Cherchez, trouvez


  • (avec google)
    Web ce blog

superlivres













Ca peut servir






























« Hush mon chien | Accueil | rebondir après une gifle »

samedi 27 juin 2015

espèce de poème pour ne pas me laisser décourager

IMG_1629


Hey toi
: qui t'a fait roi ? 
qui t'a donné le bout de pouvoir que tu as ? 
et s'il te l'a donné, c'est pour en faire quoi
hein, d'après toi ? 

Hey toi... tu t'es fait un nom bien à toi
tu as l'air plutôt content de toi
et toi aussi tu représentes ta profession ! 
- une profession faite de gens qui bossent, comme toi
De gens qui luttent, comme toi

Jusqu'à toi j'avais rencontré
parmi tes confrères
des professionnels qui respectent ceux qui placent leur trésor entre les mains.  

Mais toi
toi tu cherches quoi en m'envoyant cette lettre d'insulte
à moi ? 
A moi et à tant d'autres et depuis tant d'années

Tu en as abimé combien, des auteurs ? 

Tu penses que je vais me taire ? 
Garder le silence dans la honte ? 
Me cacher avec ton odieuse lettre dans un placard ? 
Garder mes mots dans le tiroir ? 

Tu penses avoir le pouvoir 
D'assécher nos stylos ? 

Ce n'est pas pour demain. 

Merci à tous ceux qui soutiennent ceux qui créent. 

Et sois béni, homme qui méprises et joues avec les espoirs des écrivains.
Soient bénies tes blessures.
Et soient bénies toutes les cicatrices cachées sous le tissu, toutes les fausses couches d'enfants de notre âme que tu as provoquées avec ta plume stérilisatrice. 

Nous qui écrivons, avons autre chose à faire que nous arrêter sur toi - nous avons des aventures à vivre, des amis à aimer, des textes à écrire.

Ils trouveront leurs lecteurs, que ça te plaise ou pas, à toi. 

 

IMG_1577

Commentaires

Je t'ai lue et la lettre de l'éditeur,...........j'ai vécu ça, j'ai écrit un roman (tout à taper, retravailler) et des nouvelles, certaines primées dans des concours; je tente une fois de les publier, lettre brève de refus; mon fils m'a aidé; je te donne le truc: il est sorti sur amazon (createspace) en février dernier; et il a très bien marché!!!Pas de frais comme dans l'auto-édition; en revanche, je touche peu sur chaque vente.
(si tu veux voir, tape Anne Gailhbaud: Beausolei) j'ai brodé la couverture, donc tout fait comme je l'entendais. du coup, remotivée, j'imagine que je vais enfin travailler mon roman............Essaie.
L'édition classique, c'est du copinage et c'est fini depuis Internet! Et c'est l'avis d'un prof de Lettres!

Rédigé par : ANNE | 27 juin 2015 21:37:04

Intéressant de lire les autres lettres de refus du Dilettante (ils aiment le mot redondant, là-bas). J'aime bien ton poème :-) Biz Catherine

Rédigé par : catherine | 27 juin 2015 22:46:01

Incroyable un retour pareil ...
Que cherchent-ils ? Comment parviennent-ils à créer un lien avec ceux qu'ils éditent s'ils ont cette malveillance au fond du cœur ?
Beurk !

Rédigé par : sophie | 28 juin 2015 08:05:23

Bien dit Christie !
La critique est bienvenue quand elle est respectueuse au minimum - bienveillante serait mieux ...
Une telle lettre pourrait sécher sur place quelqu'un de moins nourri, moins debout que toi. Honte à celui qui l'a écrit.
(Mon roman que j'ai imprimé vendredi et que j'ai glissé dans une enveloppe à l'adresse de cet éditeur va peut-être changer de destinataire ...)

Rédigé par : Minka / Zelda | 28 juin 2015 10:35:43

Quelle violence dans les mots !
A quand de la bienveillance....?

Rédigé par : Cloudy | 28 juin 2015 13:51:51

en lisant "leur" réponse, j'en avais le poil glacé! dieu que les mots sont meurtriers! ceux là comme ceux de toutes les personnes qui croient avoir le pouvoir sur les autres
(j'en ai aussi fait l'expérience pendant ma formation, la violence en moins)
comme il faut toute la force en soi pour ne pas tomber
et en lisant "vos" mots, j'ai applaudi
rester soi même
bises

Rédigé par : sylvie kapal | 28 juin 2015 16:52:02

pour le coup en plus d'être méprisant ms bêtes et méchants leur réponses sont extrêmement redondantes ! Quel manque de respect et d'humanité, surtout de la part d'un éditeur, tu es belle lumineuse et inspirantes, t'es nouvelles sont tout sauf niaises et je suis sûre que de très nombreux lecteurs pourraient les apprécier à leur juste valeur

Rédigé par : alice | 28 juin 2015 19:05:20

Oupsss désolée pour les fautes, l'émotion ! (Et le correcteur automatique....)

Rédigé par : alice | 28 juin 2015 19:07:06

Hello Christie,
Je suis soufflée par le manque de bienveillance... et finalement, la méchanceté gratuite de cette lettre ! Dans un domaine aussi subjectif que l'écrit, en plus... Panse ton cœur d'écrivain : si les lecteurs de ton blog ne sont pas éditeurs, ils n'en sont pas moins des lecteurs et donc potentiellement des "clients" pour la maison d'édition qui te choisira. Ahem, la Dilettante, c'est bien eux qui ont édité Billie ? - moi qui aimait bien Anna Gavalda, je me suis dit à sa lecture qu'elle avait vraiment été mal entourée pour avoir sorti ce bouquin...

Rédigé par : MaryPoppins | 29 juin 2015 11:03:44

YOU GO, girl ! Répondre à la bêtise émotionnelle et au manque de bienveillance par la créativité, la résilience : bravo à toi, Christie ! Quelle force de rebondir comme ça !

Et n'oublie pas (si jamais ça arrivait !) que tu as trouvé éditeur pour ton livre sur la joie. Ça, c'est une sacrée performance !

Tu me diras si le contact de ma cousine t'intéresse ou pas, au fait...

Bisous, bisous

Rédigé par : Ane-Liesse | 29 juin 2015 12:43:51

merci mes amies !

Rédigé par : Christie | 29 juin 2015 16:50:49

Chère Christie, lectrice de l'ombre mais néanmoins fidèle, je me lance pour la première fois dans un commentaire pour vous dire que j'admire sans réserve votre talent, votre foi, votre générosité et votre courage pour creuser votre sillon. Votre écriture m'éclaire souvent et je vous en remercie... En espérant que ces quelques mots auront mis du baume sur les méchants mots, je vous invite à poursuivre votre chemin en n'accordant pas trop d'importance aux fâcheux!
Ps : j'ai bien aimé votre publication de la méchante lettre. C'est sacrément courageux!

Rédigé par : Naf | 29 juin 2015 21:47:52

Moi aussi, je suis super admirative du fait que tu ai montré cette lettre et je trouve cela très beau de pouvoir partager cela ainsi que la vulnérabilité que cela a réveillé avec l'énergie de ne pas se laisser enfermée. Même si je comprends "avec ma raison" les approches de Julia, dans le vécu, j'aurai certainement mis la lettre dans un tiroir et éssayé de l'oublier sans vraiment y arriver.
Bon courage. Keep it up!

Rédigé par : Louise | 29 juin 2015 22:50:32

Salut Christie,
Mon troisième commentaire en ? années sur ce blog que je lis chaque jour ou presque. Juste pour dire que des abrutis, on en croise sur son chemin, parfois... Il ne faut pas se laisser abattre, surtout quand on a comme toi la joie au fond. J'achèterai ton livre quand il sortira !
Un bel été à toi
Claudine

Rédigé par : Claudine | 2 juil 2015 01:41:06

C'est hyper sympa Claudine. Merci !

Rédigé par : Christie | 2 juil 2015 08:27:34

La marchande de jouets de la galerie Vivienne te le dit: Viens Christie chercher ta dose de rigolade pour te remettre de ces vilenies … une enveloppe contenant des surprises a été préparée rien que pour toi!

Rédigé par : Madeleine | 2 juil 2015 15:16:59

Oooh que c'est bon les amies !
Alma et moi, on rapplique demain

Rédigé par : Christie | 2 juil 2015 19:58:15

Coucou ! Ça m'a fait pensé à ça !

"Un jour, l’âne d’un fermier est tombé dans un puits. L’animal gémissait pitoyablement pendant des heures et le fermier se demandait quoi faire. Finalement, il a décidé que l’animal était vieux et le puits devait disparaître de toute façon, ce n’était pas rentable pour lui de récupérer l’âne. Il a invité tous ses voisins à venir l’aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à enterrer le puits.

Au début, l’âne a réalisé ce qui se produisait et s'est mis à crier terriblement. Puis, à la stupéfaction de chacun, il s’est tu. Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu’il a vu.

Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui, l’âne faisait quelque chose de stupéfiant. Il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus. Pendant que les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l’animal, il se secouait et montait dessus. Bientôt, chacun a été stupéfié que l’âne soit hors du puits et se mit à trotter !"

Rien n'est perdu ! Plein de bises d'encouragement - Mag

Rédigé par : MagGalette | 6 juil 2015 10:17:03

(ça m'a fait pensER*)!

Rédigé par : MagGalette | 6 juil 2015 10:17:51

c'est une super histoire !!
merci MagGalette

Rédigé par : Christie | 6 juil 2015 12:13:12

Moi aussi, plutôt lectrice de l'ombre, j'aime venir me rafraîchir et me ragaillardir sur votre blog, mais sans vouloir déranger... Cependant quand je lis cette lettre, quand je sens la tristesse, la honte qu'elle a pu faire naître chez vous, cela me fait voir tout rouge! Et me donne tout envie de vous envoyer une petite pensée, un petit mot gentil pour vous dire que ça me fait du bien dans ma vie á moi d'avoir une petite fille qui joue, qui essaie, qui doute, qui crée, qui s'amuse, qui s'exprime, qui ose, qui vit et qui me le dit! Nul n'est tenu d’être parfait, mais nous sommes tous tenus d'essayer, du mieux que nous pouvons, de vivre et de vivre ensemble... Courage et bonne continuation!

Rédigé par : Annabelle | 10 juil 2015 16:44:55

Merci Annabelle ! merci merci merci...

Rédigé par : Christie | 10 juil 2015 16:48:37

Les choses "du monde" n'ont aucune importance ;-)

Rédigé par : enpassant | 22 août 2015 20:50:13

Poster un commentaire






Ma Photo

octobre 2017

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

(...)


...