme accompagne mon chant.. et d'ailleurs, Nicolas se met à chanter quand je chante en m'accompagnant à la guitare. 

L'écriture joue ce rôle aussi parfois - m'aider à passer un moment délicat (j'ai commencé à tenir ce blog pour m'aider à entrer dans mes journées de travail)(d'ailleurs ce soir j'ai du boulot et qu'est-ce que je fais, d'abord je viens écrire ici !). Et comme pour le dessin et la guitare, en quelques minutes le stimulus désagréable est oublié et je ne pense plus qu'à jouer. 

C'est ainsi que j'ai progressé, sans même m'apercevoir que je m'entrainais. 

Commentaires

Je viens de lire la newsletter de Lisa Congdon, découverte grâce à toi, et de mettre des signets sur plusieurs podcasts qu'elle indique, où elle est interviewée et qui ont trait à la créativité et à l'entreprenariat.

J'aime voir tes dessins sur IG ou/et ici, constater tes progrès ou ton aisance croissante plutôt - car je ne suis pas apte à juger ta technique, mais ce qui me réjouit, surtout, c'est de te voir explorer cette autre piste créative. Une amie s'est remise à l'aquarelle cet été et je me suis prise à me sentir jalouse (d'elle ou de ce qu'elle s'autorisait ?) : j'aurais tellement aimé que mon cabanon m'inspire de jolis dessins ! Un jour peut-être...

Absorbons-nous dans nos activités créatives et laissons le flow faire son œuvre... xo

Rédigé par : Anne-Liesse | 2 nov 2016 00:25:01

Poster un commentaire






Ma Photo

septembre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

(...)


...